MENU
Accueil
Vaccins : une méfiance grandissante ?
Écouter le direct
Les français sont de plus en plus méfiants vis à vis des vaccins
Les français sont de plus en plus méfiants vis à vis des vaccins ©Getty

Vaccins : une méfiance grandissante ?

Depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccins sont obligatoires pour les enfants. Mais la vaccination est source de nombreuses questions et suspicions de la part d’une certaine catégorie de population.

Auparavant, seuls trois vaccins étaient obligatoires (la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite) pour les enfants de 0 à 2 ans. Depuis 2018, 8 nouveaux vaccins ont été imposés (comme l’hépatite B, le méningocoque C ou encore la bactérie Haemophilus). D’après des chiffres du ministère de la santé, au moins 70% des familles prescrivaient déjà toutes ces injections à leurs bébés. Les opposants à cette mesure n’auront d’autres choix que de s’y contraindre s’ils souhaitent que leurs enfants soient inscrits à la crèche ou à l’école par exemple. 

Cette décision fait suite au fait que la couverture vaccinale aurait baissé selon la ministre de la santé Agnès Buzyn. Pourtant d’après un article de franceinfo, ses propos seraient exagérés. Certains vaccins recommandés n’étaient pas assez transmis mais dans l’ensemble la couverture vaccinale était importante. 

3 Français sur 4 favorables aux vaccins

Une chose est sûre : de plus en plus de Français se montrent méfiants vis-à-vis de l’immunisation. Une enquête de Santé Publique France révélait en 2016 que seuls 75 % des Français sont favorables aux vaccins. Un chiffre qui baisse constamment alors la défiance augmente de plus en plus.

Une étude mondiale réalisée en 2015 et publiée en 2016 démontre que la France se classe en première position des pays les plus réfractaires envers la vaccination (41% des sondés). A l’inverse, des pays comme l’Argentine, l’Equateur ou encore les Philippines considèrent très largement que les vaccins sont sûrs. Dans l’ensemble, les seniors ont plus confiance en l’immunisation que les 25-34 ans.