MENU
Accueil
La biodiversité est-elle en danger ?
Écouter le direct
Un rhinocéros dans un parc national en Afrique du Sud
Un rhinocéros dans un parc national en Afrique du Sud ©Getty

La biodiversité est-elle en danger ?

Dans son dernier rapport publié le 30 octobre 2018, le Fonds mondial pour la nature (WWF) indique que 60 % des espèces vertébrés ont disparu entre 1970 et 2014.

Eléphants, tigres, pingouins, oiseaux… de très nombreuses espèces sont en grand danger et pourraient disparaitre de la Terre et n’être plus qu’un souvenir si aucune mesure efficace n’est prise dans les prochaines années.  La WWF a d’ailleurs écrit dans son rapport que « les décideurs ne semblent pas avoir pris conscience de la gravité de la situation ». Comme le rappelle l’organisme, la "nature n’est pas un décor et la biodiversité est essentielle à notre bon fonctionnement".  

Le responsable de cette situation est évidemment l’Homme. De décennies en décennies, notre présence sur Terre se renforce. On est actuellement 7,5 millards d’êtres humains et la population mondiale pourrait atteindre les 9,8 milliards en 2050.  Cela a évidemment une répercussion sur la planète et surtout la nature et les animaux. Plus nous sommes nombreux, plus nous consommons et plus nous avons de besoins. 

L’agriculture intensive, l’usage excessif de pesticides, la surexploitation de certaines espèces sont quelques unes des causes mises en avant. Par exemple, l’agriculture est responsable de 70% de la déforestation mondiale. Une pratique qui pousse de nombreux animaux ou insectes à changer d’habitats naturels et en tue une grande partie. L’Amazonie située en Amérique du Sud en est d’ailleurs un exemple criant. Le plus grand réservoir de biodiversité de la planète a perdu plus de 700 000 km d’hectares depuis les années 70. 

D’ailleurs, les zones les plus touchées par ces disparitions sont les Caraïbes et  l’Amérique du Sud. Dans ces régions, près de 89 % des espèces ont disparu. Un constat terrifiant qui pourrait tout à fait s’accentuer dans les prochaines années. Les zones Europe, Afrique du Nord Moyen Orient sont, elles, à 31 %. Un chiffre déjà très élevé. Pour la WWF, il est donc urgent et nécessaire d’agir le plus rapidement possible. "__Il ne peut y avoir de vie sur une planète totalement dépourvue de biodiversité, la toile du vivant dont chacun de nous dépend" prévient l’organisation qui explique également que "nous pourrions être la dernière génération à inverser la tendance". 

Pour toi, notre rapport aux animaux doit-il changer ? Viens réagir au 01 45 24 20 20 dans Debattle le 13 novembre 2018. Du lundi au vendredi de 19h30 à 20h, c’est toi qui a la parole.