MENU
Accueil
Quels scénarios possibles pour la Ligue 1 ?
Écouter le direct
Ligue 1 - match Strasbourg VS Amiens (Patrick Hertzog)
Ligue 1 - match Strasbourg VS Amiens (Patrick Hertzog) ©AFP

Quels scénarios possibles pour la Ligue 1 ?

Après l’arrêt des championnats amateurs de football qui entrainent recours, déceptions et grosses colères, la question se pose toujours concernant la fin de la saison 2019-2020 des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2.

Saison blanche ? Huis-clos ? Arrêt ? Et quelles conséquences tout cela aura-t-il ? On essaie d’y voir un peu plus clair.

Le plus évoquée : la fin des championnats à huis-clos.

Même si le déconfinement a été annoncé par Emmanuel Macron pour le 11 mai prochain, les championnats ne reprendront pas le 12. Respect des mesures sanitaires toujours en vigueur, réathlétisation, … si le championnat reprend, ce ne sera pas tout de suite. Le président l’a dit : aucune manifestation d’envergure rassemblant du monde avant mi-juillet. Mais c’est toute une économie qui serait mise en péril si jamais le championnat ne reprenait pas. Canal + et BeIn Sports ont annoncé avoir gelé leurs paiements à la Ligue : pas de matchs à diffuser, pas de paiements, ce qui est un manque à gagner considérable, les droits TV étant la principale source de revenus pour les clubs professionnels. 

La solution la plus probable financièrement serait donc la fin du championnat à huis-clos, sans supporters dans le stade, mais avec des matchs à diffuser et des téléspectateurs devant leur écran. Une solution pour l’intérêt économique mais pas vraiment pour l’intérêt sportif comme le souligne le président de l’UNFP ( syndicat de joueurs) Sylvain Kastendeuch : "Quel sens les footballeurs pourront-ils donner à leur activité sur le terrain s’ils ne peuvent l’exercer en présence de supporteurs au plus près d’eux ? ". 

Les supporters réunis en collectif ont déjà exprimé leur désapprobation aussi. Autre risque : qu’ils se réunissent à l’extérieur du stade comme on l’a vu autour du Parc des Princes lors du match de Ligue des champions entre le PSG et le Borussia Dortmund. Avec peu de chances de voir le respect des gestes barrières. La Ligue a déjà quant à elle annoncé deux dates possibles de reprise : les 3 ou 17 juin, pour une fin de saison mi-juillet. Ce qui ferait au mieux un match tous les 3 jours et donc des joueurs mis à rude épreuve avant des vacances estivales qui s’annoncent très courtes. 

La piste de la reprise à huis-clos est aussi celle privilégiée par la ministre des Sports Roxana Maracineanu dans un rapport dévoilé en début de semaine. Le ministère propose "une reprise des compétitions à huis clos pour les ligues professionnelles jusqu’à la fin de la saison". Des scénarios qui passeront forcément par la "mise en place d’une doctrine sanitaire et médicale" adaptée aux sportifs. Elle pourrait inclure "un bilan médical de pré-reprise obligatoire pour les athlètes" et "l'adaptation par discipline sportive des règles sanitaires". Une date de reprise des entrainements le 11 mai, jour du déconfinement, est aussi évoquée avec la "mise en place d’une doctrine sanitaire et médicale". Reprise à huis-clos d’accord mais avec les gestes barrières toujours.

L’alternative crédible : figer le championnat à la dernière journée disputée.

C’est le scénario qu’envisagerait sérieusement la LFP. Figer le classement à la dernière journée jouée, c’est à dire la 27ème (Strasbourg-Paris de la 28ème journée n’a pas été disputé). Dans ce cas précis, la saison est arrêtée là. Le PSG est champion de France, l’Olympique de Marseille, 2ème, serait qualifié pour la Ligue des Champions tandis que le Stade Rennais, 3ème, devrait passer par un tour préliminaire. Lille serait en Europa League et Lyon devrait jouer un tour préliminaire tandis que Amiens et Toulouse seraient relégués en Ligue 2. Cette solution s’appuie aussi sur les règlements de la FFF puisque l’article 518 bis prévoit bien que si la saison doit s’arrêter, elle l’est à la dernière journée complète disputée. Soit la 27ème. Le classement pourrait donc se dessiner en tenant compte du nombre de points et du nombre de matchs joués. C’est la solution qui a été retenue pour l’arrêt des championnats amateurs.

L’alternative beaucoup moins crédible : figer le championnat à la 19ème journée.

L’option a été envisagée : stopper la saison au terme de la phase aller. La plus équitable pour beaucoup car tout le monde a rencontré tout le monde au moins une fois. Sauf qu’à Noel, tout le monde ne comptait pas le même nombre de matchs. Nimes par exemple avait un match en retard et dans ce cas de figure, descendrait donc en Ligue 2 avec Toulouse. A contrario, le podium resterait inchangé avec Paris, Marseille et Rennes mais c’est Nantes et Reims qui se qualifieraient potentiellement en Ligue Europa, 5ème et 6ème au classement à ce moment là. L’hypothèse a été écartée pour l’instant.

Le moins probable : la saison blanche.

On annule tout et on recommence. C’est le scénario qui voudrait tout simplement que l’on ne tienne pas compte de la saison 2019-2020. Un scénario évoqué mais très peu soutenu, tout simplement car il n’arrange finalement que deux équipes : Toulouse, actuel lanterne rouge de Ligue 1 et Lyon, mal en point en championnat. Toulouse qui dans ce cas ne descendrait pas en Ligue 2, et Lyon qui pourrait retrouver sa place en Ligue des Champions de la saison précédente, tout comme le PSG et Lille. Cette hypothèse aurait déjà été écartée en début de semaine par un groupe de travail avec des représentants de la LFP et de la FFF.

Les options les plus sérieuses sont donc la reprise à huis-clos ou la fin de la saison au terme de la 27ème journée. Quelle que soit la solution retenue, comme pour les championnats amateurs, il y aura de toutes façons des heureux et des mécontents. En ce qui concerne l’UEFA, celle-ci a décidé que les qualifications européennes pour les prochaines Coupes d’Europe se feraient au “mérite sportif en fonction de critères objectifs, transparents et non-discriminatoires”. Ce qui veut tout et rien dire. L’instance européenne qui voulait encore il y a quelques semaines que tous les championnats reprennent coûte que coûte semble avoir mis un peu d’eau dans son vin. 

En gros si les championnats ne vont pas à leur terme, c’est aux Ligues nationales de décider qui elles qualifient. Mais l’UEFA regarde quand même si tout ça a été fait dans les règles. Non ce n’est pas très clair mais ça ne l’est pour personne. Surtout tant qu’on ne sait pas quelle option va choisir la LFP pour établir le classement final de Ligue 1. 

Bref, les discussions vont bon train entre les différents décideurs du football français et elles s’annoncent compliquées. Les Pays Bas sont le 1er pays à avoir décidé de mettre un terme à leur championnat. Sans vraiment savoir encore quelle solution ils vont adopter. Cette saison 2019-2020 s’annonce décidément pleine de rebondissements.