MENU
Accueil
OM : Bernard Tapie réagit à l'attaque de la Commanderie par des supporters
Écouter le direct
L'ancien président de l'OM Bernard Tapie s'est exprimé à propos de l'invasion de la Commanderie par des supporters. (SAMUEL BOIVIN / NURPHOTO)
L'ancien président de l'OM Bernard Tapie s'est exprimé à propos de l'invasion de la Commanderie par des supporters. (SAMUEL BOIVIN / NURPHOTO) ©AFP

OM : Bernard Tapie réagit à l'attaque de la Commanderie par des supporters

L’ancien président de l’OM s’est exprimé sur l’invasion du centre d'entrainement des footballeurs marseillais par des supporters, samedi 30 janvier.

"Leur frustration et cette colère, on les comprend, [] mais on ne peut les accepter de cette façon." Ce sont les mots de Bernard Tapie, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, interrogé par La Provence à propos de l’invasion du centre d’entrainement du club phocéen par des supporters, ce samedi 30 janvier.

"Ce n'est pas possible de se laisser aller à de tels actes vis-à-vis du club. Et je ne parle pas d'Eyraud. Je parle bien du club, de l'institution Olympique de Marseille" a déclaré Bernard Tapie. Il a tout de même tenu à montrer qu’il comprenait l’énervement des supporters. "Les dirigeants ne doivent jamais oublier une chose : on est tous de passage au club, pas les supporters. Ils sont la moelle épinière de ce club" a-t-il ajouté au micro du JT de France 2.

L'invasion de la Commanderie n'est pas passée inaperçue

La scène était assez surréaliste. En début d’après-midi, samedi dernier, environ 300 supporters de l’OM étaient venus manifester leur mécontentement devant le centre d’entrainement du club. Certains d’entre eux ont pénétré dans la Commanderie, et y ont fait s’abattre une pluie de fumigènes, de pétards et de feux d’artifice. Le président Jacques-Henri Eyraud et l’entraineur André Villas-Boas étaient dans l’œil du cyclone. 

En dehors de Bernard Tapie, plusieurs personnalités se sont exprimées à ce sujet. "On ne s'attendait pas à voir cette horde sauvage arriver et tout détruire. Ce que j'ai vu fait très peur, un drame aurait pu se produire à la Commanderie. Tout le monde est choqué" a réagi Jacques-Henri Eyraud dans le Canal Football Club. 

Franck McCourt, le propriétaire de l’OM, s’est exprimé dans un communiqué, comparant les événements de la Commanderie à ceux du Capitole. "Ce qui s'est passé il y a quelques semaines à Washington DC et ce qui s'est passé hier à Marseille suivent une logique comparable : quelques sources alimentent un brasier fait d'opinions, d'invectives et de menaces qui sont amplifiées par les réseaux sociaux créant les conditions qui mènent à la violence et au chaos" a-t-il dit. 

25 personnes ont été interpellées, et 14 étaient encore en garde-à-vue dimanche soir. L’Olympique de Marseille estime que les dégradations s’élèvent à plusieurs centaines de milliers d’euros. Le match OM - Rennes, initialement prévu pour samedi 30 janvier, a été reporté.