MENU
Accueil
Coupe du monde 2002 : Ronaldo s’excuse auprès des mères pour sa coupe de cheveux
Écouter le direct
Ronaldo - finale Brésil Vs Allemagne à la Coupe du monde 2002 (Tim De Waele)
Ronaldo - finale Brésil Vs Allemagne à la Coupe du monde 2002 (Tim De Waele) ©Getty

Coupe du monde 2002 : Ronaldo s’excuse auprès des mères pour sa coupe de cheveux

Malgré le parcours plein d'autorité de la Seleçao pendant la Coupe du monde 2002 et les huit buts de son attaquant vedette, la chose que nous avons retenu c'est cette coupe de cheveux... un peu douteuse.

Retour 19 ans en arrière, le 26 juin 2002. Le Brésil affronte la Turquie en demi-finale de la Coupe du monde organisée au Japon et en Corée du Sud. Alors que la Seleçao rentre sur le terrain, le stade et les téléspectateurs se figent sur la coupe de cheveux arborée par Ronaldo. La légende brésilienne assume une petite touffe de cheveux sur l’avant du crâne, entièrement rasé pour le reste. Une coupe dont on se souvient tous, et que les footballeurs en herbe de l’époque ont forcément essayé de reproduire pour ressembler au galactique madrilène. C’est bien connu, si vous êtes coiffés comme votre idole, alors vous jouerez comme lui !

Porté par Ronaldo, le Brésil remportera la compétition. Il inscrira huit buts dont deux en finale. Mais une Coupe du monde et un Ballon d’or plus tard, Il Fenomeno n’assume pas vraiment son style de l’époque. Dans une interview accordée au magazine sportif américain Sports Illustrated, l’actuel propriétaire du club espagnol du Real Valladolid est revenu sur cette ridicule touffe de poils. 

Horrible ! Je m’excuse auprès de toutes les mères qui ont vu leurs enfants faire la même coupe de cheveux.

Une coupe ridicule pour détourner l'attention

Ronaldo nous apprend cependant que derrière cette esthétique douteuse se cache une vraie stratégie. Alors qu’il trainait une blessure à la cuisse depuis quelques matchs, tous les médias s’inquiétaient de son état physique. Pour détourner l’attention, il a donc fait le choix de cette coiffure pour attirer le regard vers le haut de son corps. 

J'ai fait la coupe de cheveux. J’ai vu mes coéquipiers et leur ai demandé: ‘vous aimez?’ Ils ont répondu: ‘Non, c’est horrible! Arrête ça!’ Mais les journalistes ont vu ma coupe de cheveux et ont oublié la blessure.

Nous sommes donc rassurés, on sait maintenant qu’il était au courant que cette coupe là n’était déjà pas validée à l’époque.