MENU
Accueil
Pourquoi ce n’est pas vous qui choisissez ce que vous regardez sur YouTube ?
Écouter le direct
Pourquoi ce n’est pas vous qui choisissez ce que vous regardez sur YouTube ?
Pourquoi ce n’est pas vous qui choisissez ce que vous regardez sur YouTube ? ©Radio France

Pourquoi ce n’est pas vous qui choisissez ce que vous regardez sur YouTube ?

Le 24 novembre dernier s’est tenu à Paris un événement d’ampleur pour ceux qui vivent de et par YouTube : le YouTube Brandcast. Le plus grand événement dédié aux professionnels de YouTube. Et pourtant, vous qui regardez YouTube quotidiennement vous n’en avez pas entendu parler. Pourquoi ?

D’ailleurs en parlant de visionnage quotidien, savez-vous que si vous avez entre 15 et 44 ans , vous êtes une personne sur deux  à regarder YouTube TOUS LES JOURS . Et une personne sur trois  à consulter YouTubeavant de prendre une décision d’achat . Ce sont des chiffres qui ont été révélés au YouTube Brandcast . Et malgré le fait que vous soyez très concerné, personne ne vous a convié à cette petite sauterie parisienne. Un scandale moi je dis.

C’était quoi le YouTube Brandcast ?

Et pour cause le nombre de place était très limité. A peine 1000 , pas de retransmission internet, et des centaines d’agences de communication prêtes à vendre père et mère pour entrer dans la sacrosainte fête digitale. Dans la salle on a pu voir des personnages important comme Nick Leeder , le directeur général de Google France , Didier Guillot , le directeur général de la ligue de football professionnel , les YouTubeuses Sananas, Enjoy Phoenix  et j’en passe. Marie Lopez  (alias Enjoy Phoenix) en a même fait un vlog:

Evidemment cet évènement n’a rien à voir avec un salon comme Vidéocity  vous permettant de voir vos YouTubeurs préférés de plus près. Ici pas de dédicaces ou d’ateliers DIY.  Cet événement professionnel est dédié au… marketing de YouTube.C’est à dire à la pub . A la façon dont les marques peuvent positionner des films de publicité avant ou pendant les vidéos. Ce qu’on appelle pré-roll ou mid-roll . Et vous imaginez bien qu’une pub sur une vidéo d’Enjoy Phoenix  ça coûte un peu plus cher que sur la vidéo de votre grand-mère qui fait du skate. (Quoique… C’est un autre débat. ) Pour se mettre dans l’ambiance « page de réclame », l’organisation du show à même fait appelle à French Fuse , le duo de DJ qui remixe les musiques de pubs.

Autre sujet abordé : comment instaurer des partenariats avec les YouTubeurs? C’est à dire comment faire en sorte que les YouTubeurs parlent de certains produits. On vous a déjà expliqué comment ça marche ici et .  Alors évidemment pendant cette soirée des YouTubeurs comme Et pourquoi pas Coline  ou Hervé Cuisine ont pris la parole pour expliquer comme ils avaient réussi à développer de véritables amitiés avec les internautes  et comment tout ce qui sortaient de leurs bouches avaient plus de poids qu’une pub à la télé.  Parce que oui, le but ici c’était de convaincre les marques d’investir dans de la pub You Tube, et pas dans de la pub à la télé ou à la radio.

Quel rapport avec ce qu’on regarde sur YouTube?

Vous allez dire que tout ce que je vous explique là n’a rien à voir avec la choucroute. Mais en fait si. A cause de l’algorithme YouTube !!! (Haaaan comme pour Google? )

Et oui exactement comme pour Google. YouTube possède un algorithme de lecture. (D’ailleurs YouTube appartient à Google. Je dis ça en passant .) Vous avez sûrement déjà vu les propositions de lecture dans la colonne de droite sur You Tube. La fameuse liste à suivre.

A suivre
A suivre ©Radio France

Il y a toujours des vidéos proposées qui sont dans le même genre que celle que vous êtes en train de regarder. Ca peut-être une autre chanson du chanteur que vous écoutez, ça peut-être une autre interview de ce comédien que vous adorez ou ça peut-être un autre YouTubeur humour. Par exemple si vous êtes en train de regarderNorman , il y a de fortes chances que YouTube vous propose à côté une vidéo de Cyprien . Donc quand vous avez l’impression d’avoir découvert le YouTubeur de l’année en osant cliquer dans la vidéo sur le côté droit, laissez tomber c’est pas de l’instinct, c’est YouTube qui a choisi pour vous . Ca c’est une chose.

L’autre chose c’est le poids de la publicité . Si une marque décide de mettre beaucoup d’argent dans un pré-roll d’un YouTubeur, ou dans un partenariat avec un YouTubeur, et ben elle va avoir très envie que ça se voit. Que vous soyez très nombreux à regarder cette vidéo. Beaucoup beaucoup. Et pour ça elle peut compter sur ce fameux algorithme qui favorise les vidéos similaires. Ou alors elle va demander à You Tube de placer la vidéo en « tendances ».

Tendances
Tendances ©Radio France

Et plus la vidéo sera vue, plus elle montera dans les tendances et dans la fameuse colonne de droite « à suivre ». D’ailleurs faites un jeu, juste pour voir. Cliquez sur une des vidéos de la liste tendances de YouTube. Il y a de fortes chances que la pub au début de la vidéo (le pré-roll) soit une pub pour une chaîne de YouTubeur. (A retrouver ici  sinon ) Fatiguant hein ce serpent qui se mords la queue !

Et finalement quel rapport avec la soirée ?

Ben oui pourquoi avoir parlé de la soirée si c’est pour expliquer comment fonctionne YouTube ? Et ben parce que c’est pendant ces soirées que les grands pontes du digital décident ce que vous allez regarder dans 3 mois sur YouTube . Autour d’une coupe de champagne avec les marques, ou un YouTubeur, chacun y va de son petit grain de sel pour manger une part du gâteau « Internet ». Et consécration suprême, pendant la soirée, ils annoncent les « futures tendances YouTube  ». C’est à dire les contenus, les personnes qui seront mises en avant prochainement. (Et sur lesquelles il va falloir investir, et que donc ça va encore faire gonfler les recommandations, et donc le nombre de vues etc etc… ). Et il faut voir ça à l’échelle d’un pays. Là on parle du Brandcast YouTube qui a eu lieu en France. Mais YouTube organise ces petites sauteries comme une tournée de concert dans plusieurs pays.

Pour l’anecdote, pendant la soirée française, You Tube a annoncé que les thématiques tendances en 2017 seraient… les maths et la science.  Alors on parie combien que des YouTubeurs comme Experiment Boy vont grimper en flèche ?

Crédit photo : Sananas Officel