MENU
Accueil
Les violences s’enchaînent dans les rangs de la police
Écouter le direct
Les violences s’enchaînent dans les rangs de la police [NEWS] 10 / 10
Les violences s’enchaînent dans les rangs de la police [NEWS] 10 / 10 ©AFP

Les violences s’enchaînent dans les rangs de la police

Agression au tribunal, dans la rue à l’encontre du frère d’MHD, l’IGPN est régulièrement saisie pour des cas de bavures policières.

MHD a publié sur son compte Twitter le 5 octobre 2018 une vidéo -accompagné d’un message « aujourd’hui mon frère a été victime d’agression policière en bas de chez moi » -   ou l’on voit deux hommes dont l’un est son frère se faire rouer de coup par plusieurs policiers. La scène a eu lieu le jeudi 4 octobre 2018 dans le 19ème arrondissement de Paris.  Sur les images, on distingue 8 policiers avec l’aide d’un chien maîtriser de manière très violente deux individus qui ont reçu de nombreux coups. Ils ont ensuite été placés en garde en vue pour outrage et rébellion avant d’être relâché. 

Depuis la publication de l’interpellation, la vidéo a été vue et retweetée des milliers de fois. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour violence par personne dépositaire de l’autorité publique en réunion. Le dossier a été confié à l’IGPN, l’organisme chargé d’investiguer sur des faits de violences et manquements reprochés aux policiers. De son côté, la préfecture de police de Paris explique l’arrestation musclée suite à des outrages et des menaces. Elle demande également de prendre les images avec prudence puisque d’après elle le début de la scène n’a pas été filmé et le son n’est pas présent. 

Brutalité

es forces de l’ordre sont régulièrement au cœur de polémiques et accusées de violences. En juillet 2018, les avocats de la conférence du barreau de Paris ont saisi le président du Tribunal de Grande Instance de Paris suite à une agression policière contre un prévenu jugé en comparution immédiate. Une photo de son visage en parti tuméfié a été publié sur Facebook, il a été frappé dans les toilettes, démunies de caméras de vidéo-surveillance. Une enquête a été ouverte.

Par ailleurs une autre action a fait scandale quelques jours auparavant et toujours au TGI de Paris. Le site la bas si j’y suis a publié une vidéo dévoilant un stagiaire de police s’en prendre très violemment à un prévenu qui refusait de regagner sa cellule attenante aux salles d’audience. Après l’avoir maitrisé et lui avoir mis les menottes, le gardien de la paix l’a passé à tabac. Les faits remontait au 9 juin 2018 mais n’ont été dévoilé que le 12 juillet. Depuis, une enquête a été ouverte et le policier a été placé sous contrôle judiciaire. 

En 2017, plus de 2000 policiers ont été sanctionnés d’après le rapport de l’IGPN. Cela va d’un simple avertissement à une révocation. La « police des polices » a constaté 809 manquements de toutes sortes de la part des forces de l’ordre. L’organisme a été saisi de 1085 enquêtes judiciaires et notent que parmi celle-ci 574 concernent des violences volontaires qui ont lieu pour plus de la moitié dans la rue. Si vous êtes victime d’une bavure policière vous pouvez la dénoncer ici. 

La police protège-t-elle tout le monde de la même façon ? Viens réagir au 01 45 24 20 20 dans Debattle le 10 octobre. Du lundi au vendredi de 19h30 à 20h, c’est toi qui a la parole.