MENU
Accueil
Tyson Fury vs. Deontay Wilder 3 : défaite interdite
Écouter le direct
Tyson Fury et Deontay Wilder - (photo : Mikey Williams/Top Rank Inc)
Tyson Fury et Deontay Wilder - (photo : Mikey Williams/Top Rank Inc) ©Getty

Tyson Fury vs. Deontay Wilder 3 : défaite interdite

Tyson Fury et Deontay Wilder se retrouvent pour la troisième (et dernière ?) fois dans la nuit de samedi à dimanche.

Alors qu’Anthony Joshua a perdu ses ceintures mondiales il y a deux semaines face à Oleksandr Usyk, l’autre choc de l’année chez les lourds est prévu pour ce week-end. Meilleurs ennemis, Tyson Fury et Deontay Wilder s’affrontent dans une belle particulièrement attendue. Après un match nul en décembre 2018, où le Gypsy King étaient envoyé deux fois au tapis, le Britannique frappait fort en février 2020. Ainsi, il s’imposait par TKO au 7e round face à Wilder en lui rentrant dedans comme personne auparavant ! Premier homme à avoir battu l’Américain, il le retrouve pour une belle où la droite adverse sera toujours présente. Rappelons que tous les opposants de Wilder ont été envoyés au tapis…

"Je pense qu'il est comme un tigre en cage, prêt à être lâché. Il n'a rien à perdre. Il a déjà perdu espoir. Il ne peut pas descendre plus bas, et il est très bien payé. Alors, mettez-vous à sa place : les gens disent pourquoi prend-il ce combat ? Il touche probablement entre 10 et 20 millions de dollars. Pourquoi ne prendrait-il pas ce combat ? Il a probablement été payé des cacahuètes pour ces combats dans le passé ; je sais que je l’ai été. Alors pourquoi ne voudrais-je pas combattre quelqu'un pour 20 millions ?" -Tyson Fury à propose de Deontay Wilder à l’approche de la trilogie

Deontay Wilder : le trouble-fête

À l’origine, Tyson Fury et Anthony Joshua devaient s’affronter en août dernier dans un megafight à 250 millions de dollars, financé par l’Arabie Saoudite. Déterminé à obtenir sa revanche sur le Gypsy King après une première défaite brutale en carrière, Deontay Wilder faisait finalement tout dérailler. Engageant une procédure d’arbitrage pour forcer son adversaire à accepter la belle, il remportait cette bataille.

Organisée pour le 24 juillet dernier, la trilogie était ensuite déplacée à ce vendredi 8 octobre. En effet, le Gypsy King était contrôlé positif au coronavirus à quelques semaines de l’événement, obligeant l’organisation à repousser le choc. Se projetant déjà vers l’un des plus gros combats de tous les temps, Fury doit donc retrouver un adversaire qu’il a sèchement battu il y a un an et demi, histoire de définitivement passer à autre chose… sous peine d’avoir un quatrième combat.

Un choc pour l’héritage

Deontay Wilder va jouer sa carrière samedi, ni plus ni moins. Après l’énorme déconvenue de février 2020 ayant mis en exergue ses limites, conjuguée à la gestion catastrophique de la défaite, l’Américain doit inverser la tendance. Une nouvelle défaite, à 36 ans, et ses chances de ceinture mondiale pourraient bien disparaître. Surtout, il serait durement exposé.

"Je ne regrette pas et j'irai dans ma tombe en croyant en ce en quoi je crois. Je sais les choses avec certitude, j'ai la confirmation, la clarté de beaucoup de choses. Une chose à ce sujet : les hommes mentent, les femmes mentent, mais vos yeux ne mentent pas avec ce que vous voyez. Les gens peuvent croire ce qu'ils veulent, nous sommes tous humains, mais les yeux ne mentent pas, et cela m'a seulement rendu meilleur en tant qu'homme, en tant que combattant pour comprendre, voir les choses et connaître les choses pour des faits. Cela m'a donné encore plus faim qu'avant." - Deontay Wilder concernant les accusations de tricheries faites à Fury

Pour inverser la tendance, le Bronze Bomber a donc changé d’entraîneur et pris son ancien adversaire Malik Scott pour coach principal. Il a aussi rassuré ses fans quant à la mise à profit du délai entre le 2e et le 3e combat : "Le report a été une bénédiction, une bénédiction pour moi. Vous savez, plus ils retardaient, plus nous avions de temps pour travailler sur notre métier et notre art, et pour revoir encore plus, stratégiquement, revoir le plan de match que nous allons avoir le 9 octobre. Donc, vous savez, c'était une période de frustration parce qu'en tant que combattant, vous êtes toujours prêt à partir. Vous êtes prêt à y retourner directement. Et c'est la plus longue période lors de laquelle j’ai été hors du ring, j'ai surtout hâte de monter sur le ring."

De son côté, Tyson Fury, toujours invaincu, compte bien confirmer. Si habile en trashtalking, il prévoit une nouvelle fois d’avancer et de finir son adversaire avant la limite. Il a même répondu, à sa façon aux accusations farfelues de triche : « Vous savez quoi ? Je vais encore tricher parce que je vais lui casser la gueule. Pour lui, c'est de la triche parce qu'il n'est pas censé perdre. Malheureusement, je vais encore tricher. Je vais lui botter le cul. J'avais des fers à cheval dans les gants la dernière fois. Vous savez que je suis un gitan. Vous avez vu 'Peaky Blinders' ? J'ai chargé mes gants avec des fers à cheval et de la dynamite. Cette fois, je vais faire exactement la même chose. En mettant un peu plus de métal. » Le ton est donné.

Rendez-vous dans la nuit de samedi à dimanche pour la trilogie.