MENU
Accueil
Conor McGregor à la retraite : merci pour tout ?
Écouter le direct
Conor McGregor - Vs Ado - 12/12/15 (Marcus)
Conor McGregor - Vs Ado - 12/12/15 (Marcus) ©Getty

Conor McGregor à la retraite : merci pour tout ?

Conor McGregor a annoncé sa retraite du MMA. D’habitude lorsqu’un sportif de cette envergure quitte le monde professionnel, les hommages pleuvent. Mais pas cette fois.

Le matin du 26 mars, Conor McGregor faisait trembler la planète MMA d’un simple tweet : « Hey les gars, j’ai une annonce rapide à faire. Aujourd’hui, j'ai décidé de prendre ma retraite du sport officiellement connu sous le nom de ‘Mixed Martial Arts’. Je souhaite à tous mes anciens collègues le meilleur en compétition. Je rejoins maintenant mes anciens partenaires sur cette nouvelle étape qu’est la retraite. La Pina Colada est pour moi les gars ! » Pour la deuxième fois de sa carrière, Conor McGregor annonce ainsi son départ du sport.  Cette fois cependant, le doute est permis. 

Le précédent de 2016 

Mars 2016, Conor McGregor s’est établi depuis quelques mois comme la plus grande star de l’UFC. Sa victoire par KO en 13 secondes contre José Aldo à peine digérée, il était alors en quête d’un nouveau challenge. Celui-ci était tout trouvé : devenir le premier combattant UFC à être champion dans deux catégories simultanément. Le Notorious décida alors de monter d’une division pour affronter Rafael Dos Anjos, le champion lightweight. Se blessant au pied à deux semaines du combat, le Brésilien fut contraint de déclarer forfait et remplacé par Nate Diaz. Vous connaissez la suite, le Californien infligea à la poule aux œufs d’or de l’UFC sa première défaite dans l’organisation par soumission au deuxième round. Un peu plus d’un mois plus tard, l’organisation souhaitait faire les choses en grand pour la revanche. Il était prévu que celle-ci soit le combat principal de l’UFC 200, annoncé comme le plus grand rendez-vous de l’histoire de l’UFC. À la surprise générale, une absence de marque fut constatée lors de la conférence de presse d’annonce de l’événement : celle de Conor McGregor. En Islande pour s’entraîner, le Notorious saisissait ses réseaux sociaux dans la foulée pour envoyer un message laissant peu de place au doute : « j'ai décidé de prendre ma retraite jeune. Merci pour l'argent. On se retrouve plus tard ». Deux jours après, il sortait de sa retraite. 

Finalement, il combattra deux fois de plus en 2016 avec deux victoires de prestige (contre Nate Diaz et le champion lightweight de l’époque Eddie Alvarez). Avec son premier tweet, il n’avait fait que gagner de précieux mois pour se préparer à la revanche et surtout faire pression (financièrement), sur l’UFC. En effet, lors de son premier combat de « sortie de retraite », son salaire minimum fut de trois millions de dollars. C’est bien simple, jamais aucun combattant n’avait touché autant dans l’histoire du MMA. En 2019, on peut donc douter de la volonté de l’Irlandais de se retirer. D’autant plus qu’il disait lors de la St-Patrick du 17 mars dernier, « Oui, je suis actuellement en négociations pour un combat. On vise un retour en juillet »… Également, il serait très surprenant de voir un sportif de cette dimension quitter définitivement son sport par une si petite porte. Même Georges St-Pierre, ô combien humble, organisa une conférence de presse pour faire ses adieux à la discipline ! On ne pourrait contenir l’ego de Conor dans un tweet, même en 280 caractères. Il y a donc, peut-être, sûrement, autre chose…

McGregor et la justice : c’est compliqué

Pour le moment, l’année 2019 de Conor McGregor ne se passe pas du tout comme prévu. Il y eut tout d’abord cet incident du smartphone. En vacances à Miami, le Notorious décida d’exploser l’appareil d’un fan se montrant un peu trop pressant quant à une demande de photo. Le problème est qu’aux États-Unis, et un peu partout sur la planète, il est tout simplement interdit de piétiner le téléphone d’autrui…et de se carapater avec l’outil. Un peu plus accablé par une vidéo de TMZ, l’Irlandais retrouvera la justice à la mi-avril pour ce fait. 

Aussi et surtout, un article du New York Times a fait l’effet d’une bombe le 26 mars dernier, soit le même jour que l’annonce de la retraite de l’Irlandais. Le média, infiniment respecté, publia un article fouillé autour d’une enquête qui viserait l’Irlandais pour agressions sexuelles en Irlande. Si quelques médias britanniques avaient relaté cette affaire ces derniers mois, parlant d’une « star irlandaise », le New York Times fut le premier à poser un nom. Suite à cet article, la communicante du combattant apporta une réaction immédiate : « Cette histoire circule depuis un certain temps et on ne sait pas pourquoi elle est rapportée maintenant. L'hypothèse selon laquelle l'annonce de la retraite de Conor faite aujourd’hui est liée à cette rumeur est absolument fausse. » 

Seul un dupe pourrait croire à la retraite de Conor McGregor, il laisse selon toute vraisemblance passer l’orage…et fait à nouveau pression sur l’UFC. À 30 ans, le Mystic Mac a encore bien trop à offrir au sport et surtout beaucoup d’argent à gagner. Pour en revenir à la cage, il avait même trouvé son adversaire en janvier dernier. Le combat contre Donald Cerrone semblait ainsi bien engagé, mais les négociations s’arrêtèrent brusquement. En effet, pour un tel combat, l’UFC ne pouvait pas mettre l’Irlandais main-event…il exigea donc des parts dans l’organisation pour accepter cette proposition. Évidemment, le Président de l’UFC, Dana White, le lui refusa. Quelques jours plus tard, Conor McGregor annonçait sa retraite. Cela, ajouté aux ennuis judiciaires, laisse donc fortement penser que la superstar fait plutôt une pause stratégique (et médiatique) dans sa carrière. D’ailleurs, le Président de l’UFC expliqua récemment que le prochain combat de McGregor serait décidé après Holloway vs. Poirier, qui a lieu le 13 avril et pour la ceinture intérimaire lightweight. Rappel important : le Notorious a déjà battu les deux hommes.