MENU
Accueil
Tony Yoka giflé par Joël Tambwe Djeko lors de la pesée avant leur combat
Écouter le direct
Le boxeur belge Joël Tambwe Djeko décoche une claque à Tony Yoka pendant la pesée d'avant combat. (photo : LOIC VENANCE)
Le boxeur belge Joël Tambwe Djeko décoche une claque à Tony Yoka pendant la pesée d'avant combat. (photo : LOIC VENANCE) ©AFP

Tony Yoka giflé par Joël Tambwe Djeko lors de la pesée avant leur combat

Grosse tension hier, jeudi 4 mars, lors de la pesée entre Tony Yoka et le belge Joël Tambwe Djeko. Les deux boxeurs en sont venus aux mains à cause d’une histoire… de pieds ! Ça promet !

Son dernier combat remontait au 28 novembre 2020 face à l’Allemand Christian Hammer. Une opposition en 10 rounds remportée aux points par le Français. Depuis, Yoka présente un bilan parfait de 9 victoires, dont 7 avant la limite, et 0 défaite.

Ce vendredi, à la H Arena de Nantes, Yoka peut s’offrir une première ceinture poids lourds, celle de l’Union européenne. Un titre considéré comme mineur mais qui rapprocherait le Français de la ceinture EBU, détenu en ce moment par l’Anglais Joe Joyce. Pour y arriver, il devra affronter Joël Tambwe Djeko, boxeur belge de 31 ans qui a deux fois plus de combats à son actif (17 victoires dont 8 avant la limite, un nul, et 2 défaites). Plus petit, plus mobile et moins lourd que le Français, Yoka aura fort à faire même s’il reste favori. 

Quoiqu’il en soit, le combat est déjà lancé ! Hier, les deux hommes se sont retrouvés à l’occasion de la traditionnelle pesée, moment mythique de la boxe professionnelle où les clashs et embrouilles sont souvent attendues. Celle-ci n’a pas fait exception. 

Ils s’embrouillent à cause d’un pied trop grand

Après la pesée, comme c’est de coutume, les deux boxeurs se mettent face à face, front contre front, pour le plus grand plaisir des caméras et des photographes. D’après Joël Tambwe Djeko, qui s’est confié à L’Équipe, c’est à ce moment que tout a dégénéré : "J’ai des grands pieds : sans le vouloir, je lui ai marché sur le bout du pied__. Yoka m’a fait les gros yeux. Là je me suis dit : 'Trop tard. Si je retire mon pied, il va penser que j’ai peur de lui, prendre un ascendant psychologique.' Alors, tant pis, j’ai laissé mon pied sur le sien. Là, il m’a dit : 'Ne t’approche pas de moi comme ça !' Du coup je suis monté en pression. 'Tu vas me faire quoi toi ?' Je viens de la rue moi, faut pas me chauffer !"

Djeko claque le Français qui, pris d’un coup de sang, tente de répliquer mais il en est empêché par les teams des deux boxeurs. 

Une heure après, la pression n’est toujours pas redescendu en conférence de presse. Contracté à bloc, les yeux noirs, Yoka n’a pas voulu revenir sur l’incident : "il ne s’est rien passé." Au micro de Canal+, il promet que le combat sera chaud : 

On réglera ça sur le ring

Sûr que le Français, qui s’entraine à San Francisco, sera remonté à bloc, surtout que Djeko en a remis une couche. Quand un journaliste lui demande ce qu’il se dit de Yoka en Angleterre (là où il s’entraine), le boxeur de Molenbeek répond avec insolence :  "Je vais être franc, quand j’ai dit autour de moi que j’allais rencontrer Tony Yoka, moi qui aie des entraîneurs anglais, ils ne connaissaient pas, il a fallu que je leur précise qu’il s’agissait du champion olympique."

Le programme de la soirée

Yoka disputera son dixième combat ce vendredi 4 mars aux alentours de 22h20. Avant ça, trois Français(es) vont se succéder sur le ring. À 20h45, Khalil El Hadri sera opposé à Jon Martinez en poids super-plume. On enchainera ensuite à 21h15 avec Estelle Mossely-Yoka pour son combat face à l’Allemande Verena Kaiser. Le dernier combat avant de laisser la place à Yoka opposera Farrhad Saad à Borislav Ivanov (Bulgarie) à 21h45 en catégorie poids moyens.