MENU
Accueil
Le sport a-t-il encore du charme ?
Écouter le direct
Le sport a-t-il encore du charme ?
Le sport a-t-il encore du charme ? ©Radio France

Le sport a-t-il encore du charme ?

Sponsoring, naming à tout va, injection massive d’argent dans différentes équipes, le sport finit par devenir qu’un simple business.

En septembre 2018, l’Asvel (Villeurbanne)  illustre club du championnat de basket ProA – qu’il faut désormais appeler Jeep-Elite – a changé de nom, de logo et de couleurs. Désormais il faudra mentionner le club présidé par Tony Parker, LDLC Asvel, en référence à l’entreprise française spécialisée dans la vente de produits high-tech. Elle vient de signer le contrat de naming le plus important du basket français.

Par ailleurs, l’équipe va changer de couleurs et abandonner le vert, sa nuance historique. D’après l’un des dirigeants de la firme qui investit dans le club, « le vert n’est pas une couleur qui fait rêver ». Pourtant que ce soit dans le basket avec le CSP Limoges , ou le Panathinaikos en Grèce qui ont gagné des titres européens, ou dans le foot avec Saint-Etienne, le vert n’est pas synonyme d’échec. Désormais, l’Asvel jouera en noir. Un coloris jugé plus moderne et viable économiquement.

Argent

Dans le tennis, la Coupe Davis qui a 100 ans va changer de formule pour générer plus d’argents. Initialement la compétition se déroulait sur 4 week-ends de 3 jours en comptant 5 matchs et 3 sets gagnant avec des rencontres à domicile ou à l’extérieur. Un peu désertée par les grandes stars du tennis, la Fédération Internationale du Tennis a décidé qu’elle aurait lieu sur une semaine sous forme de mini tournoi avec 18 équipes et maximum 2 sets gagnants. Une décision qui ne plait pas du tout aux tennismen français pour qui tout le charme de la compétition va disparaitre.

Sans oublier le foot, ou des matchs de la Liga et la finale de la Ligue des Champions pourraient être délocalisés aux Etats-Unis pour générer des profits. Les sponsorings et les namings sont de plus en plus courants. La Ligue 1 s’appelle désormais Ligue 1 Conforama, la Ligue 2 doit maintenant être nommée Domino’s Pizza Ligue 2. Certains clubs pour engranger des revenus ont emprunté le même modèle économique et ont modifié le nom de leur stade. C’est le cas à Lyon (Groupama Stadium) , à Marseille (Orange Vélodrome)  ou encore à Bordeaux (Matmut Atlantique) .

Pour toi, est-ce que le sport perd son âme ? Viens réagir au 01 45 24 20 20 dans Debattle le 25 septembre. Du lundi au vendredi de 19h30 à 20h, c’est toi qui a la parole.

Crédit photo : simonkr / Getty Images

Retrouve Debattle en podcast sur Itunes  ou via RSS