MENU
Accueil
Des minorités toujours aussi peu représentées dans le cinéma français
Écouter le direct
Karidja Touré a participé au recueil "Noire n'est pas mon métier" ©AFP

Des minorités toujours aussi peu représentées dans le cinéma français

Sur les 2600 rôles proposés dans les films français sortis en 2017, seulement 171 ont été attribués à des actrices ou acteurs noirs.

En mars 2018, le réalisateur d’A voix Haute Ladj Ly, a déclaré au site Vice « le cinéma français d’aujourd’hui m’ennuie [] où sont les rebeus, où sont les blacks ? »_Ils sont présents oui, mais peu nombreux… trop peu nombreux. De plus, ils sont pour l’heure condamnés à jouer des rôles peu respectables. Le terroriste, le dealer, la « caillera », le violent et ils sont évidemment habillés en jogging avec une casquette à l’envers et la banane qui va bien. Bien évidemment, les acteurs ou actrices sont toujours renvoyés à l’image de la cité. Pourtant, comme le rappelle fortheculture, « il faudrait valoriser ces minorités et arrêter d’assimiler le premier visage basané à la banlieue_ ». 

16 actrices noires se sont engagées pour aller en ce sens. Une action initié par Aïssa Maïga avec « Noire n’est pas mon métier », un recueil d’anecdotes sur des stéréotypes, des clichés et bien sûr des scènes de racisme. Cette déclaration le prouve bien : _« Ben non… Vous ne pouvez pas être le personnage, c’est une avocate… Elle s’appelle Sandrine… Elle n’est pas… Enfin vous voyez quoi ! Elle est blanche ! »_Karidja Touré, qui a également participé à l’essai, a expliqué dans Debattle qu’un réalisateur français souhaitait faire depuis longtemps un long métrage avec une actrice noire mais qu'il n'arrivait pas à imposer l'idée. 

Aux Etats-Unis, les minorités parviennent à être de plus en plus visibles sur grand écran. Notamment grâce à des films comme Black Panther qui font la part belle à la communauté noire avec un casting composé à quasi 100 % de comédiens noirs. Produit par Marvel, c’est un film de super-héros. On peut aussi citer BlacKkKlansman de Spike Lee, également sorti en 2018, qui raconte l’histoire vraie de Ron Stallworth, le premier flic Noir à avoir infiltré le Ku Klux Klan. Sans oublier la série Orange is the New Black qui fait la part belle aux différentes communautés présentes aux USA. 

Pour toi, le cinéma français est-il raciste ? Viens réagir au 01 45 24 20 20 dans Debattle le 22 janvier 2019. Du lundi au vendredi de 19h30 à 20h, c’est toi qui a la parole.