MENU
Accueil
La Super Ligue se termine en super fiasco
Écouter le direct
Andrea Agnelli, président de la Juventus Turin - Stade Ennio-Tardini, août 2019 (Marco Bertorello)
Andrea Agnelli, président de la Juventus Turin - Stade Ennio-Tardini, août 2019 (Marco Bertorello) ©AFP

La Super Ligue se termine en super fiasco

La Super Ligue c'est déjà finie ! Après le retrait de neuf des douze membres fondateurs, le président de la Juventus a annoncé que le projet ne pouvait pas se faire en l'état.

Trois jours à peine après l’annonce de sa création, la Super Ligue a déjà les deux genoux à terre. Ce mercredi matin, face au tollé général, les membres de l’organisation dissidente qui souhaitaient créer une compétition autonome concurrente de la Ligue des champions ont annoncé qu’ils allaient "reconsidérer les étapes les plus appropriées pour remodeler le projet". 

En début d’après-midi, Andrea Agnelli, président de la Juventus Turin et initiateur de la Super Ligue avec Valentino Pérez (Real Madrid) a déclaré que le projet ne pouvait pas se faire sans les clubs anglais, italiens et espagnols qui ont déjà quitté le navire. Quelques heures plus tard, la Juventus annonce dans un communiqué que la Super Ligue ne verra pas le jour. 

Un château de carte

Aussitôt créée, neuf des membres fondateurs de la Super Ligue la quittent déjà. Manchester City a été le premier à se désolidariser hier en fin d'après-midi créant un appel d’air pour les autres clubs anglais. Bousculés par la vive opposition des supporters, des joueurs et des entraineurs, les membres du Big Six ont fait leur mea culpa. Arsenal a présenté ses excuses aux fans dans un communiqué, Tottenham a fait savoir que le club avait entrepris les démarches nécessaires pour se retirer de cette ligue semi-fermée et le président de Liverpool, considéré comme le club populaire par excellence, a confirmé qu’il n’ira jamais contre la volonté des supporters. Un peu plus tard dans la soirée, Chelsea a également décidé de se retirer après que Petr Cech, légende du club désormais reconverti en conseiller technique et de la performance, ait été pris à partie par les supporters des Blues devant Stamford Bridge. 

Ce mercredi, aux alentours de midi, ce sont l’Atletico de Madrid et l’Inter Milan qui rejoignent le camp des transfuges. L'Inter a confirmé que "le club ne faisait plus partie du projet de la Super Ligue". De son côté, Diego Simeone, entraineur de l’Atleti, a fait connaitre sa satisfaction, lui qui 24 heures plus tôt n’avait pas osé se prononcer. Dernier déserteur en date : l’AC Milan. L’autre club de Milan a expliqué avoir écouté les voix "fortes et claires" des supporters.

L’UEFA profite du spectacle

Plus que jouissif après ces retournements de situation, Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, s’est dit "ravi d’accueillir de nouveaux ses clubs dans la famille du football européen". Il a également tenu à saluer le "courage" nécessaire pour "admettre ses erreurs" et la "grande intelligence" dont ont fait preuve les dirigeants "en écoutant les nombreuses voix, surtout leurs fans, qui ont vanté les bénéfices vitaux du système actuel pour l'ensemble du football européen".