MENU
Accueil
Le suicide, 2ème cause de mortalité chez les jeunes
Écouter le direct
Le suicide est la 2 ème cause de mortalité chez les jeunes
Le suicide est la 2 ème cause de mortalité chez les jeunes ©Getty

Le suicide, 2ème cause de mortalité chez les jeunes

Les 15-29 ans sont particulièrement touchés. Les causes sont diverses mais l’adolescence est un tournant.

L’échec scolaire, la solitude, la dépression, le harcèlement, la situation familiale ou sociale sont les différentes raisons qui peuvent pousser un individu souvent jeune à se suicider. Le psychiatre Guillaume Fond a expliqué à France Info que l’adolescence est une  période « sur le plan biologique qui entraine des bouleversements notamment la puberté qui modifie le fonctionnement du cerveau. » Le spécialiste avance également que les relations souvent tendues avec les parents, les nombreux questionnements autour de son avenir ainsi que la découverte de certaines drogues peuvent être des éléments importants. 

En 2014, d’après une étude publiée par l’Observatoire national du suicide en février 2018, 16 % des décès de la tranche 15-24 ans sont liés au suicide juste derrière les accidents de la route. Par ailleurs, 3 % des jeunes de 17 ans ont déjà admis avoir tenté de se suicider. L’âge moyen de la première tentative est de 13,6 ans et cette velléité se retrouve autant chez les filles que chez les garçons.  Les Hauts-de-France sont particulièrement concernés par le problème puisque c’est dans cette région que les jeunes confient plus souvent avoir des pensées suicidaires ou avoir tenté de passer à l’acte au contraire de la Corse ou de l’Ile de France. 

Le taux de suicide est plus important chez les hommes tout âge confondu selon le rapport. Il est de 23,1 pour 100 000 hommes contre 6,1 pour 100 000 chez les femmes. Sur l’année 2014, il y a eu en France métropolitaine, 8 885 décès. Néanmoins, ces chiffres seraient sous-estimés d’après l’observatoire.  Dans le monde selon des chiffres de l’OMS, 800 000 personnes mettraient fin à leurs jours chaque année soit une personne toutes les 40 secondes. 

Pour toi, la parole des jeunes est-elle sous estimée ? Viens réagir au 01 45 24 20 20 dans Debattle le 24 janvier 2019. Du lundi au vendredi de 19h30 à 20h, c’est toi qui a la parole.