MENU
Accueil
Jon Jones ne craint pas Ngannou "frapper fort ne veut rien dire"
Écouter le direct
Jon Jones - à l'UFC 239 (Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC) / Francis Ngannou (Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
Jon Jones - à l'UFC 239 (Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC) / Francis Ngannou (Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images) ©Getty

Jon Jones ne craint pas Ngannou "frapper fort ne veut rien dire"

La légende de l'UFC a bien regardé Francis Ngannou s'emparer de la ceinture, mais il n'est pas impressionné.

En mettant KO Stipe Miocic, Francis Ngannou est devenu le premier combattant africain à s'emparer de la ceinture des poids-lourds de l'UFC ce samedi lors de l'UFC 260. Suite à cette performance, le géant camerounais s'est empressé de défier Jon Jones, la terreur de l'UFC.

Même pas peur

Comme on pouvait s'y attendre, Jon "Bone" Jones n'est impressionné par personne, pas même par le "Prédateur". Dimanche, l'américain a répondu au nouveau champion sur Twitter : "Vous êtes si impressionné par son pouvoir de K.O. J’ai prouvé depuis plus d’une décennie que frapper fort ne veut rien dire" s'agace Jones.

Un gros chèque ?

Une opposition entre ces deux monstres de l'UFC générerait à coup sûr beaucoup d'argent. Jon Jones le sait bien et c'est pour cela qu'il a commencé à faire pression sur l'organisation dès la victoire de Francis Ngannou ce week-end. "Montrez moi l'argent !" twittait "Bones" quelques minutes après la passation de pouvoir.

De son coté, le "Prédateur" peut savourer son titre fraîchement arraché aux mains de Stipe Miocic ce week-end. Car même si Jon Jones s'amuse et fait déjà monter les enchères, la ceinture est à la taille du combattant camerounais pour l'instant. "Je suis le champion et il va devoir passer par moi" assurait calmement Ngannou après sa victoire.

Car Jon Jones a raison : ce n'est pas en frappant fort que les athlètes gagnent leurs combats, mais ce n'est pas en écrivant sur Twitter non plus !