MENU
Accueil
Gaël Grimaud : "Le MMA français va révolutionner le MMA mondial"
Écouter le direct
Gaël Grimaud sera à l'affiche de la soirée d'ouverture de l'Hexagone MMA
Gaël Grimaud sera à l'affiche de la soirée d'ouverture de l'Hexagone MMA ©Radio France

Gaël Grimaud : "Le MMA français va révolutionner le MMA mondial"

Le 9 juillet 2021 prochain aura lieu le premier événement de grande ampleur français de MMA. Le combattant réunionnais Gaël Grimaud sera à l'affiche du premier combat. Pour Mouv', il est revenu avec nous sur sa carrière et la légalisation de la pratique dans le pays.

Il a attendu cet événement toute sa vie. Gaël Grimaud, champion du monde cage warrior FC, combattra face au Portugais Falco Neto le 9 juillet 2021 au cœur de Paris La Defense Arena, la plus grande salle d'Europe. Pour le Réunionnais, c'est un rêve qui se réalise : "Je suis excité. J'ai hâte de voir ce que ça donne le show MMMA français. Après douze ans de carrière, je suis toujours comme un enfant qui attend son cadeau de noël. Ça va être extraordinaire pour moi." Au micro de Mouv', le champion ne cache pas son envie d'entrer dans la cage, une façon d'enfin sceller son union avec ce sport : "C'est comme un mariage qui se passe bien. On a tout préparé depuis plusieurs années, on se connaît avec la personne et le mariage s'annonce bien parce qu'il fait beau et que tout le monde est réuni."

De retour après quatre ans d'absence 

Une union qui aurait pu ne jamais se faire. Il y a quatre ans après une défaite difficile à Paris, Gaël part à la retraite. Avec sa famille, il fait le tour du monde et part à la découverte de son sport à l'international. Une expérience qui l'a transformé : "J'ai appris à me connaître dans des situations difficiles. Ça m'a permis d'ouvrir mon esprit et de voir la force du sport pour créer du lien. J'ai pu partager des moments avec des sportifs. J'ai appris que le MMA, ça n'était pas que de la bagarre, mais une histoire d'échanges et de partages." 

Mais quand l'Hexagone MMA l'invite à ouvrir l'événement à Paris, impossible pour lui de refuser : "J'ai remporté des grandes compétitions mais pas à la maison, pas devant mon public, ma famille et mes amis. Une ceinture à l'étranger laisse toujours un goût amer." Il retourne en préparation et s'entraîne sur ses terres natales à La Réunion, "une terre de combattants". En quatre ans, le  champion a beaucoup changé et notamment son régime alimentaire. Devenu végétarien, le sportif a dû adapter son entraînement : "Je ne m'étais jamais préparé physiquement avec ce régime alimentaire. Il faut trouver des solutions pour garder des muscles (rires)."  

A 41 ans, Gaël paraît plus enthousiaste que jamais à l'approche de l'événement malgré l'enjeu : "J'ai une réputation à défendre. Le plus dur pour un combattant, c'est de garder sa renommée et sa ceinture. Le défi va être de réussir à retrouver la rage de vaincre dans la cage." 

"Le début d'une belle aventure" 

Le sportif espère aussi transmettre des valeurs à travers la compétition et en gagnant la ceinture. De retour aux entraînements, il constate l'ambition de toute une nouvelle génération avec laquelle il veut faire une passerelle : "Je vois des jeunes de la Old School Academy à Villecresnes (Val de Marne), qui sont bien entourés." Il en est certain : "Des stars vont sortir de cette structure." 

La France a un potentiel et une éducation du sport qui est intéressante et qui n'existe pas dans le monde entier.

Gaël, qui a toujours milité pour la légalisation du MMA en France, mise sur un bel avenir pour ce sport en France dont les structures se développent : "Je pense que le MMA français va révolutionner le MMA mondial. Nous avons des belles structures et des beaux dojos. La France a un potentiel et une éducation du sport qui est intéressante et qui n'existe pas dans le monde entier. C'est le début d'une belle aventure." 

En attendant, le champion se prépare au combat de sa vie le 9 juillet 2021 prochain et attend avec impatience d'entrer dans la cage : "Je suis content que le public puisse être là parce qu'il attend ça depuis aussi longtemps que moi. J'espère que tout le monde sera en communion. Ça va être une grosse fête peu importe le résultat." Peu importe le résultat mais le combattant préfère prévenir : "Il y a une infime chance que je perde mais je vais gagner (rires)." Avant de conclure : "La vérité sera le 9 juillet 2021."