MENU
Accueil
Football : la justice refuse l'égalité salariale aux Américaines, Megan Rapinoe réagit
Écouter le direct
Megan Rapinoe à la SheBelievesCup. Matthew Visinsky
Megan Rapinoe à la SheBelievesCup. Matthew Visinsky ©Getty

Football : la justice refuse l'égalité salariale aux Américaines, Megan Rapinoe réagit

Les joueuses américaines de football demandaient l'égalité salariale avec les joueurs américains, mais n'ont pas eu gain de cause.

Les doubles championnes du monde (2015 et 2019) n'ont pas eu gain de cause. Alors que les joueuses américaines de football demandaient l'égalité salariale avec leurs homologues masculins, celles-ci ont été déboutées par la Cour de district des États-Unis pour la Californie centrale, estimant qu'il n'y avait pas eu de discrimination salariale. 

Le juge a expliqué que les joueuses avaient refusé un accord précédent qui leur auraient permis d'avoir les mêmes avantages que l'équipe nationale américaine masculine. "L'historique des négociations entre les parties démontre que l'équipe  féminine a rejeté une proposition pour être payée sur la même base  salariale que l'équipe masculine, et qu'elle a renoncé à des primes plus  élevées en guise d'avantages, parmi lesquels rémunération de base plus  élevée et la garantie d'un plus grand nombre de joueuses sous contrat." explique Gary Klausner. 

Une décision qui ne passe pas pour la star de l'équipe et meilleure joueuse du monde Megan Rapinoe.

Nous n'arrêterons jamais de nous battre pour l'EGALITE.

Pour rappel, les champions du monde allemands de 2014 ont touché de la part de la FIFA, 35 millions de dollars, les Français champions du monde 2018, 38 millions. Et les américaines n'ont touché au total que 6 millions pour les deux titres réunis...