MENU
Accueil
Le bulletin scolaire de... Post Malone
Écouter le direct
Le bulletin scolaire de... Post Malone
Le bulletin scolaire de... Post Malone ©Radio France

Le bulletin scolaire de... Post Malone

Et si les nouvelles têtes du rap américain était les élèves d'une école ? Que seraient leurs résultats dans leurs différentes matières ? Que dirait leur conseil de classe sur leurs performances ? Voici le bulletin scolaire de Post Malone.

Pseudo : Post Malone

Vrai nom  : Austin Richard Post

Âge : 22 ans

Adresse : Grapevine, Texas

Affiliation : Aucune

Label : Republic, Universal

Signes distinctifs  : son look de chanteur de country, le tatouage de fil barbelé sur son front

Présentation générale

Il y a parfois des cas scolaires dont on se demande s'ils ne sont pas des erreurs d'orientation. Prenez Post Malone. Cet ancien élève de l'école voisine du rock, dans laquelle il a fait partie d'un groupe de heavy metal, ne manque pas d'un certain talent. Il a livré ses premiers devoirs dans l'école du rap en 2015, notamment le titre White Iverson , et de nombreux élèves l'ont tout de suite adoré. Après deux exposés, Stoney  et le dernier en date beerbongs & bentleys , il jouit d'une popularité sans faille, ses devoirs mélangeant rap et chants proches du rock sont très à la mode dans les couloirs de l'établissement. Pourtant, quand on s'intéresse à son travail scolaire, on se pose une question : a-t-il sa place dans l'école du rap, posé dans la cours de récréation avec sa guitare pour impressionner les jeunes filles ?

Avec son mélange de rythmiques et phrasés rap, de mélodies pop, d'esthétique country et folk, on se demande s'il ne frise pas parfois le hors sujet. Au point qu'il a montré presque des signes d'insolence en déclarant, lors d'une correspondance avec un journal polonais, que le rap n'était en substance qu'une musique faite que pour s'amuser, et qu'il préférait écouter du Bob Dylan s'il voulait écouter de vraies paroles. Post Malone divise dans les couloirs : certains de ses camarades se plaignent d'appropriation culturelle de sa part, dans sa manière d'arborer des tresses afro ou de reprendre certains codes esthétiques du rap. Mais de nombreux autres collaborent avec lui sur certains devoirs.

Géographie

11/20

Il y a évidemment des signes qui soulignent chez Post Malone une maîtrise des codes de sa région d'origine le Texas. Son goût pour les voitures volumineuses, dont il parle abondamment dans ses titres, à l'image du titre Candy Paint . Sa célébration du sirop codéiné, dont la mode de la consommation est partie sans conteste du Texas, portée par les rappeurs du coin. Difficile aussi de ne pas penser à son côté texan à ses débuts avec ses clips tournés dans des milieux arides. Mais plus il avance dans sa scolarité, plus il quitte ces codes esthétiques pour quelque chose de moins marqué régionalement. D'ailleurs, ses textes ne mentionnent pas de lieux spécifiques de la ville où il a grandi, Grapevine, dans la banlieue de Dallas. Son déménagement à Los Angeles pour le développement de sa carrière y est sans doute pour beaucoup : il mentionne fréquemment la mégalopole californienne, à l'image du morceau Same Bitches (« I been in L.A. too long / How I see the same bitches everywhere I go? » ).

Expression écrite

9/20

Il serait facile de cantonner Post Malone à ce garçon usant de métaphores hasardeuses sur le basket pour flamber depuis White Iverson . Un motif qu'il reprend encore sur son dernier grand oral dans le titre Ball For Me  avec Nicki Minaj. A l'époque de Stoney , c'était du côté de son rapport à l'argent qu'il développait en quelques mots des idées simples. « How can I make cents (sense) when I got millions on my mind ? » , disait-il ainsi dans Congratulations  à propos de son obsession pour la réussite. Une phrase qui faisait échos à ce qu'il chantait en début d'album dans Broken Whisky Glass  : « Slaved for the man and I broke my fuckin' back / So you can take your nine-to-five and shove it up your ass » . A l'image de Rich & Sad , dans lequel il se décrit comme un homme nageant dans le luxe, avant de raconter que l'absence de celle qu'il aime ne signifie rien à côté de ces millions, Post Malone écrit régulièrement sur les déceptions amoureuses. Post fait en quelque sorte de l’opulence triste, se rapprochant par moment d'un des professeurs dont les cours sont les plus suivis dans l'établissement, Drake. Mais il lui manque cette profondeur et complexité dans les sentiments que le canadien est capable de décrire. Il a même perdu en substance dans cette matière avec son dernier album, enchaînant dans ses rédactions poncifs et lieux communs, donnant l'impression soit d'une paresse, soit d'un clair manque d'inspiration. Plus mélodiste que réel chansonnier, l'écriture de Post Malone manque encore d'épaisseur malgré quelques bonnes idées.

Expression orale

12/20

Avec sa voix montrant un penchant mélancolique, Post Malone a créé un style de chant différent dans le rap actuel. Il use souvent d'une diction trap, hachant les mots comme les membres de Migos (comme sur Takin Shots ) ou en chantant en usant du triplet flow. Mais sa technique de chant dans un titre comme I Fall Appart  ou la mélodie vocale de Blame It On Me  rappelle d'avantage le rock que certains moments tirant plus vers la pop ou le r'n'b, fréquents chez Post. Post a trouvé une technique signature : une sorte de vibrato dans la voix, qui fait chevroter ses notes pour appuyer ses élans d'émotion. Le problème, c'est qu'il l'utilise à toutes les sauces, aussi bien pour chanter ses déceptions amoureuses que pour craner comme dans rockstar . Sur beerbongs & bentleys , en invitant Swae Lee et Ty Dolla $ign, deux chanteurs au style immédiatement reconnaissable, il souffre de la comparaison, donnant parfois l'impression de se mettre à leur diapason plutôt que de réellement se différencier.

Musique

13/20

La musique de Post est hybride, penchant souvent vers des mélodies pop sucrées et aériennes (à l'image de Déjà Vu  avec Justin Bieber) posées sur des batteries trap, avec des inflexions tirant vers le rock et la folk. C'est peut-être sur Stoney qu'il a développé ses meilleures idées. Broken Whisky Glass  mêlait musique de western aux codes de la trap originelle inspirée des films d'épouvante. Go Flex  mêlait une guitare acoustique à des synthés planants, synthèse de la sensation de vertige au sommet d'un canyon de Congratulations  (excellente production signée Metro Boomin et Frank Dukes) et de la folk richement instrumentalisée de Leave . Mais sur beerbongs & bentleys, il perd de cette identité sonore pour des choix plus convenus. On retrouve bien sur Over Now, Better Now  ou Blame It On Me  cette idée de symbiose entre toutes ses influences musicales. Mais difficile de ne pas entendre une resucée de Congratulations  dans les nappes distordues de Takin Shots , ou une pâle copie de Pick Up the Phone  de Young Thug dans 92 Explorer , par exemple. Post semble avoir lissé son style pour une musique plus passe-partout avec des titres comme Paranoid  ou Rich & Sad , ni vraiment rap, ni vraiment rock/country, mais facilement écoutable partout.

Chimie

12/20

« I done drank codeine from a broken whiskey glass / I done popped my pills and I smoked my share of grass » . En deux vers, Post Malone a résumé dans Broken Whisky Glass  les trois substances dont il maîtrise l'usage, et qui reviennent régulièrement dans ses morceaux : la lean, les pilules (de Xanax notamment) et l'herbe. Mais il y a une drogue qui est d'autant plus référencée dans ses morceaux : la clope. « Lighting stog after stog, I choke on the smoke / They tell me to quit, don't listen what I'm told » , chantait-il dans Go Flex . La cocaïne qu'il mentionne est, elle, consommée par les femmes qui hantent ses textes. Mais toutes ses substances sont d'avantage mentionnées comme des motifs assez clichés, sans créativité.

Stylisme

14/20

Entre ses chemises de bucherons entièrement boutonnées, ses cravates bolo et ses gilets en cuir, Post reprend régulièrement des codes plus proches de la country que du rap. Il arbore aussi parfois des vêtements le rapprochant du métal, tendance à la mode parmi la nouvelle génération d'élèves de l'école, comme Lil Uzi Vert. Dans ses textes, il cite de nombreuses marques de luxe, principalement Yves Saint-Laurent. Un élève de son époque, donc, mais avec un léger trait d'originalité.

Arts plastiques

13/20

C'est également une matière dans laquelle Post montre un réel investissement. Dès son premier clip White Iverson , il a montré une volonté que l'image colle à sa musique : ride  dans les grands espaces désertiques texans, terrain de basket. Une ambiance de western moderne qu'on retrouve dans le clip de Go Flex , au grain proche des clips de country-pop. Plus convenus, Boy Bandz  et Too Young  le montrent dans un décor nocturne et chargé en substances stupéfiantes. Ses derniers clips, rockstar et Psycho , ont apporté une touche cinématographique supplémentaire, entre le côté Kill Bill du premier, et l'univers Mad Max  du second.

Comportement

10/20

Post Malone ne s'est pas signalé par un comportement particulièrement défavorable. Mais ses prises distance constantes avec l'idée qu'il est un rappeur agace. Certains de ses camarades, comme Vince Staples, Lil B ou Earl Sweatshirt l'ont vivement critiqué pour ses déclarations mentionnées ci-dessus à un média polonais. En 2016, il a décliné l'invitation à être parmi les dix élèves les plus prometteurs d'un des journaux de l'école, XXL, disant qu'il était plus rock et country que rap. Pourtant sa musique sonne très proche du rap actuel. Jusqu'ici, il a fait le dos rond sans répondre avec agressivité. Mais son argument de victimisation, en disant « c'est dur d'être un rappeur blanc » , est difficilement soutenable, comme l'a très bien développé un article de Complex.

Algèbre

18/20

Voilà une matière dans laquelle Post Malone est un des élèves les plus remarquables de ces dernières années, les chiffres lui étant hautement favorables. Côté ventes de disques, Stoney , son premier exposé, a fait double disque de platine, et beerbongs & bentleys , sa suite, a été cerftifié disque de platine (un million d'unités ou équivalent streaming) en seulement trois jours. Un succès similaire pour ses singles : White Iverson  et rockstar  sont cinq fois single de platine, Congratulations sept fois. Des ventes qui ont évidemment laissé des traces dans les classements : rockstar est resté huit semaines n°1 du Billboard, tandis que Psycho  et Congratulations  ont également atteint le top 10, avec respectivement la 2e et la 8e place. Sur son compte Youtube, la courbe des vues de ses travaux plastiques est exponentielle depuis juillet 2015 et la mise en ligne de la vidéo de White Iverson . Ses vidéos flirtent régulièrement avec les centaines de millions de consultations, la plus vue étant celle pour Congratulations  avec 756 millions.

Avis du conseil de classe

Post Malone est indéniablement l'un des élèves les plus reconnaissables de l'école par les choix qu'il a fait dans les différentes matières. C'est un élève appliqué en expression orale et en musique, sans renverser la table, mais sans vraie originalité et parti pris, notamment avec son dernier exposé, beerbongs & bentleys . Et sa manie de vouloir être à la fois dans et en dehors de l'établissement ne joue pas en sa faveur. Il ne doit pas se laisser griser par sa popularité dans les couloirs et dans la cour de récréation, et continuer à travailler son écriture et sa musique.

> Moyenne générale : 12,44 /20

Crédit photo : Mark Horton / Getty Images

+ de Bulletin Scolaire sur Mouv'