MENU
Accueil
David Stern, l’ancien patron de la NBA, est décédé
Écouter le direct
David Stern
David Stern ©Getty

David Stern, l’ancien patron de la NBA, est décédé

Triste nouvelle pour le basketball, David Stern, emblématique patron de la NBA est décédé.

C'était l'une des figures les plus mythiques du milieu de la NBA. David Stern, patron de la principale ligue de basket de 1984 à 2014, est décédé mercredi 1er janvier à 77 ans. Victime d'une hémorragie cérébrale le 12 décembre, il avait été transféré dans un hôpital de la ville dans un état grave. C'est la NBA qui a annoncé la triste nouvelle. "Pendant 22 ans, j’étais aux premières loges pour voir David en action. C’était un mentor et un de mes plus chers amis", a réagi l’actuel commissaire de la ligue, Adam Silver, qui lui a succédé en 2014.

Fils d'épicier de New York et diplômé de droit, cet homme a fait grandir la NBA pour en faire une marque mondiale. L'annonce de son décès à provoquer beaucoup de tristesse, et le monde du basket lui rend aujourd'hui hommage. "David Stern a fait l'histoire. En 1991, lorsque j'ai annoncé que j'avais le virus VIH, les gens pensaient qu'ils pouvaient l'attraper en me serrant la main. Lorsque David m'a autorisé à jouer le All-Star Game d'Orlando en 1992 puis pour la Dream Team olympique, nous étions en capacité de changer le monde.", a tweeté la légende des Lakers, Magic Johnson. 

"Je ne peux mettre de mots sur ce qu’a représenté pour moi l’amitié de David Stern. David était un grand novateur et a fait du jeu que l’on aime ce qu’il est aujourd’hui", a pour sa part réagi Bill Russel, joueur le plus titré de l’histoire de la NBA avec 11 trophées. 

Le célèbre Michael Jordan s'est évidemment, lui aussi, exprimé, suite à l'annonce "Sans David, la NBA ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui. David aimait profondément le basket et exigeait l'excellence de ceux qui l'entouraient, et je l'admirais pour ça. Sans lui, je ne serais pas arrivé là où je suis."

Grâce à David Stern, de nombreux joueurs non-américains ont eu l'opportunité d’intégrer la NBA. C'est notamment le cas des pionniers tels que Tony Parker, ou encore l'Allemand Dirk Nowitzki. Son engagement, sa dévotion et son travail avec la ligue, lui ont permis d’intégrer le temple de la renommé (Hall of Fame) en 2016.