MENU
Accueil
Conor McGregor vs. Khabib Nurmagomedov : et maintenant ?
Écouter le direct
Conor McGregor vs. Khabib Nurmagomedov
Conor McGregor vs. Khabib Nurmagomedov ©Getty

Conor McGregor vs. Khabib Nurmagomedov : et maintenant ?

Lors de l’UFC 229, Conor McGregor a été complètement dominé par Khabib Nurmagomedov. Sans le craquage post-combat, la soirée aurait été parfaite pour le champion.

Pour sa première défense de ceinture UFC, Khabib Nurmagomedov pouvait en effet difficilement rêver mieux. Lors du combat le plus attendu de l’histoire du MMA contre Conor McGregor, le favori des bookmakers a tenu son rang. Mieux encore, il a complètement dominé son adversaire. Détesté autant qu’adulé, l’Irlandais a même subi son tout premier knockdown à l’UFC ! La soirée fut même compliquée debout pour lui, une phase où il était censé être plus à l’aise. Avec une gestion de la distance, un footwork et un timing aux abonnés absents, il était très difficile pour la superstar d’espérer quoi que ce soit.

J'ai prié Dieu pour une chose, de rester seul dans la cage avec ce clown. Je lui ai demandé cela tous les jours. J'ai prié pour que nous n'ayons aucune blessure, que nous fassions le poids, que nous récupérions nos forces et que nous soyons finalement enfermés dans cette cage. Parce que beaucoup a été dit à l'extérieur de cette cage, je me suis dit qu'une fois cette porte fermée, je n’allais pas être responsable de mes actes.

- Khabib Nurmagomedov

Khabib Nurmagomedov, la machine

Comme attendu, Khabib Nurmagomedov a puni Conor McGregor au sol. Si le travail de l’Irlandais dans ce domaine est à souligner, le deuxième round fut un calvaire pour lui. À bout de souffle et ne voyant plus le jour, il se laissait prendre en neck-crank au quatrième round. Avec un bilan de 27-0 en carrière et une performance éblouissante, Khabib est la nouvelle référence de la catégorie. Très peu testé contre McGregor, le Daghestanais a toutefois montré que le trashtalking de l’Irlandais avait fonctionné. Oui, le Notorious est entré dans sa tête…pour le pire. En effet, ce n’est qu’après le combat que le champion craqua et pas qu’un peu. Il sauta par dessus la cage pour "s’occuper"  des coéquipiers de McGregor. Les partenaires d’entraînements de Khabib rentrèrent de leurs côtés dans la cage pour définitivement régler le cas de l’Irlandais. Pour l’UFC, on pouvait difficilement espérer pire épilogue. En cas de revanche, il y a au moins des images de teasing… 

"Tout d’abord, je tiens à exprimer mes excuses à la commission des sports, au Nevada, et à Vegas. Ce n'est pas mon meilleur visage. Je suis un être humain, mais je ne comprends pas comment les gens peuvent parler de mon saut par-dessus la cage quand McGregor parle de ma religion, de mon pays et de mon père__. Il est venu à Brooklyn, il a cassé le bus, et presque tué deux personnes. Qu’est-ce qu’ils disent à propos de ça ? Pourquoi les gens parlent de mon saut hors de la cage ? Je ne comprends pas... Vous ne pouvez pas parler de religion, vous ne pouvez pas parler de nations, vous ne pouvez pas parler de ce genre de choses. C'est pour moi très important." 

- La première réaction de Khabib suite à son craquage de l’UFC 229

Quelle suite pour la nouvelle star ?

Aujourd’hui, nous voyons deux hommes (hors McGregor) pouvant immédiatement affronter le Daghestanais : Tony Ferguson et Georges St-Pierre. Pour le premier, cela fait quatre fois que l’organisation tente de faire le combat. Quatre fois ! Malheureusement pour les fans, les blessures ont freiné ce choc des titans. À l’heure actuelle, les deux hommes co-détiennent le record de victoires consécutives à l’UFC en lightweight avec 11. Champion intérimaire de l’organisation en l’absence de McGregor, Ferguson avait été destitué pour cause de blessure avant l’UFC 223. Lors de ce même UFC 223, il devait affronter… Khabib Nurmagomedov pour le titre ! Bref, sportivement, c’est le combat qui fait le plus sens. Malheureusement, T-Ferg est loin d’être une star et le salaire de Khabib ne devrait pas être important pour un tel combat.

Après Ferguson, il y a Georges St-Pierre dit GSP. Derrière Conor McGregor, très loin derrière, le Canadien est la deuxième plus grande star de l’UFC. Son retour après 4 ans d’absence à l’UFC 217 de New York fut d’ailleurs le plus grand succès de l’organisation en 2017. Au-delà d’être extrêmement pointilleux dans ses négociations, GSP présente un autre problème de taille : il n’a jamais combattu en lightweight. Selon la rumeur, la légende testerait des weight-cuts pour descendre dans la catégorie. Après son combat en middleweight, ce serait donc le grand écart pour lui. Très attaché à son héritage, Georges St-Pierre prendrait un risque face à Khabib. En effet, le Daghestanais présente pour seul avantage le fait d’être champion invaincu. McGregor aurait eu l’aspect financier en plus, non négligeable vous en conviendrez. Pour que ce combat se fasse, il faudrait que Khabib accepte d’être à nouveau moins payé que le challenger…

Conor McGregor, la peur du vide

Conor McGregor vient d’enchaîner une deuxième défaite de suite toutes compétitions confondues. Si à chaque fois ses combats furent extrêmement lucratifs, le Notorious ne domine plus. Contre Floyd Mayweather, on ne pouvait raisonnablement s’attendre à rien. Contre Khabib, l’Irlandais revenait dans son royaume, la catégorie où il fut couronné champion en 2016. Certes, il affrontait un golgoth au bilan de 26-0, une supposée arme anti-McGregor, mais tout de même. La superstar avait une réputation à défendre. Malheureusement pour lui, l’UFC 229 a sonné un brutal retour à la réalité. Pour l’emporter contre Khabib, McGregor devait être au sommet. Il fut juste "normal" contre un Daghestanais gonflé à bloc. La domination russe fut donc totale. Brillant dans sa capacité à sanctionner les erreurs adverses, le Notorious n’avait pas ce tranchant à l’UFC 229. Il a donc connu une très longue soirée. Désormais, celui qui a signé un nouveau contrat très lucratif de 6 combats avec l’UFC doit absolument rebondir. En cas de nouvelle défaite, ce serait bel et bien la fin de l’ère McGregor.

Comme combat de reprise, on pense donc naturellement à Nate Diaz. Les deux rivaux font énormément d’argent ensemble. L’Irlandais a d’ailleurs évoqué la possibilité d’une trilogie :" Je vais donner à cet homme cette revanche__. Il m'a donné une revanche. Je vais lui donner une revanche."  Celle-ci devrait se faire en lightweight, la catégorie naturelle des deux combattants. Par le passé le match-up s’est avéré compliqué pour McGregor, une trilogie lui permettrait de faire taire les critiques. Et s’il parvenait à mettre Diaz KO, la hype repartirait de plus belle. Ce n’est pas un petit si…

Une revanche, pour quoi faire ?

C’est le combat le plus logique pour les deux superstars. La première raison est d’abord financière. En effet, Khabib et Conor ont explosé le record de ventes de pay-per-views lors de l’UFC 229. On parle ainsi de 2.4 millions de ventes ! Le record appartenait précédemment à l’UFC 202 Diaz vs. McGregor 2 avec 1.65 million de ventes. Lors de la conférence de presse d’avant-combat, le Notorious avait même fait le point sur son salaire définitif : "Nous estimons entre trois et trois millions et demi d'achats en pay-per-views. Je dirais que je vais être autour des 50 millions de dollars__. Pour un artiste martial, gagner 50 millions de dollars dans un combat d'arts martiaux mixtes, c'est à couper le souffle."

Khabib a touché de son côté, au minimum 2 millions de dollars. On peut toutefois tabler sur des chiffres similaires à ce qu’avait obtenu Diaz lors de l’UFC 202 soit 13 millions de dollars. Pour vous donner une idée de l’impact sur Nurmagomedov, il a gagné plus de 4 millions de followers sur Instagram dans les 24h qui suivirent le combat !

Aussi, au-delà de l’aspect financier, Conor McGregor veut sa revanche ! Comme contre Nate Diaz, le Notorious ne pense qu’à effacer cet affront. Enfant-roi de l’UFC, l’Irlandais a droit à tout ou presque…car tout ce qu’il touche se transforme en or. On imagine donc que l’UFC lui accordera une revanche qui s’annonce très lucrative pour tout le monde. Le coup de sang de Khabib risque d’ailleurs de provoquer encore plus de ventes de pay-per-views, le nerf de la guerre. Pour les deux adversaires, on peut tout de même considérer que cette rivalité est bien une affaire personnelle.

De son côté, Khabib aurait deux autres raisons d’accepter un "rematch". Tout comme TJ Dillashaw contre Cody Garbrandt, cela lui permettrait de définitivement rayer un rival de la carte. Si Nurmagomedov venait à battre McGregor une seconde fois, il écarterait l’Irlandais de la course au titre… et lui ferait perdre son statut de plus grande star du sport. Aussi et surtout, un deuxième combat permettrait à Khabib de refaire son image auprès du grand public. Hormis contre McGregor, il ne peut prétendre à atteindre autant de spectateurs pendant un combat. Devant des millions de personnes pendant l’UFC 229, Khabib a cristallisé toutes les critiques faites au MMA : l’image du combattant intenable, sauvage et irrespectueux. Oui, il avait ses raisons, mais ce coup de sang fut tout bonnement honteux pour le sport. S’il venait à remporter la revanche contre McGregor, tout en lui serrant la main après la victoire ; il effacerait cette sortie de route aux yeux des fans.