MENU
Accueil
Benzema condamné à un an de prison avec sursis dans l'affaire de la sextape
Écouter le direct
Karim Benzema et Mathieu Valbuena en 2014 (FRANCK FIFE)
Karim Benzema et Mathieu Valbuena en 2014 (FRANCK FIFE) ©AFP

Benzema condamné à un an de prison avec sursis dans l'affaire de la sextape

Un mois après la fin du procès de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema, l'attaquant des Bleus a été reconnu coupable de "complicité de tentative de chantage".

Plus de six ans après le début de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena et près d'un mois après son procès en correctionnelle, Karim Benzema est enfin fixé sur son sort. Le tribunal correctionnel de Versailles a remis son verdict ce mercredi 23 novembre. 

Un an de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende

Karim Benzema, absent de la séance, son club le Real Madrid jouant dans la soirée un match de Ligue des champions en Moldavie, l'international français est reconnu coupable de complicité de délit de tentative de chantage par le tribunal correctionnel de Versailles. 

Il a été condamné à un an de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende. Ses avocats ont déjà annoncé que leur client faisait appel de cette condamnation.

"Il a été clairement énoncé par le tribunal que Karim Benzema n'était pas au courant des manœuvres préalables", a réagi son avocat Me Sylvain Cormier, à la sortie de la salle d'audience. 

On est assez sidéré. L'appel s'impose parce que Karim Benzema n'a rien à se reprocher. Il sera innocenté à hauteur de la Cour d'appel.

La peine de prison avec sursis est plus importante que celle requise. Le mois dernier, pour son implication supposée, le ministère public avait requis 10 mois de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende contre le joueur du Real Madrid.

Contrairement à Valbuena, il n'avait pas assisté aux trois jours de procès en raison de son emploi du temps.

Les quatre autres prévenus ont également été reconnus coupables. Axel Angot écope de deux ans de prison ferme, Mustapha Zouaoui de deux ans et six mois de prison ferme, Karim Zenati de quinze mois de prison ferme et Younes Houass de dix-huit mois de prison avec sursis.