MENU
Accueil
Conor McGregor : The King is back
Écouter le direct
Conor McGregor le 18 janvier 2020 (photo : Jeff Bottari)
Conor McGregor le 18 janvier 2020 (photo : Jeff Bottari) ©Getty

Conor McGregor : The King is back

Attendu au tournant comme jamais auparavant dans sa carrière à l’UFC 246, Conor McGregor a régalé pour s’offrir de très belles perspectives pour le reste de l’année 2020.

Gentleman hors de la cage, Conor McGregor reste un véritable sniper lorsqu’il y est. Lors de l’UFC 246, il n’a eu besoin que de 40 secondes pour se débarrasser d’un Donald Cerrone qui aura pris une véritable rouste. N’encaissant aucun coup dans sa démonstration, McGregor en a mis plus de 20. De nombreuses choses sont à retenir de cette véritable performance. Tout d’abord, le Notorious, celui que les fans apprécient tant, semble bel et bien de retour. Opportuniste, agile et s’adaptant au moindre mouvement de Cerrone, l’Irlandais a retrouvé sa vista du passé. Il a également montré une créativité, avec ses coups d’épaule au centre de la cage, absolument dévastateur. C’est bien simple, Cowboy ne savait même pas ce qui lui été arrivé et c’est McGregor qui lui a expliqué, après le combat, comment il avait créé tous ses dommages. 

"Je n’avais jamais rien vu de tel." - Donald Cerrone à propos des coups d’épaule de Conor McGregor

Connaissant par cœur Donald Cerrone, combattant ayant le plus de sorties à l’UFC, donc le plus documenté au monde, le Notorious a appliqué le plan de jeu à merveille : pression suffocante de tous les temps. Maîtrisant la distance à merveille tout en ne lâchant pas Cowboy d’une semelle, McGregor a montré qu’il pouvait être toujours si agressif. Cette fois cependant, son éventail d’armes à disposition semble encore plus impressionnant ! Au-delà des épaules, c’est bien sur un high-kick, parfaitement masqué, qu’il a mis knock-down, Cerrone. Cerrone qui est le recordman de victoires par head-kick à l’UFC ! Grâce à cette victoire, en 40 secondes, le Notorious devient le premier combattant de l’histoire de l’UFC avec des victoires par KO en featherweight, lightweight et welterweight. Oui, the king is back. 

Je me sens dans une forme incroyable.

"Je me sens dans une forme incroyable, il y a encore du travail à faire, mais c'est une excellente première étape. Ce coup d'épaule est un bon coup, je me demande ce que tous ces ‘soi-disant’ experts vont dire maintenant : ‘McGregor, ce n'est qu'une épaule gauche !’, un manque absolu de respect et un véritable manque de connaissance du sport de la part de certaines de ces personnes. Cela ne faisait pas spécifiquement partie du plan de jeu, j'étais prêt à utiliser toutes mes armes, y compris la lutte, y compris le grappling, j'étais prêt à mettre en valeur toutes mes compétences. J'ai aussi vu qu'il était sensible aux head-kicks. Je sais qu'il cherchait à m’en mettre un, mais je voulais le faire sur lui."

"J'adore ce record qu'il a, le plus grand nombre de KO par head-kicks dans l'histoire de l'UFC, c'est phénoménal. Ce record vaut presque plus qu'un titre mondial dans mon esprit. C'est un combattant phénoménal et j'apprécie tout à propos de Cowboy. C'est un bon père de famille et il a mon respect pour le reste de ma vie. C'était bon de revenir et de retrouver cette sensation. J'ai fait du bon travail dans ce camp, je me suis tellement poussé que j'ai dû parfois me retenir. Je suis excité par l’avenir, je ne vais pas m’attarder sur cette victoire, je vais revenir à la salle et me remettre au travail. Peu importe qui est le prochain, le moment est plus intéressant. Le monde entier s'illumine lorsque je combats, donc je veux revenir. Bientôt, nous verrons ce qui se passe."

View this post on Instagram

⭐️s all out tonight! #UFC246

A post shared by ufc (@ufc) on

2020 s’annonce grand

Avec cette victoire, Conor McGregor commence sa "saison 2020" à merveille. Souhaitant combattre encore deux fois cette année, il laisse toutes les options ouvertes. Au choix : Nate Diaz, Kamaru Usman, Jorge Masvidal, Khabib Nurmagomedov, Tony Ferguson, Justin Gaethje, Floyd Mayweather et Manny Pacquiao. Voici tous les noms mentionnés par l’Irlandais lors de la semaine de combats. Autant de noms pour autant d’options pour celui qui dépasse le cadre de son sport et qui a des envies de titre mondial en boxe anglaise. 

Pour l’UFC, et son Président Dana White, la suite est clair pour la superstar : "Tout le monde voulait combattre Conor au cours des dernières années__. Quand vous regardez ce qui a du sens, nous sommes dans une situation où Conor disait que dans le combat contre Khabib, il avait beaucoup de problèmes personnels. Certains trucs auto-infligés, il avait des blessures et il avait toutes ces affaires en cours. Il est obsédé par cette revanche, parce qu'il sait qu'il n’était pas 100%."

"Quand vous regardez cette revanche pour Khabib - Khabib est à 28-0, il est invaincu, et vous commencez à parler de son héritage. Tout d'abord, à 28-0 dans ce sport, je me fiche de qui vous avez combattu, c'est difficile à faire. Aussi, ce gars est un champion du monde. Après ce soir et avec la façon dont Khabib a remporté le combat la première fois et à quel point Khabib est devenu célèbre depuis ce premier combat, nous avons une rivalité à la Marvin Hagler vs. Tommy Hearns, Muhammad Ali vs. George Foreman, Ali vs. Joe Frazier. Il s'agit d'un combat massif avec un attrait mondial. C’est le combat que vous devez faire. C’est le combat qui a du sens. C’est le combat pour le titre lightweight."

McGregor vs. Khabib 2

Il y a un petit "mais" dans ce plan : Khabib Nurmagomedov affronte Tony Ferguson à l’UFC 249, le 18 avril prochain. Sous réserve qu’il gagne (ce qui est loin d’être évident), le Daghestanais ne pourra être de retour, au mieux, qu’en octobre (il ne combat pas pendant le ramadan). Il serait donc impossible pour McGregor d’avoir ses trois combats dans ces conditions… à moins que Khabib vs. Ferguson ne se fasse pas. Le Notorious en est convaincu, les deux lightweights ne s’affronteront pas et il prévoit d’être en embuscade pour forcer une revanche.

Souhaitant revenir dès le mois de mars, McGregor pourrait aussi s’offrir un combat de prestige contre Gaethje ou Masvidal, afin de patienter pour ensuite attendre le vainqueur de Khabib vs. Ferguson de pied ferme à la fin d’année. Ça semble être l’option la plus probable dans l’optique où McGregor souhaite être actif… et où l’UFC souhaite maximiser financièrement sa superstar. Si la revanche face à Nurmagomedov serait "le plus grand combat de l’histoire de l’organisation et le plus grand combat de l’histoire du sport" selon Dana White, il serait extrêmement risqué. En effet, les deux hommes joueront tout simplement leurs carrières lors de la revanche. Avec deux défaites contre Khabib, l’Irlandais serait tout simplement mis hors course pour le titre. De son côté, et à la manière d’un Mayweather (monsieur 50 victoires, 0 défaite – NDLR), Nurmagomedov perdrait une immense partie de son aura et attrait marketing en cas de défaite. L’UFC aurait donc intérêt à attendre le plus tard possible avant de faire cette revanche, qui sera extrêmement lucrative, mais qui laissera une des deux megastars sur le carre