MENU
Accueil
Coronavirus : le plan de la FIFA pour sauver le football mondial
Écouter le direct
La FIFA réfléchit à un plan pour limiter les conséquences économiques du coronavirus pour les clubs
La FIFA réfléchit à un plan pour limiter les conséquences économiques du coronavirus pour les clubs ©Getty

Coronavirus : le plan de la FIFA pour sauver le football mondial

La crise sanitaire provoquée par le coronavirus a mis le sport en pause. Face à l’incertitude économique, la FIFA planche sur un plan destiné à garantir la pérennité économique des clubs de football.

L’information a été divulguée par le New-York Times. Pour éviter un risque de faillite généralisée, les membres de la FIFA se sont réunis dans le but de mettre en place des mesures de sauvegarde du foot mondial.

La suspension de toutes les compétitions porte un coup sévère à de nombreux clubs comme le déplore Andrea Agnelli, le président de l’ECA, le syndicat européen des clubs. "Le football est maintenant au point mort__, comme nos sources de revenus dont nous sommes dépendants pour payer nos joueurs, nos staffs et d'autres frais d'exploitation. Personne n'est à l'abri."

Plusieurs axes semblent se dégager à la suite de cette réunion exceptionnelle. Les salaires des joueurs en premier lieu. De nombreux clubs ont déjà pris des mesures. Accords entre salariés et dirigeants à Barcelone ou au Bayern, décisions des joueurs eux-mêmes dans d’autres cas. La FIFA veut donc encadrer ce phénomène en y apportant une réponse globale grâce à des discussions avec FIFPRO, le syndicat international des joueurs. Voilà pour le cadre légal, concernant le volet financier, la FIFA va mettre en place un fonds d’aide destiné justement à payer les joueurs brutalement privés de revenus.

La suspension des compétitions et les reports dans l’année civile vont forcément décaler la saison. Quid du mercato estival ? La reprise des différents championnats se fera au cas par cas, difficile dans ce contexte d’établir les mêmes règles pour tous. La FIFA souhaite donc que le mercato puisse s’étaler sur plusieurs mois. La fédération internationale devrait laisser faire les ligues européennes. Ainsi, le marché des transferts estival pourrait démarrer, dans chaque pays, le jour de la fin du championnat pour s’achever au 31 décembre grand maximum pour tout le monde. Le but est simple, donner de la souplesse aux comptes des clubs et favoriser les rentrées d’argent pour les institutions parfois en péril.

Concernant les joueurs ou techniciens en fin de contrat au 1er juin 2020, la FIFA recommande de les prolonger automatiquement jusqu’à la fin de la saison de chaque championnat.

Antoine Salva