MENU
Accueil
Des mesures pour mieux s’orienter après le bac
Écouter le direct
Des mesures pour mieux s’orienter après le bac
Des mesures pour mieux s’orienter après le bac ©Radio France

Des mesures pour mieux s’orienter après le bac

Comment bien choisir sa filière après le lycée ? Cette étape est difficile car il faut faire des choix et il arrive que certains futurs étudiants soient mal orientés ou se retrouvent carrément sans rien à la rentrée. Alors pour éviter ces ratés le gouvernement a décidé de réformer l’APB la plateforme d’admission post-bac.

Des vœux groupés

Dés la fin du mois de janvier le lycéen est censé faire des vœux pour l’année suivante et tous les ans il y a des filières très demandées comme le droit, la psycho et Staps. Sauf qu’il n’y a pas de la place pour tout le monde. Conséquence : chaque année, des étudiants ne sont inscrits nulle part. C’est aussi parce qu’ils choisissent une formation dans un établissement bien précis. Le dispositif de « candidatures groupées » est censé régler ce problème : il leur permettra de faire un vœu dans toute l’académie. Le but : donner plus de chances au bachelier d’obtenir la filière de son choix.

Choisir une filière dite « libre »

Il arrive que des bacheliers se retrouvent à la rentrée dans une filière qu’ils n’ont pas choisi parce qu’ils n’ont misé au départ que sur des filières sélectives comme les classes prépas ou celles à capacités limitées. Maintenant l’élève pourra choisir en plus une filière libre c'est-à-dire moins saturée comme par exemple en licence d’histoire au cas où.

Des infos plus claires sur les formations

Comment savoir si la filière dans laquelle on s’engage est faite pour nous ? Qu’elle nous garantira un métier ou même un stage ? Le nouvel outil APB donnera aux élèves plus facilement accès à des données comme par exemple le taux de réussite en licence par rapport à son bac. Objectif : dissuader les élèves qui ont par exemple fait de l’éco de s’inscrire en médecine parce que souvent c’est la cata et une année de perdue… D’autres infos sur les insertions et les salaires seront aussi disponibles à partir de janvier 2016.