MENU
Accueil
Lil Baby, réorientation réussie
Écouter le direct
Lil Baby, réorientation réussie
Lil Baby, réorientation réussie ©Radio France

Lil Baby, réorientation réussie

Et si les nouvelles têtes du rap américain était les élèves d'une école ? Que seraient leurs résultats dans leurs différentes matières ? Que dirait leur conseil de classe sur leurs performances ? Voici le bulletin de notes de Lil Baby.

Pseudo : Lil BabyVrai nom  : Dominique JonesÂge : 23 ansAdresse : Atlanta, GéorgieAffiliation : Moneybagg Yo, Young Thug, Gunna, MigosLabel  : 4PF, Wolfpack, Quality Control, Motown, CapitolSigne distinctif  : sa coupe hirsute, démarrant par un dégradé sur les tempes.

Présentation générale

S'il a beaucoup tourné autour de l'établissement, Lil Baby n'avait pas prévu de fréquenter les couloirs et les salles de classe de l'école du rap. Le garçon avait d'autres préoccupations : traîner avec des gars plus vieux que lui (qui lui ont ainsi donné ce surnom de « petit bébé »), jouer au craps contre les murs extérieurs de l'école, vendre de la drogue à l'arrêt du bus, et fréquenter certains élèves, notamment Young Thug, qu'il regardait taffer ses devoirs en studio. C'est dans ce contexte que Coach K et Pee, patrons du label Quality Control (Migos, Lil Yachty), ont été charmés par la nonchalance et l'attitude du jeune Dominique. Il a fallu six ans à Coach, ancien tuteur de Gucci Mane, pour convaincre Lil Baby d'accepter sa bourse d'études. Entre temps, Baby a eu le temps de cogiter : il est passé par la case prison pour ses activités illicites. Grâce à une remise de peine de cinq à deux ans, il est sorti en 2016, et a enfin décidé de passer le portail de l'école. Et avec panache : l'an dernier, il a signé quatre présentations (Perfect Timing ,Harder Than Hard , Too Hard , et 2 The Hard Way  avec Marlo) progressant chaque fois un peu plus, et se faisant valider par certains de ses modèles, comme le prof de Nashville, Starlito, ou celui de Baton Rouge, Kevin Gates. Quelques uns de ses devoirs ont tourné dans la cour de récréation, notamment son tube My Dawg , qu'il a ensuite retravaillé avec Quavo, Kodak Black, et Moneybagg Yo, autre petit nouveau de l'école. Après des premiers signes encourageants, Lil Baby vient de sortir son premier exposé officiel, Harder Than Ever , premier oral présenté il y a quelques semaines.

Géographie

16/20

A l'instar de son titre Southside , Lil Baby représente fièrement le « SWAT », le périmètre sud ouest d'Atlanta, également appelée zone 4 (« Hold it down for the 4 » , clame-t-il dans Freestyle ), et encore plus précisément le quartier d'Oakland City (sans relation avec la ville du même nom en Californie). Un terrain que l'on retrouve régulièrement en arrière plan de ses clips, où les maisons individuelles sont séparées par des bosquets denses et verdoyants.

Expression écrite

13/20

D'avantage qu'un récit de son passé de charboneur des rues du sud d'Atlanta, Lil Baby raconte la vie fastueuse permise par cet argent gagné rapidement. De toute façon, son passé criminel est encore trop récent pour qu'il puisse s'étaler sur certains détails : « I can't even talk about what I seen / I'm never telling the laws a thing » , précise-t-il dans Fit In . Au détour des habituels ostentations de signes extérieurs de richesse (diamants VVS, lunettes Cartier, bolides Ferrari), les textes de Lil Baby ont parfois force d'évocations. Cela tient à des détails. Lorsqu'il dit, par exemple, que son journal d'appel contient deux cents numéros de meufs sans qu'aucun ne soit enregistré sur son répertoire (I'm Straight ). Que pour le prix d'une paire de chaussure de luxe, à 2.500 dollars, il peut mettre un contrat sur la tête d'un ennemi (Yes Indeed ). Mais derrière cette flamboyance, il y a aussi les revers : le couteau planqué sous l'oreiller la nuit (Bank ), ou la douleur après la perte d'un de ses potes et l'expédition punitive qui en a découlé (Fit In ). Dans Best of Me , il se souvient des remords qui ont suivi une fusillade, pensant qu'une balle perdue aurait pu toucher un enfant. Malgré tout, Lil Baby se rattache à une chose essentielle : la fraternité exprimée au sein de son équipe. Un sentiment de loyauté qu'il exprimait dans son tube My Dawgs , et qu'il résume encore à des détails simples : « We came from the bottom we used to wear each other clothes » . Sans être une fine plume, l'écriture de Lil Baby évite les ratures et les hors sujets.

Expression orale

13/20

Avec son flow mi-rappé mi-chanté, sans appui systématique d'AutoTune, Lil Baby se place dans la tradition de ses aînés et anciens élèves Young Thug et Rich Homie Quan. Comme si l'ancien duo de Rich Gang avait donné des cours du soir au jeune Dominique. Lil Baby n'a pas la même dextérité verbale que Thug, avec son flow moins imprévisible. Il n'a pas non plus la souplesse vocale de Quan, mais Baby dégage la même mélancolie dans ses morceaux lorsqu'il chantonne. Il lui manque peut-être encore une variété de registres, adoptant le même ton détaché sur la plupart de ses titres, sans doute hérité de Starlito. Il montre plus d'enthousiasme et d'énergie sur des morceaux comme Bank , Southside  ou Money Forever , et plus d'agressivité sur All of Sudden  pour coller avec le style plus brutal de son voisin de table Moneybagg Yo.

Musique

14/20

Depuis ses premières mixtapes jusqu'à son premier album officiel Harder Than Ever , Lil Baby a fait le choix de perpétuer une trap mélodieuse, parfois même mélancolique, entamée chez le professeur du conservatoire d'Atlanta, Zaytoven, et portée par ses disciples comme London On Da Track et Wheezy. Après avoir essayé de travailler sur Perfect Timing avec plusieurs compositeurs plus ou moins affiliés à Quality Control (EarlThePearll, DYKrazy), c'est un élève du même conservatoire que Baby a été cherché pour accompagner ses devoirs depuis Harder Than Hard . Quay Global, jeune producteur de 19 ans, ajoute aux pianos et tintements de boite à musique des textures tirant presque vers la musique électronique ambient, avec My Dawg  notamment, donnant plus de légèreté à ses mélodies douces-amères. Sur Harder Than Ever , les teintes musicales se diversifient : Leaked  rappelle les incursions blues et country épousées par Kevin Gates sur Islah, Southside apporte une touche plus énergique avec Southside  et Spazz , tandis que Transporter  et Yes Indeed , aux mélodies plus glaciales et ternes, perpétue l'esprit adoptée par une partie de l'équipe de QC depuis CULTURE  de Migos.

Chimie

12/20

Si Lil Baby s'est forgé une réputation avant son entrée dans l'école autour de la vente de produits stupéfiants, il en est peu questions dans ses dissertations. Le garçon sait qu'il ne doit et ne peut trop en dire. En revanche, ses textes sont parsemés de références à ses addictions : les cachets de Percocet et de Xanax, les gélules d'Adderall pour garder sa concentration malgré le manque de sommeil (Slow Mo ), et surtout le sirop codéiné, qu'il compare par moments à du sirop d'érable, pour oublier son quotidien (« Sippin' lean, tryna ease my problems » , Sum More ). Les mentions de ces drogues n'ont donc rien de récréatives chez Lil Baby. Pourtant, en liberté conditionnelle, il assure avoir arrêté le sirop codéiné depuis sa sortie de prison.

Stylisme

12/20

« Real dope boy I ain't nothing' like the weirdos / Never seen me putting on no weird clothes » . Il n'y a en effet rien d'exubérant chez Lil Baby. Passant de Fila à Givenchy, de Saint-Laurent à Evisu, il arbore la panoplie classique du bicraveur de Géorgie. Efficace, sans être très original. Première étape pour lui dans le monde de la mode, en février dernier, il a signé un contrat de sponsoring avec Reebok.

Arts plastiques

13/20

Les travaux visuels de Lil Baby alternent entre mises en image banales et légère recherche de scénarisation. Si les clips de Southside  et Freestyle  ne débordent pas d'idées audacieuses, des titres comme Narcs et Option  montrent Lil Baby dans des scénarii de grand banditisme, entre jeu du chat et de la souris avec les stups (Narcs ) et dénouements moins heureux d'un braquage (Option ), où les billets volent au milieu de feuilles mortes dans une course poursuite. Plus subtilement, My Dawg  met en scène un saut temporel, imaginant O-Dog, personnage de Menace II Society , s'ambiancer devant le clip de Lil Baby, faisant du même coup un devoir d'art plastique et d'histoire. Malin. Notons également la cohérence de ses pochettes, le présentant dans des nuances de gris avec une liasse de billets à l'oreille pour passer des « money calls » .

Comportement

20/20

Malgré son passé trouble, Lil Baby n'a, depuis son entrée dans l'école, fait aucune vague. Aucun signe d'insolence envers ses aînés et l'équipe pédagogique, ni de provocations à l'égard de ses camarades. RAS.

Algèbre

11/20

Lil Baby vient de passer ses premiers véritables tests de maths avec Harder Than Ever , et ils sont encourageants à défaut d'être incroyables. En première semaine d'exploitation, l'album a été vendu à 71.000 exemplaires en équivalence streaming, lui permettant de se classer 2e au Billboard des albums rap, entre les indétrônables beerbongs & bentleys  de Post Malone et Invasion of Privacy  de Cardi B. Niveau titres, grâce à son featuring avec Drake, Yes Indeed  est passé en deux semaines de la 49e à la 6e place, tandis que Life Goes On  et Southside  se sont placés à la 79e et 80e place fin mai. Côté YouTube, ses visuels sont partagés entre la chaîne de WorldStarHipHop et la sienne. Sa vidéo la plus vue est celle de Freestyle , avec plus de 75 millions de consultations, mise en ligne à la création de sa chaîne en décembre 2017. En six mois, il a réussi à gagner plus de 190.000 abonnés. Pas encore de quoi fanfaronner, mais la courbe est constante.

Avis du conseil de classe

Elève assidu et studieux, Lil Baby a montré de véritables progrès en moins de deux ans de présence dans l'école du rap, sautant facilement une classe. Perpétuant à la fois une tradition sonore, en y forgeant sa propre personnalité, Lil Baby signe des exposés solides sur la vie des débrouillards d'Atlanta, entre roulage de mécanique et cas de conscience. Baby s'est montré digne des espoirs placés en lui par ses tuteurs de Quality Control avec les premiers signes de succès commerciaux pour son album Harder Than Ever . Efforts à poursuivre s'il veut valider ses diplômes.

►Moyenne générale : 13,78

Crédit photo : Capture écran Youtube