MENU
Accueil
Tiger Woods : le comeback d’un survivant
Écouter le direct
La rage de Tiger Woods vainqueur à Augusta ©AFP

Tiger Woods : le comeback d’un survivant

La semaine passée, Tiger Woods a remporté le Masters d’Augusta. La légende du golf complète ainsi un formidable comeback.

En décembre 2017, alors au plus bas, Tiger Woods était numéro 1199e au classement mondial. Un peu plus d'un an plus tard, juste après sa victoire le 14 avril dernier à Augusta, il occupe le 6e rang mondial. Autrefois chouchou de l’Amérique, le Tigre connut un brutal retour sur terre en 2009. Depuis cet épisode ô combien préjudiciable pour lui, le succès sportif n’avait jamais été véritablement au rendez-vous. Pourtant, 11 ans après sa dernière victoire en Grand Chelem, 22 ans après sa première victoire, il a réussi l'impossible. À 43 ans, la légende qui a connu les hauts les plus hauts et les bas les plus bas pourrait même à nouveau viser la place de numéro 1 mondial.

« J'ai pris deux ans pour jouer au baseball, mais ça n’avait rien à voir avec lui. Je suis presque sûr qu'il s'est demandé s'il pourrait retrouver son niveau un jour, et il a dû énormément travailler. Mais il a attaqué cela de front. Il a dû changer son jeu. Il a dû changer un peu sa perspective. Pour moi, c'était le plus grand comeback que j'ai jamais vu. » - l’hommage de Michael Jordan à son ami Woods

2009, la fin du gendre idéal 

Novembre 2009, déjà ébranlé sportivement, l'empire médiatique Tiger Woods s'effondre. Aimée de tous, l'idole de l'Amérique se retrouve au cœur d'une affaire extraconjugale. Avec pas moins de 19 maîtresses, cela lui coûte son mariage et une bonne partie de ses sponsors. Se retrouvant pris dans l'engrenage médiatique, il doit même mettre sa carrière entre parenthèses. En février 2010, ce sont des excuses publiques qu’il fait à sa famille, et bien évidemment à l’Amérique. 13 minutes de conférence de presse où l’icône semble au plus bas : « Aujourd’hui, chacun d’entre vous a une bonne raison de me critiquer. Je veux juste vous dire, simplement et directement, que je suis profondément désolé de mon comportement irresponsable et égoïste. »

« Gagner » la réponse limpide du champion, lors de l’une de ses très rares interviews, accordée ici en 2009.

Il ne revient au golf qu'en avril 2010, au Masters d'Augusta (tiens, tiens). 5 mois après le début du scandale, c'est un retour méthodiquement préparé par l'équipe de communication du Tigre qui s'organisait. L'opération marketing était caractérisée par une publicité Nike, l'un des seuls sponsors à être restés avec le champion. Dans ce spot, de trente secondes et en noir et blanc, on voyait l'icône, seule face caméra. À la narration, la voix du père de Woods, que le golfeur considérait comme son « meilleur ami, mentor, exemple » décédé en 2006 et qui avait tout appris au prodige. Le géant du sport avait repris les extraits d'un documentaire de 2004, extraits qui résonnaient parfaitement face à la situation du Tigre : « Je veux savoir ce que tu pensais. Je veux savoir quels sont tes sentiments. Et as-tu appris quelque chose ? » Plutôt que d'éviter l'affaire dont tout le monde parlait, Nike aborda la question à bras-le-corps. Une réussite puisque la publicité se retrouve en tête des tendances Google.

Pour revenir au sport, cette première compétition fut convaincante avec une quatrième place. Malheureusement, cette éclaircie sera brève et les résultats sportifs ne suivront pas. En 2013, soit quelques années plus tard, on pense le Tigre revenu à son meilleur niveau. De retour à la place de numéro 1 mondial, il ne parvient pas à traduire cela par une victoire en Grand Chelem. La concurrence de Rory McIlroy, avec lequel il partage désormais l'affiche chez Nike, et au sommet du Golf mondial, est bien présente. Le meilleur est vraisemblablement derrière lui.

2017, le physique lâche

Opéré pour la première fois du dos en 2014, Tiger Woods commence un long parcours du combattant. Celui-ci sera ponctué en mai 2017 par son arrestation depuis devenue célèbre. Souffrant énormément suite à une quatrième (!) opération du dos, le sportif est sous médicaments. Il décide toutefois de conduire. 

Les analystes toxicologiques révèlent que le golfeur était sous l'influence de 5 médicaments lors de l'arrestation. Comme si cela ne suffisait pas, la police diffuse la vidéo et le mug-shot fait le tour des réseaux sociaux. Huit ans après l'affaire extra-conjugale, un nouvel incident extra sportif vient ébranler l'empire. Avec un compteur de Grand-Chelems désespérément bloqué à 14 titres depuis 2008, le golf semble alors très loin.

« J'ai eu de sérieux doutes après ce qui s'est passé il y a quelques années. Je pouvais à peine marcher. Je ne pouvais pas m'asseoir. Impossible de se coucher. Je ne pouvais vraiment pas faire grand-chose. » - Tiger Woods en 2019 sur cette période de sa vie. 

2018 et 2019 – comeback du siècle 

Après un retour au golf fin 2017, Tiger Woods connaît un premier succès sur le circuit professionnel fin 2018. Après quelques coups d'éclat, il remporte ainsi le mythique Tour Championship, dernier tournoi de la saison ! Au terme de cet exercice, il fait également partie du voyage en France pour participer à la Ryder Cup. Bref, si un titre en Grand Chelem se fait toujours attendre, le Tigre, 13e mondial, est bien de retour. 

Ayant gagné 1.5 milliard de dollars depuis ses débuts professionnels en 1996, dont seulement 10% provenant des primes sportives, le sportif reste animé par cette insatiable soif de gagner. Nous voilà donc en avril 2019, Masters d'Augusta, sur les terres du tout premier succès de Tiger Woods... en 1997. Remontant le temps et devant un public entièrement acquis à sa cause, la superstar signe un 15e majeur en carrière. À 43 ans, il a su tout surpasser pour mettre à nouveau son nom sur l'un des tournois les plus importants au monde. Véritable survivant du circuit, cette victoire en Grand Chelem, 11 ans après la dernière, s’est faite après un paquet de blessures. Remportant l'US Open en 2008 tout en ayant une rupture du ligament croisé antérieur et une double fracture de fatigue du tibia gauche, le Tigre connut l'enfer par la suite. De retour au plus haut niveau, il lui reste quelques défis à relever avant de raccrocher les clubs. Par exemple, le record de 18 majeurs de Jack Nicklaus tient toujours. Deuxième plus vieux vainqueur du Masters derrière ce même Nicklaus (46 ans en 1986), Woods devra faire preuve d'une incroyable détermination pour aller chercher ce record. Pour le moment, on laisse le champion savourer après plus d’une décennie de quête infructueuse. 

« Parce que je suis noir, je pourrais devenir plus grand que Jack Nicklaus ; pour les noirs. Devenir une sorte de Michael Jordan du golf. » - Tiger Woods à 14 ans, et visionnaire.