MENU
Accueil
Khabib Nurmagomedov : le "Floyd Mayweather du MMA"
Écouter le direct
Khabib Nurmagomedov : le "Floyd Mayweather du MMA"
Khabib Nurmagomedov : le "Floyd Mayweather du MMA" ©Radio France

Khabib Nurmagomedov : le "Floyd Mayweather du MMA"

À une semaine du plus grand combat de l’année, pardon, du plus grand combat de tous les temps (en MMA) ; retour sur la carrière de Khabib Nurmagomedov.

Méconnu du grand public, Khabib Nurmagomedov  est pourtant à 30 ans au sommet dans sa catégorie. Champion lightweight depuis sa victoire sur Al Iaquinta en avril dernier, le Daghestanais met sa ceinture en jeu lors de l’UFC 229. Pour l’occasion, il affronte la plus grande star de l’histoire de la jeune organisation : Conor McGregor. Depuis deux ans, les deux hommes s’envoient provocation sur provocation par médias interposés. Ces tensions basculèrent même dans l’irréel en marge de l’UFC 223. Enfin de venger son partenaire d’entraînement et ami Artem Lobov, intimidé par Khabib, McGregor prit un jet pour Brooklyn et s’attaqua au Daghestanais. Plus de peur que de mal, heureusement, mais le combat ne faisait désormais plus aucun doute.

Un plan de jeu inarrêtable ?

Pour la première fois depuis deux ans, McGregor revient donc à l’UFC. Ayant choisi Khabib Nurmagomedov pour son retour, l’Irlandais veut claquer le KO. Khabib de son côté, veut purement et simplement détruire le Notorious : « Je ne peux pas croire que nous allons nous battre, parce que je veux vraiment ce type.__Je veux le rendre humble, et un petit peu lui apprendre.  Non seulement je veux le briser, mais aussi changer son visage.  Je veux changer son visage. Bien sûr, après le visage, je peux aussi changer son esprit. »  Avec un bilan de 26-0 en carrière, du jamais vu en MMA, Nurmagomedov peut avancer confiant. Se définissant lui-même comme « le Floyd Mayweather du MMA » , le Daghestanais a développé une approche similaire à l’Américain au bilan de 50-0.

En effet, Khabib adopte une recette identique lors de chacun de ses combats. Certes peu spectaculaire, celle-ci est imparable pour le moment. Tôt ou tard dans le combat, les adversaires de Nurmagomedov finissent par être brisés physiquement… et mentalement. Contre l’Irlandais, il a déjà dit à haute-voix ce qu’il s’apprête à faire : « je veux un peu parler avec lui, lui dire : ‘Je sais comment nous devons faire cela’. J'ai un petit plan. Je vais le fatiguer, je vais l’humilier.  Mais il est fort, il est très dangereux. Tout le monde le sait. Je le sais aussi. Si tu penses que je vais rester avec lui comme je suis resté avec Al Iaquinta avec mon jab à la Muhammad Ali ; hors de question ! En aucune façon. Je vais essayer de le mettre au sol. Même s'il défend mes mises au sol, il va finir par se fatiguer. »

Une emprise mentale sur l’adversaire

Le plus inquiétant pour la concurrence, c’est que Khabib a encore d’immenses progrès à faire… en striking. Ça tombe bien, c’est là que McGregor est le plus fort. Il pourrait donc, éventuellement, y avoir match si l’Irlandais parvenait à trouver la connexion gauche/menton adverse. Dans le cas contraire, la soirée s’annonce très (très) longue pour la superstar. Biberonné aux sports de combat par son père Abdulmanap Nurmagomedov, coach national de l’équipe de Sambo, The Eagle  comme on le surnomme à un plan de jeu extrêmement bien huilé. Ainsi, tout commence par la pression qu’il met sur ses adversaires. Monstre de cardio, il les chasse aux huit coins de la cage en recherche du takedown (mise au sol). Bien trop occupés à ne pas finir sur les fesses, les adversaires ne peuvent saisir leur chance en striking. Car une fois au sol, ils savent très bien que les minutes suivantes seront douloureuses.

En effet, au-delà de la transition, Khabib brille dans son contrôle. Immobilisant les jambes comme les bras, il transforme son opposant en véritable pantin. Jamais pressé à l’idée de finir le combat, Nurmagomedov préfère vous pilonner jusqu’à la cloche finale. S’il est d’humeur joueuse en revanche, il tentera la soumission. Propriétaire du record de takedowns dans un combat de l’UFC avec 21 en trois rounds contre Abel Trujillo, The Eagles capitalise au maximum sur ses forces. Et si l’adversaire ne cède pas immédiatement sous la pression imposée, son corps et les lactiques finissent par le trahir. Bref, la marge de McGregor sera extrêmement fine lors de l’UFC 229. Seul espoir pour lui : exploser sur une séquence d’approche de Khabib pour placer sa gauche quasi létale, lorsque celui-ci sera le plus vulnérable car fonçant tout droit.

L’alerte contre Michael Johnson

Problème pour l’Irlandais et pas des moindres : Khabib n’a jamais testé son menton en combat. Il y a bien sûr eu la microalerte contre Michael Johnson, mais elle fut presque bénéfique. Ayant tenté de rester debout contre l’Américain en sortant de son plan de jeu, Nurmagomedov retourna très rapidement aux fondamentaux après ce coup reçu. La suite ? Sans doute l’une des plus grandes dominations vues dans la cage de l’UFC. Khabib parlait même à son opposant durant le combat…pour s’excuser de ce qu’il lui infligeait ! Entre les rounds, c’est avec le Président de l’UFC qu’il tapait la discute. « Où est ta poule mouillée ? »  demandait-il en référence à McGregor…

Double champion du monde de Sambo, champion lightweight de l'UFC, Khabib est donc à une petite victoire de frapper un grand coup ! En cas de succès à l'UFC 229, il pourrait, comme très peu de combattants avant lui, dépasser le cadre de son sport. Pour l'instant, seuls Georges St-Pierre, Ronda Rousey et Conor McGregor peuvent se targuer d'une telle reconnaissance. Aujourd’hui, Nurmagomedov a réussi à se transformer en machine implacable. Ainsi, tous ses adverses se retrouvent sous son emprise avant même le début combat. La peur d’être mis au sol les paralyse et ils ne peuvent saisir leurs opportunités debout. À Conor McGregor d’inverser la tendance. Bon’ chance .

« Comment pourra-t-il combattre après que je lui ai changé le visage ? Même si j'ai une possibilité pour une soumission ou un étranglement, je vais continuer à le punir , à lui parler, à profiter de la cage. Je suis très impatient » - Khabib à propos de ce qui attend McGregor.

Crédit photo : Josh Hedges/Zuffa LLC / Getty Images

+ de Sport sur Mouv'