MENU
Accueil
Un cycliste de 16 ans tape une petite sieste avant de franchir la ligne d'arrivée
Écouter le direct
 Tobias Lund Andresen, vainqueur de la course (à gauche) auteur de la fameuse célébration.
Tobias Lund Andresen, vainqueur de la course (à gauche) auteur de la fameuse célébration. ©Getty

Un cycliste de 16 ans tape une petite sieste avant de franchir la ligne d'arrivée

La double performance est signée par Tobias Lund Andresen le week-end dernier après avoir largement remporté le Grand Prix E3 Harelbeke Juniors. Le vainqueur s'est même permis de s'allonger pépère avant de franchir la ligne d'arrivée tellement son avance était indiscutable...

Samedi dernier, sur le Grand Prix E3 Harelbeke Juniors de Belgique, Tobias Lund Andresen a littéralement semé la concurrence. Le jeune danois est parvenu à distancer tous les autres dans des conditions climatiques défavorables. Les footballeurs ne sont plus les seuls à innover pour trouver des célébrations toujours plus loufoque. Pour illustrer sa nette domination, le jeune cycliste a décidé de mimer une sieste avant de finaliser son succès, histoire d'expliquer qu'il a gagné la course haut la main.

Tobias Lund Andresen a agit à l'instinct 

«Ce n'était pas quelque chose de prémédité. J'y ai pensé à 500 mètres de l'arrivée. C'était simplement quelque chose d'impulsif. J'étais tellement heureux de remporter cette course que je n'aurais jamais imaginé pouvoir remporter, que c'est venu comme ça»

Les adversaires semble partagés face à cette célébration... Le geste du jeune danois a évidemment créer la polémique sur les réseaux sociaux notamment. Le français Axel Huens qui a également pris part à la course le soutien et le comprend "Il pouvait faire ce qu'il voulait à l'arrivée. Le gars nous a tordus… [...] Moi, ça ne me gêne pas. Je trouve même ça original". confie Axel Huens à DirectVélo. Un avis qui n'est pas partagé par le britannique Leo Hayter, 2e de cette course. “Je trouve ça un peu irrespectueux pour tous les autres coureurs de la course. Je termine 2e et je le prends un peu pour moi. Franchement, ce n’était pas top, mais bon… [...] Mais vous pouvez être sûrs que je ne m’amuserai jamais à célébrer une victoire de cette façon, si j’ai encore la chance de gagner des courses”

Le cycliste danois se défend de toute humiliation et ne regrette aucunement son choix "Je respecte chacun de mes adversaires et je ne me pense pas plus fort que les autres. J'ai simplement trouvé que c'était drôle, et je voulais trouver quelque chose d'original, pour changer des célébrations habituelles que l'on peut voir tous les week-ends."

Arrogance ou originalité, on vous laissera en jugez par vous-même...