MENU
Accueil
12 millions de Français sont fragilisés par la crise du logement
Écouter le direct
Un logement insalubre
Un logement insalubre ©Getty

12 millions de Français sont fragilisés par la crise du logement

La France compte 4 millions de mal logés et la situation ne cesse de s’aggraver. Les politiques du logement mises en place n’y changent rien.

Le dernier rapport de la Fondation Abbé-Pierre paru en janvier 2018, indique que 4 millions de Français vivent dans un logement insalubre ou inadapté. Le mal logement regroupe les personnes privées de confort, en surpeuplement, celles qui n’ont pas de logement personnel - elles vivent chez des amis, dans la famille par exemple - et bien sûr les sans domicile fixe. Une étude publiée en 2013 par l’Insee indique qu’ils sont au nombre de 141 500 dans l’Hexagone. Un chiffre qui a probablement augmenté depuis cette enquête. 

Bien qu’il y ait une vraie crise du logement, la Fondation Abbé-Pierre remarque que la qualité du parc immobilier s’améliore. D’autant plus que les locataires sont dans la grande majorité satisfaits de leur habitation. Sans compter - toujours d’après l’organisation - que les français n’ont jamais eu autant de m2 par personne (37m2 actuellement). « Seul » 23% souhaitent changer de lieu de vie. 

La galère du logement concerne tout le monde et surtout les jeunes. Aujourd’hui il est de plus en plus difficile de se loger et surtout à bas prix. Les loyers augmentent fortement principalement dans les grandes villes. Les étudiants doivent débourser en moyenne 499€ pour un studio d’après une étude de locservice.fr . Cependant, ces tarifs varient du simple au double voir au triple selon les villes. Pour se loger à Brest un étudiant déboursera 327 € contre 830€ s’il fait ses études à Paris. 9 des 10 villes étudiantes les plus chères de France se trouvent en Île de France. 

Face à des loyers de plus en plus élevés, nombre de français qu’ils soient étudiants ou pas, n’arrivent plus à payer leur logement et sont donc sous le coup d’une expulsion. Selon la Fondation Abbé Pierre il y en a eu 15 547 en 2017, un record. A partir du 1er novembre 2018 et jusqu’au 31 mars 2019, aucun locataire ne sera dans l’obligation de quitter son foyer même si des procédures judiciaires sont en cours. C’est ce qu’on appelle la trêve hivernale, une loi qui existe depuis 1956. 

Pour toi, est-ce qu’on peut changer les choses face à la galère du logement en France ? Viens réagir au 01 45 24 20 20 dans Debattle le 1er novembre. Du lundi au vendredi de 19h30 à 20h, c’est toi qui a la parole.