MENU
Accueil
Les étudiants condamnés à la précarité ?
Écouter le direct
Salle d'université française
Salle d'université française ©AFP

Les étudiants condamnés à la précarité ?

D’après le dernier rapport de l’Unef, le coût de la vie pour les étudiants a augmenté de 1,31 % en 2018.

Logement, transport, vie quotidienne : les étudiants font face à de nombreuses dépenses qui peuvent, dans certains cas, les pénaliser directement. D’après un rapport de l’Etat, en 2015, 20 % des étudiants vivaient en dessous du seuil de pauvreté. De plus, selon une étude de l’observatoire national de la vie étudiante publiée en 2016, 50,8 % d’entre eux  ont déclaré avoir dû se restreindre financièrement au moins une fois au cours de l’année. Ce chiffre monte à 54,2% concernant les étudiants issus des classes populaires. 

Pour faire face à un coût de la vie toujours plus élevé, de nombreux jeunes n’ont d’autre choix que d’avoir un travail en dehors des cours. Toutefois, d’après l’observatoire national de la vie étudiante, 46 % des étudiants affirment avoir un emploi : pour 17 % d’entre eux, cela a un impact négatif sur leurs résultats scolaires. 

Le logement est la principale dépense des étudiants. En France, Paris est la ville la plus chère : il faut débourser en moyenne 800 euros pour s’y loger selon la dernière étude du syndicat étudiant Unef parue en août 2018. Si l’on englobe les autres postes de dépenses, le budget mensuel d’un étudiant parisien est de 1 224 €. Nanterre (1100 €) et Créteil (1089 €) complètent le podium. En bas de classement, on retrouve Limoges avec 720 € de frais par mois. 

Néanmoins, malgré des coûts très importants, les études en France sont abordables si l’on choisit un cursus universitaire. Une année d’étude supérieure revient à 184 € par an pour une licence et à 256 € par an pour deux années de masters. Comparativement, aux Etats-Unis, une année de scolarité vaut pour certaines universités plus de 40 000 dollars. Par ailleurs, dans l’hexagone de nombreuses aides existent pour les étudiants les plus en difficultés et sont répertoriées ici. 

Pour toi, les étudiants sont-ils les nouveaux pauvres ? Viens réagir au 01 45 24 20 20 dans Debattle le 21 novembre 2018. Du lundi au vendredi de 19h30 à 20h, c’est toi qui a la parole.