MENU
Accueil
La Saint-Valentin en perte de vitesse
Écouter le direct
36 % des français comptent fêter la Saint Valentin
36 % des français comptent fêter la Saint Valentin ©Getty

La Saint-Valentin en perte de vitesse

Bouquets de roses, chocolats, restaurant, la Saint-Valentin est de retour et cette fête ne plaît pas à tout le monde.

La Saint-Valentin a une très longue histoire et n’a pas toujours été la fête commerciale que l’on connait aujourd’hui. Ce n’est que depuis le 19ème siècle qu’elle évolue en ce sens et ce, par l’intermédiaire des pays anglo-saxons dont les Etats-Unis notamment. En France, elle a fait son apparition dans le milieu des années 50. Elle a été portée en partie par les chocolatiers qui vendaient très peu de produits entre Noel et Pâques. Ils avaient donc besoin d’une date à mi-chemin entre ces deux périodes pour relancer leurs ventes. 

D’après une étude YouGov, seuls 36% des Français comptent célébrer « la fête des amoureux » cette année. Cette journée et surtout soirée est peut-être en perte de vitesse car une enquête du même institut menée l’an passé indiquait déjà que seul un Français sur 3 souhaitait la fêter. Pour en revenir à l’étude, ceux qui vont célébrer la Saint-Valentin, 44 % annoncent qu’ils dépenseront plus de 50 €. 1 % d’entre eux dépasseront même la barre des 500 €. 

En 2018, le patron d’Interflora confiait à franceinfo que la Saint Valentin représente environ 5 % du chiffre d’affaires annuel d’un fleuriste.  Toujours d’après ses dires, les Français dépensent environ ce jour-là près de 25 millions d’euros en fleurs. Un jour juteux pour les commerçants et principalement les fleuristes.