MENU
Accueil
Avenir de la planète : les politiques en font-ils assez ?
Écouter le direct
Une montagne de déchets
Une montagne de déchets ©Getty

Avenir de la planète : les politiques en font-ils assez ?

La COP24 débute le 2 décembre en Pologne pour finaliser et mettre en application les règles et mesures concernant l’accord de Paris sur le climat signé en 2015.

190 Etats seront présents pour réaffirmer leurs engagements en matière d’écologie avec, en ligne de mire, le maintien de la hausse des températures en dessous des 2°degrés. Un engagement pris lors de la COP 21 il y a trois ans à Paris. Pour l’heure et selon un rapport du GIEC, on se dirige vers une hausse de 3° degrés si aucune décision forte n’est mise en oeuvre. Pour tout connaître à propos de cette nouvelle rencontre qui se déroule en Pologne c’est ici.

La COP, c’est une conférence organisée sous l’égide des Nations Unies, à laquelle des Etats, des organisations et des institutions sont conviées pour prendre des décisions communes en faveur de la protection de la planète. Dès 1995, une édition s’était tenue chaque année, la plus médiatisée étant celle qui a eu lieu en 2015 à Paris où 195 pays ont conclu à un accord portant sur la limitation du réchauffement climatique à 1,5° degrés.

Malgré cet engagement, seulement 16 pays ont mis en application cet accord de Parisen mettant en place des mesures concrètes. Le Japon, le Canada, le Pérou ou encore la Norvège font partie des bons élèves… mais pas la France, pourtant élément moteur de ce texte. 

Face à l’inaction de certains décideurs politiques, des associations de protection de l’environnement ou des particuliers attaquent des élus, des gouvernements voir même des pays en justice. Très récemment, le maire de la commune de Grande Synthe dans le Nord a intenté un recours gracieux (possibilité pour une autorité visée de revenir ou de maintenir une décision administrative) auprès de l’Etat pour inaction climatique. Selon l’édile, la France doit nettement réduire ses émissions de gaz à effet de serre pour agir efficacement contre le réchauffement climatique. L’Etat dispose de deux mois pour lui répondre. 

Autre exemple, aux Pays-Bas, environ 900 Néerlandais ont attaqué en justice en 2015 leur gouvernement pour qu’il redouble ses efforts dans la baisse des émissions de gaz à effet de serre. Début octobre, l’Etat a été contraint de les réduire de 25% d’ici à 2020. Ce dernier s’est depuis pourvu en cassation. 

De même, aux Etats-Unis, 21 jeunes ont traduit en justice l’Etat et des hommes politiques de premier plan comme Donald Trump ou Barack Obama. Ils leur reprochent d’avoir contribué au réchauffement climatique, par leurs actions et décisions. Le procès nommé “Juliana v. US” a débuté le 29 octobre 2018. 

L’avenir de la planète passe également par la réduction de nos déchets. C’est le thème de notre opération « Mouv’ s’engage » du 26 novembre 2018. La réduction des déchets est un enjeu écologique très important. D’après Sciences Advances, il y aura 13 milliards de tonnes de déchets disséminées sur la planète d’ici à 2050. Rien que dans l’Hexagone, chaque individu produit plus de 500 kilos de déchets…

Face aux détritus abandonnés en pleine nature ou déversés en mer, les animaux sont les premiers touchés. Le 19 novembre 2018, un cachalot échouait sur une plage indonésienne avec 6 kilos de déchets dans ses entrailles. Au menu… gobelets, bouteilles, sacs en plastique et même des tongs.

Pour toi, lutte-t-on efficacement pour la réduction des déchets ? Viens réagir au 01 45 24 20 20 dans Debattle le 26 novembre 2018. Du lundi au vendredi de 19h30 à 20h, c’est toi qui a la parole.

ECOUTEZ LE PODCAST DE RADIO FRANCE "AGIR POUR MA PLANÈTE" : 

A l'occasion de la COP 24, retrouve toutes les émissions et les chroniques sur le changement climatique, par les antennes de Radio France. Quel est l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement ? Quels dangers, quelles solutions ? A retrouver sur iTunes, sur Deezer ou en fil RSS.