MENU
Accueil
Où en est la légalisation du cannabis en France ?
Écouter le direct
Où en est la légalisation du cannabis en France ?
Où en est la légalisation du cannabis en France ? ©Radio France

Où en est la légalisation du cannabis en France ?

Le débat s'intensifie sur ses vertus thérapeutiques

Après l'Uruguay en 2013, plusieurs Etats américains, et le Canada à partir d'octobre, voilà maintenant Israël qui dépénalise la possession et la consommation de cannabis. Que fait la France dans tout ça ? Si la ministre de la Santé Agnès Buzyn a déclaré le 24 mai dernier vouloir ouvrir le débat sur le cannabis à usage thérapeutique, certains s’impatientent.

Dans une tribune au Parisien dimanche 8 juillet, intitulée « Allons plus vite madame la ministre ! » , plusieurs élus, médecins, et autres écrivains, interpellent sur la légalisation du cannabis à usage médical. On peut notamment y lire, « produire du cannabis pour un usage thérapeutique en France n’est plus une option mais une nécessité. »  Selon ses auteurs, une telle décision pourrait même apaiser les douleurs d’au moins 300 000 malades. Et pour donner du relief à leur propos, les signataires de la tribune s’appuient notamment sur une [étude américaine parue en 2017](http://www8.nationalacademies.org/onpinews/newsitem.aspx?RecordID=24625&_ga=1.226910365.1004611146.1476197065  ), et dans laquelle sont démontrés les pouvoirs du cannabis dans la gestion des douleurs chroniques.

Outre les bienfaits médicaux attribués au cannabis, est également évoqué l’aspect social et économique qu’une telle mesure apporterait. « Les pays ayant légiféré et encadré la production de cannabis thérapeutique constatent la création d’emplois directs et induits, preuve de l’émergence d’une filière économique prometteuse. »  En témoigne par exemple le cas israélien. Le pays est l’un des plus avancés au monde en matière de cannabis médical. Plus de 27 000 patients en bénéficie, et nombreux sont les producteurs à demander leur licence pour produire et exporter la substance. C’est aussi à Tel-Aviv que s’organise tous les ans le plus grand rendez-vous international consacré au cannabis, la Cannatech .

Pour l’heure, en France, le temps est plutôt à la polémique. Et ce, depuis l’ouverture du premier coffee-shop parisien le 5 juin dernier. Que ce soit en gélule, ou sous forme d’herbe, ces nouveaux établissements proposent toutes sortes de produits à base de cannabidiol (CBD), avec peu ou pas de THC, la substance récréative interdite par la loi. Problème, il y en a quand même. Certe peu (0,2%), mais suffisament pour alerter les autorités qui souhaitent mettre fin à l'engouement autour du CBD. Cinq magasins ont déjà été fermés, et plusieurs autres perquisitionnés.

Selon une récente enquête de l’institut de sondage Ifop pour Terra nova – EchoCitoyen, citée dans la tribune publiée par Le Parisien, 82 % des sondés sont favorables à l’usage du cannabis sur prescription médicale, et 62 % considèrent que le cannabis médical doit être enfin accessible sous toutes ses formes. De ce côté, la ministre de la Santé a l'air plutôt ouverte au débat. Elle a indiqué mardi au micro de RMC qu'elle n'excluait pas d'autoriser les cigarettes de cannabis à usage thérapeutique si elles apportent « un plus.» Les médicaments à base de cannabis, eux, sont déjà aurotisés. Si légalisation il doit y avoir, cela passera donc d'abord par la santé. On avance, on avance ...

Crédit : Benjamin Mengelle / /AFP