MENU
Accueil
UFC : Francis Ngannou, le prédateur dans le doute
Écouter le direct
Francis Ngannou
Francis Ngannou ©Getty

UFC : Francis Ngannou, le prédateur dans le doute

Jusqu’au mois de janvier 2018, Francis Ngannou apparaissait comme l’homme le plus terrifiant de la planète. Deux défaites plus tard, la crise est là et le Predator doit faire taire ses détracteurs.

Lors de l’UFC 220, le 20 janvier 2018 à Boston, Francis Ngannou obtenait son title-shot contre Stipe Miocic. À l’époque, les bookmakers et l’UFC faisaient du Franco-Camerounais le favori du combat. Avant son duel contre le champion poids lourd, Ngannou surfait sur une impressionnante série à l’UFC : 6 combats, 6 victoires, 6 finitions au cours des deux premiers rounds. Rien ni personne ne résistait à cette combinaison de puissance et de timing. Lors de l’UFC 218, un peu plus d’un mois avant l’UFC 220, Ngannou devint une superstar. Il affrontait ainsi le numéro 1 de la catégorie : Alistair Overeem. Sur un uppercut à assommer un bœuf, le Predator a mis son adversaire KO après 1 minute et 42 secondes. Un KO si impressionnant qu’il fut élu KO de l’année ! Face au champion heavyweight le plus dominant de l’histoire de l’UFC, Francis arrivait donc avec le vent dans le dos. 

La chute brutale

Malheureusement pour lui, entre manque de préparation, mauvaise gestion du combat et adversaire prêt comme jamais, la désillusion fut grande à l’UFC 220. Très agressif lors du premier round, sans pouvoir finir Stipe Miocic, Ngannou a sombré peu à peu face à la fatigue et la lutte de son adversaire. Au final, il s’est incliné par décision unanime suite à un combat dominé de la tête et des épaules par le champion. Oui, son combat pour le titre avait peut-être été précipité, mais rien ne pouvait nous préparer à ce qui allait suivre.

Suite à cette défaite, en rien humiliante, l’UFC organisa un combat "pour les fans" : Francis Ngannou vs. Derrick Lewis. Les deux s’étant provoqués sur les réseaux et étant adeptes d’un striking (combat debout) en puissance, tout était réuni pour un feu d’artifice. Tout simplement meilleur que Lewis, le Franco-Camerounais avait une occasion en or d’ajouter un scalp à sa collection face à un adversaire de prestige. Les fans du combattant tombèrent de très haut puisqu’il n'a absolument rien tenté durant les trois rounds disputés à l’UFC 226. Bloqué mentalement, Ngannou s’est incliné par décision unanime face à un Derrick Lewis blessé au dos. Un combat que le Predator aurait dû gagner, mais lors duquel la peur a dominé. La défaite contre Stipe Miocic résonnait toujours…

Dans la cage, pour ce combat, je pensais juste à mon corps, effrayé par ce qui s'était passé la dernière fois. Cela pouvait se reproduire, et si cela arrivait, ce ne serait pas bon. J'ai donc essayé de le contrôler. 

- Francis Ngannou à propos de sa défaite contre Derrick Lewis à l’UFC 226

Suite à cette deuxième défaite de suite, l’ex-future superstar de l’UFC se faisait allumer par le patron de l’UFC Dana White. Lui, tout comme Fernand Lopez, le coach de longue date du combattant, voyait des changements chez Francis. Arrivé en France, SDF et commençant le MMA en 2013, Ngannou a connue une ascension très rapide. Cela lui a peut-être joué des tours. Toujours est-il que ceux qui le connaissent depuis quelques années ont observé un problème d’ego chez lui. Fernand Lopez a raconté : "Pour que Francis soit un homme meilleur, il faut que certaines personnes aient un mauvais rôle. Le mauvais rôle est de dire à Ngannou : ‘Tu as un gros ego et tu as changé avec le temps’. C'est la vérité. J'ai eu la conversation avec Ngannou et je lui ai dit : ‘Tu as changé mon ami, tu as changé__. Tu n’es plus le même. Ton ego te tue et il ne s'agit que de ton ego’." 

De son côté, l’intransigeant Dana White a évoqué aussi un problème d’ego dans la foulée de la défaite de l’UFC 226 : "Francis Ngannou à l'époque de son arrivée, je pensais que ce type allait être le champion des poids lourds. Il a perdu la tête. Ce gars a complètement perdu la tête et a commencé à agir d'une manière dont vous n'agissez pas. Je l'ai complètement vu venir. [] Ngannou a beaucoup de choses à régler personnellement et professionnellement. Nous verrons s'il revient sur la bonne voie."

Le record de puissance de frappe de Ngannou

La revanche contre Curtis Blaydes pour revenir au top

Parti aux États-Unis pour ses derniers combats, Francis Ngannou est depuis revenu en France. De retour à temps plein au MMA Factory avec Fernand Lopez, là où tout a commencé, on espère le revoir au maximum de ses capacités contre Curtis Blaydes. En Chine, le Franco-Camerounais va faire face à l’un des plus dangereux combattants de la catégorie (classé numéro 3). Si lors du premier combat entre les deux hommes, Ngannou s'était imposé par arrêt des médecins à la fin du deuxième round, les deux hommes sont désormais sur des trajectoires différentes. N'ayant plus connu la défaite depuis ce duel, Blaydes a ajouté des armes à sa lutte déjà impressionnante. Il sort ainsi de victoires de prestige contre Mark Hunt et Alistair Overeem, deux strikers que l’on ne présente plus ! Avec une victoire contre le seul homme à l'avoir battu en carrière, Blaydes sera aux portes du combat pour le titre. Pour Francis, ce combat est extrêmement compliqué dans son approche : il retrouve un homme qu'il a explosé en 2016... mais qui n'a cessé de progresser depuis alors que lui est en plein doute après avoir perdu "le pire combat poids lourd de l’histoire"  (selon Joe Rogan, le commentateur de l’UFC). Toutefois avec une victoire, Ngannou balaierait toutes les inquiétudes. 

Il est probablement au fond du trou en ce moment. Imaginez être à 0-2 après avoir été la sensation de l'UFC ? Il est dans un endroit très très sombre. Mais je veux qu'il soit à son meilleur. Je ne veux aucune excuse de son camp, de ses fans ou de l'organisation. Je le veux à son meilleur et je vais le battre 10 fois sur 10. 

- Curtis Blaydes avant la revanche contre Ngannou le 25 novembre 

Par Guillaume Duseaux