MENU
Accueil
Les origines les plus improbables des noms de rappeurs US
Écouter le direct
Les origines les plus improbables des noms de rappeurs US
Les origines les plus improbables des noms de rappeurs US ©Radio France

Les origines les plus improbables des noms de rappeurs US

Dessins animés, jeux de mots pourris, dédicaces, animaux de compagnie, sens caché, manque d'inspiration et lignes de métro : nos rappeurs préférés ont parfois rivalisé d'imagination pour trouver leurs noms de scène.

Dans la vie d'un artiste, le choix du nom de scène est important puisque c'est ce qui va l'accompagner durant toute sa carrière et le rap ne fait pas exception. Parfois, certaines options peuvent paraître extrêmement surprenantes, quand d'autres semblent très banales alors qu'elles cachent une origine assez absurde. Petite sélection maison, non exhaustive bien sûr.

Chance The Rapper

Le bonhomme a tiré son pseudo de son vrai nom, Chancellor, et comme il n'avait vraiment pas d'inspi, il a ajouté "The Rapper" pour être sûr qu'on comprenne bien quel était son métier.

Childish Gambino

De son vrai nom Donald Glover, l'acteur et rappeur a littéralement été sur un site internet qui génère au hasard des noms de rappeurs façon Wu-Tang Clan, le générateur lui a sorti Childish Gambino, et le reste appartient à l'histoire.

Chief Keef

On ne change pas une équipe qui gagne, l'enfant terrible de Chicago a trouvé son nom dans un sachet de weed, puisque le keef, ou kief en français, est issu des glandes résineuses qui couvrent la plante de cannabis, en gros c'est l'espèce de poudre qui reste au fond du grinder.

Rae Sremmurd

C'est une anecdote assez connue mais ça reste toujours sympa de le rappeler, le nom du groupe est simplement Ear Drummers, à savoir le label de Mike Will sur lequel ils avaient signé, mais retourné à l'envers.

Fetty Wap

Fetty est une abréviation pour fettucini, qui était déjà une façon imagée que ses potes avaient pour dire qu’il avait toujours beaucoup d’argent sur lui. Wap vient de Guwap, un des nombreux surnoms de Gucci Mane, son rappeur préféré.

Dej Loaf

Dej correspond simplement à une abréviation de son vrai prénom civil, à savoir Deja, par contre la suite est plus spécifique. Si elle a ajouté Loaf, c'est tout simplement parce que dans sa folle jeunesse, elle ne portait pratiquement que des mocassins, des "loafers" en anglais, et pas du tout de baskets. Du coup on l'a surnommée comme ça.

Earl Sweatshirt

Earl ne s’appelle bien évidemment pas Earl dans la vraie vie, ce serait bien trop simple. En fait il a choisi ce nom parce que d’après ses propres dires il aime bien « les noms de vieux ». Quant à l’improbable Sweatshirt accolé, c’est une référence au musicien James Pants qu’il apprécie beaucoup. Pants signifie pantalon, donc le rappeur a décidé de faire pareil mais avec le haut.

Frank Ocean

Le chanteur tire son nom d'un autre grand artiste qu'il admire : Frank Sinatra. S'il a ajouté Ocean, c'est également en référence à lui, puisque le chanteur a joué dans le film Ocean's Eleven (le tout premier de 1960, pas le remake de 2001). Il a d'ailleurs déclaré avoir changé son nom civil qui est désormais Christopher Francis Ocean in 2010.

50 Cent

Contrairement à une rumeur de l'époque où il a commencé à percer, Fifty n'a jamais été surnommé comme ça dans la rue. En fait, 50 Cent était l'alias d'une autre grosse figure de Brooklyn, un certain Darnell Martin, qui a beaucoup marqué le jeune Curtis Jackson pour plusieurs raison. Le rappeur s'est pas mal identifié à lui et a expliqué qu'il se reconnaissait dans son parcours et sa mentalité. Concrètement Darnell était une petite légende urbaine à son niveau, réputé pour être un gangster prêt à dépouiller tout le monde sans jamais reculer et qui avait survécu après s'être fait tirer dessus.

Jim Jones

Si son nom somme toute très normal renvoie à son état civil (Joseph Jones), Jimmy partage son alias avec le gourou d’une secte responsable du plus grand suicide collectif de l’histoire américaine. En effet Jim Jones était un pasteur à la tête du Temple du Peuple : au début ça partait bien, leur cause était simplement l’égalité entre les peuples sauf que ça a totalement dérivé en culte assez radical qui a fini sur la mort de plus de 900 personnes qui ont avalé du cyanure et/ou se sont entretuées.

Wiz Khalifa

Si Wiz est un diminutif pour Wisdom (la sagesse), Khalifa lui vient de son oncle, pour sa signification en langue arabe, à savoir successeur. Cependant, lors d'une interview pour le site Booska-P, il est apparu que Wiz était dans une confusion totale quant à la signification réelle du mot Khalifa. Ou peut-être qu'il était juste défoncé.

Gucci Mane

Les apparences sont parfois trompeuses. Malgré son goût prononcé pour les marques de luxe et donc forcément l'inévitable Gucci, le rappeur d'Atlanta n'a pas du tout hérité de son nom par rapport aux vêtements. En fait c'est sa grand-mère qui a surnommé son père comme ça, et l'artiste l'a repris à son tour. Il a précisé par la suite pour clarifier la situation que sa grand-mère "ne connaissait rien aux fringues de luxe de toute façon".

2 Chainz

Même syndrôme que Gucci, il ne faut pas se fier à la première impression. Ce n'est pas uniquement son look et son amour des grosses chaînes et de l'esthétique bling-bling qui a motivé le rappeur à adopter ce surnom. En tout cas, lui y voit un sens plus profond, qui renvoie à l'idée d'une seconde chance voire d'une renaissance (car effectivement l'artiste se faisait appeler Tity Boi avant d'opter pour son second pseudo actuel).

Waka Flocka Flame

Waka Flocka Flame c'est un poil compliqué. D'une part il y a l'influence de Fozzie du Muppet Show, qui répétait souvent "waka waka waka", à tel point que le cousin du rappeur l'a surnommé comme ça pour rigoler. D'ailleurs Waka a dans la vraie vie une chaîne à l'effigie de la marionnette chère à son coeur. D'autre part, Gucci Mane a ajouté "Flocka Flame" parce qu'il trouvait ça classe.

Macklemore

Le rappeur a expliqué que son nom de scène était en fait un souvenir d'enfance, mais pas n'importe lequel : en fait, quand il était petit, il aimait bien se déguiser et se surnommait lui-même Professor Macklemore, une sorte d'alter ego rigolo, un peu comme Butters avec Professeur Chaos. On sent la vie de merde, m'enfin c'est pas le sujet.

Jay-Z

Peu s'en souviennent tant cela remonte à loin, mais le pseudonyme de Jay-Z est en réalité un hommage en bonne et due forme à celui qui l'a mis dans le rap, à savoir Jaz-O, et c'est également un clin d'oeil à la ligne de métro J/Z de New York qui dessert son ancien quartier. D'ailleurs au tout départ le rappeur de Brooklyn s'appelait Jazzy.

Iggy Azalea

Azalea est le nom de la rue qui l'a vue grandir, jusque là on reste dans une inspiration assez classique... En revanche Iggy c'était le nom de son chien, et ça c'est assez rigolo.

Anderson .Paak

A première vue rien d'exceptionnel : Anderson est son nom de famille et Paak est son second prénom. Mais il reste ce point qui le précède et qui est pour le coup assez énigmatique. En réalité, c'est un choix délibéré du chanteur qui a déclaré : "j'ai ajouté ce point pour me rappeler qu'il faut parfois prendre le temps de faire attention aux détails, du coup à chaque fois que quelqu'un oublie de l'ajouter quand il cite mon nom, ça en dit beaucoup sur lui". En tout cas on te le souhaite.

crédit photo : Getty / Emma McIntyre