MENU
Accueil
L'Equipe consacre une série sur la vie et la carrière de Tyson Fury
Écouter le direct
Tyson Fury
Tyson Fury ©Getty

L'Equipe consacre une série sur la vie et la carrière de Tyson Fury

Dès samedi 28 mars, le journal "L’Équipe" publie une série consacrée à Tyson Fury. Le boxeur britannique, détenteur de la ceinture de champion du monde des poids lourds WBC, est un personnage atypique.

Le quotidien sportif déclinera la vie et l’œuvre de Tyson Fury en trois thématiques : le boxeur, le gitan et l’homme controversé. Il faut dire qu’il y a de quoi écrire au sujet du boxeur de 31 ans. 31 combats chez les professionnels, 30 victoires dont 21 par KO ! Rien que ça ! Aucune défaite à son actif. 

Le bilan de Tyson Fury est évidemment exceptionnel. Fils de John Fury, boxeur des années 80, il porte pour prénom, le nom d’un illustre champion : Mike Tyson. Ce dernier domine alors les poids lourds au moment de sa naissance. Le choix est évident pour son père.

Après ses débuts professionnels en décembre 2008, le natif de Manchester enchaîne 14 victoires dont 10 par KO, avant de s’adjuger les titres de champion britannique et du Commowealth. La première occasion de remporter un titre mondial survient en novembre 2015. Du haut de son double-mètre Fury bat le grand Wladimir Klitschko par décision des juges et met fin au règne de l’Ukrainien.

En 2016, le Britannique fait une pause, officiellement pour "problèmes médicaux." Deux ans plus tard, à court de condition physique, il revient. Fury défie Deontay Wilder, l’Américain champion du monde poids lourds WBC, à Los Angeles. Match nul. La revanche a lieu en février dernier. Tyson Fury bat Wilder par arrêt de l’arbitre à la septième reprise et remporte le titre.

Les deux hommes devaient se retrouver le 18 juillet à Las Vegas, la pandémie de coronavirus en aura voulu autrement. Les médias américains évoquent d’ailleurs un report au 6 octobre prochain.

Provocateur sur le ring, dépressif en dehors

Si Tyson Fury est surnommé "The Gypsy King" ou Le Roi des Gitans, c’est qu’il aurait un lien de parenté avec Bartley Gorman. Champion d’Irlande et de Grande-Bretagne de combats de combats clandestins, Gorman était "le Roi des Gitans." Fury serait le petit-neveu de ce boxeur appartenant à une autre époque. Une époque où de nombreux combats étaient organisés dans des lieux aussi variés qu’une mine, un bar ou une foire aux chevaux.

Provocateur sur le ring, l’Anglais, adepte du trash-talking, rivalise de subterfuges pour faire sortir son adversaire du combat. Tyson Fury tire la langue, invite son vis-à-vis à le frapper au menton ou fait tout simplement preuve d’une arrogance supposée. Cela lui vaudra de nombreuses critiques.

Outre son comportement sur le ring, le Mancunien connait dans sa carrière de nombreux trous d’air. Victime de troubles mentaux, notamment de dépression, Tyson Fury consomme de la cocaïne. Ce qui le précipitera vers les abîmes et cette fameuse pause de deux ans qui le verra remonter la pente et ainsi revenir aux sommets.

Antoine Salva