MENU
Accueil
Huawei et Google, la fin de la collaboration
Écouter le direct

Huawei et Google, la fin de la collaboration

Huawei, le constructeur de smartphone chinois numéro deux mondial n’a plus le droit d’utiliser les produits Google sur ses téléphones.

Gros coup dur pour Huawei ! Google ne va plus collaborer avec le géant chinois. Une conséquence de la guerre que se livre Huawei et les Etats-Unis. Les US accusent déjà depuis plusieurs mois le fabricant chinois d’espionnage industriel et les téléphones Huawei ne sont d’ailleurs plus disponibles aux Etats-Unis. En réaction, la Chine a carrément interdit Google sur son territoire. Et aujourd'hui, nouvelle étape dans le conflit : l’administration de Donald Trump a mis Huawei sur une liste noire de marques qui doivent maintenant obtenir un accord du gouvernement pour utiliser des technologies américaines, dont Google. 

Et les principales victimes de cette embrouille, c’est nous, les européens puisque TOUS les smartphones Huawei vendus en Europe tournent sous Android. Pour le moment pas de panique, rien ne change sur les téléphones Huawei, Gmail, Youtube ou Google Maps ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Sauf l'avenir est beaucoup plus flou. Huawei n’a pas encore annoncé ce qui allait se passer. Deux options à priori s’offrent à eux : les smartphones déjà en circulation n’évoluent plus et restent sur la version actuelle d’Android ou Huawei décide de mettre à jour TOUS son parc de smartphones avec une version différente d’Android, une version disponible gratuitement, sans aucune appli Google. 

Graphique Visa Actu

Les européens se retrouveraient donc avec le même système d'exploitation que les chinois, donc sans accès au Google Play Store ce qui serait une très mauvaise nouvelle pour les possesseurs de Huawei. Dans ce cas précis, Huawei serait obligé de développer ses propres applications pour remplacer celles de Google, ainsi que son propre magasin d’applications. Ils doivent donc trouver impérativement une solution et rapidement car sinon ça pourrait être la fin de Huawei en Europe… Peut-être même la fin tout court, en tout cas sur le marché des smartphones…