MENU
Accueil
Boxe : la victoire de Tony Yoka aux JO 2016 truquée ?
Écouter le direct
Tony Yoka - célébration de son titre Olympique en 2016 (Stephen McCarthy)
Tony Yoka - célébration de son titre Olympique en 2016 (Stephen McCarthy) ©Getty

Boxe : la victoire de Tony Yoka aux JO 2016 truquée ?

Selon un récent rapport, la victoire de Tony Yoka aux JO est entachée de "fortes suspicions"

Tony Yoka n'avait pas besoin de ça. Alors qu'il est toujours en conquête pour un sacre mondial en boxe professionnel, un récent rapport indépendant dévoile que son sacre aux JO de Rio en 2016 est entaché de "fortes suspicions" d'arrangement.

Ce rapport, signé par l'avocat canadien Richard McLaren qui avait déjà révélé le scandale de dopage des athlètes russes, révèle sur 152 pages qu'il existe de "fortes suspicions" d'arrangement sur la victoire de Yoka face à Joe Joyce mais aussi sur le sacre de sa femme Estelle Mossely, les succès en demi-finales de Sarah Ourahmoune et Sofiane Oumiha, respectivement médaillés d'argent en -51 kg et -60 kg, et la victoire en quart de finale de Souleymane Cissokho, qui lui a garanti le bronze en -69 kg. Seule la médaille de bronze de Matthieu Bauderlique n'est pas mentionnée dans ce rapport qui précise que la délégation française a été avantagée.

"En raison d'une certaine attention soulevée par le fait que la France a atteint un nombre disproportionné de médailles à Rio par rapport à ce à quoi on aurait pu s’attendre__. Cela a été allegué, au moins en partie, au favoritisme éventuel accordé à l’équipe de France par le directeur executif Karim Bouzidi, ressortissant français."

Les boxeurs et leurs entourages ne sont ici pas ciblés mais le rapport pointe du doigt un vaste système d'influence des arbitres, orchestré par le directeur exécutif français de la fédération internationale de boxe et limogé 3 jours avant la fin de ces même JO, Karim Bouzidi. 

Affaire à suivre.