MENU
Accueil
Nike : une vice-présidente de la marque démissionne à cause de son fils reseller de sneakers
Écouter le direct
Joe - capture Instagram (west.coast.streetwear)
Joe - capture Instagram (west.coast.streetwear)

Nike : une vice-présidente de la marque démissionne à cause de son fils reseller de sneakers

Une affaire de recel qui a poussé le départ précipité d'Ann Herbert, vice-présidente de la division nord chez Nike.

Le groupe Nike a annoncé ce lundi que la vice présidente et manager de la division Nord Américaine avait quitté son poste et ce de manière immédiate. Un départ soudain pour Ann Herbert qui travaillait pour la marque à la virgule depuis 25 ans déjà. La marque annoncera prochainement une nouvelle personne au poste vacant. 

Un business dangereux 

Si tout cela semble surprenant, CNBC rapporte que ce départ précipité a un rapport avec le fils de la vice-présidente, du moins son activité. Il s'appelle Joe, et du haut de ses 19 ans, il a monté une affaire de recel de sneakers : en utilisant une des cartes de crédit de sa mère, il se procurait des sneakers en édition limitées, pour les revendre sous le nom de West Coast Streetwear, sa boutique en ligne. Dans un article publié par Bloomberg, il est dit que Joe aurait ainsi dépensé près de 100 000 dollars sur la carte de sa mère. De même que son business aurait explosé durant le confinement, à tel point qu'il a même réussi à se fournir chez des revendeur officiels comme Foot Locker. C'est également Joe lui-même qui aurait confié à Bloomberg que sa mère était vice-présidente chez Nike, tout en assurant que celle-ci n'avait aucune implication dans son entreprise, du fait de son haut poste. Une confidence qui a certainement poussé sa mère à démissionner pour éviter tout conflit d'intérêt.