MENU
Accueil
Écouter le direct
La fiche de perf de DMX
La fiche de perf de DMX ©Radio France

La fiche de perf' de DMX

Mouv' vous propose désormais de passer au crible les performances d'un artiste qui a marqué le rap. Après Missy Elliott, on évalue la carrière de l'insaisissable DMX.

Nom :  Earl Simmons

Pseudo :  DMX

Âge :  47 ans

Ville d'origine :  Mount Vernon, New York

Nombre d'albums :  7

Titres :  14 disques de platine

Récompenses :  Aucune

Equipes :  Ruff Ryders, Def Jam, Columbia

Coéquipiers :  Swizz Beats, The LOX, Drag-On, Eve

Record :  En 1998, DMX a été le premier rappeur de l'histoire a avoir deux albums sortis la même année classés numéro 1 au Billboard américain, avec It's Dark and Hell Is Hot  et Flesh of My Flesh, Blood of My Blood .

Ecriture : 75%

C'est devenu presque un sujet de plaisanterie au sujet de DMX . Il y a quelques années, un graphique le présentait comme le rappeur américain ayant le moins de vocabulaire. S'il n'avait pas l'étendue lexicale de ses contemporains (au choix, son plus grand compétiteur, Jay-Z), ce n'est pas tant le choix des mots que la puissance qu'il leur a conféré qui a fait de DMX un grand rappeur. Comme il s'est décrit lui-même, X est un « homme qui n'a jamais été un garçon » : frappé par sa mère, placé à l'enfance dans un internat pour élèves difficiles, braqueur solitaire d'autres crapules de sa ville de Yonkers et du nord de New York, DMX a toujours eu l'impression d'être un mal aimé, un exclu, un écorché vif. Sur son plus grand tube, l'hymne Ruff Ryders Anthem , il avait déjà eu ces mots qui ont dessiné sa trajectoire : « Tout ce que je connais c'est la douleur, tout ce que je sens c'est la pluie, comment je peux avancer avec toute cette merde dans ma tête ? »

De cette expérience en sont ressortis de nombreux textes gonflés d'une violence larvée ou explicite. Le rappeur de Yonkers a souvent les habilles d'une faucheuse, rôdant dans les rues pour régler leur compte à tous ses opposants. Le diable n'est jamais très loin dans ces histoires de vengeance et de braquage – dans Let Me Fly , il dit ainsi : « j'ai vendu mon âme au diable, et pas pour très cher » . Une thématique que l'on retrouve dans la série des Damien , où il signe un pacte digne de Faust  avec un personnage du même nom.

Le bien et le mal se confrontent de manière quasiment religieuse d'ailleurs dans la musique de DMX. Chaque album contient une prière a capella , quand il ne met pas en scène des dialogues rédempteurs avec Dieu dans The Convo  et Ready to Meet Him . Même si le rap de DMX est sombre, il y a toujours une part de lumière, comme sur Slippin' , dans laquelle il tente de tirer des leçons de son passé pour se tirer vers le haut. Sur Who We Be , son propos était même presque politique, abordant le sujet du système judiciaire et carcéral américain.

DMX reste, stylistiquement, un pur rappeur de la tradition new-yorkaise, capable de faire dans la rime interne (« Niggas gonna buy it, reg__ardless , because I'm the h__ardest rap artist  and I'mma start this  shit up for real » ), ou de soigner des storytellings haletants : How's It Going Down  raconte une histoire de relation adultère, quand Heat , ATF  ou Crime Story  sont de véritables polars criminels, remplis de rebondissements.

Flow : 70%

Ne lui demandez pas à d'être un acrobate sur le terrain du débit verbal : Earl Simmons est un joueur de champ qui court peu, mais au placement toujours juste, et sûr de ses appuis. DMX n'est pourtant pas un rappeur austère, sans imagination niveau cadence. Sur What's My Name , il rebondit à chaque début de mesure à la rythmique de l'instru de Self, quand sur Who We Be , il suit les riffs de la guitare électrique. DMX a aussi été un rappeur qui aimait ponctué ces raps de nombreux ad libs : grognements canins, « clack-clack » , «come on »  ou « what » , comme autant de feintes de frappes et de corps.

Voix : 95%

Comment être insensible à la voix de DMX ? Puissante et granitique, la signature de DMX est indissociable de son personnage de chien fou menaçant, mais blessé. On parle d'un rappeur qui, dès l'intro de son premier album, se compare à un loup-garou. Qu'elle lui permette de froncer les sourcils face à l'adversaire en (« tu crois que tu pourras ouvrir ta gueule avec tes lèvres sur le sol ? » , dit-il en somme sur Bring Your Whole Crew ), de confier ses blessures d'enfance sur Slippin' , ou de montrer sa dévotion à Dieu, la voix de Earl Simmons est un canal d'émotions diverses. D'autant que, sans être un fin vocaliste, ses refrains chantés ne sonnent jamais faux, et accompagnent les sensations de ses morceaux : accablé sur Let Me Fly , déterminé sur One More Road to Cross , séducteur sur Shorty Was Da Bomb .

Choix des prods : 80%

Rugueuse, brutale, gonflée à la testostérone, la musique de DMX est intrinsèquement liée au collectif dont il est le leader de facto : les Ruff Ryders. Ce groupe informel, notamment formé du trio The Lox, originaire comme lui de Yonkers, de Drag-On, du Bronx, et Eve, de Philadelphie, qui a bouleversé le rap new-yorkais de la fin des années 90 et le début des années 2000, grâce à son esthétique martiale et bitumineuse, entre treillis, Timberland, grosses bécanes japonaises et blousons en cuir. Les sonorités du crew, et notamment celles des albums de X, ont accompagné cette imagerie, grâce aux productions souvent assurées par Swizz Beatz, mais aussi P.Killer et Dame Grease.

La musique de DMX a régulièrement alterné entre des ambiances synthétiques chromées, aux mélodies d'abord minimalistes, puis de plus en plus épiques, à l'image de Where Da Hood At  ou X Gon' Give It To Ya . C'est sans doute avec Swizz Beatz qu'il a exploré le plus de teintes différentes, de l'atmosphère méditative de Ready to Meet Him  à celles nerveuses de Get It On The Floor  ou Party Up .

Dame Grease a aussi apporté à DMX des samples de funk virils, sentant le souffre, comme sur Get At Me Dog  ou Fuckin' Wit' D . Sur Flesh of My Flesh, Blood of My Blood , Swizz Beatz parvient même à combiner ces deux directions dans la musique de DMX, entre des cuivres menaçants et des riffs de guitares funky. On retrouve aussi deux autres tendances dans la musique qui accompagne DMX. Des ambiances inquiétantes, presque de films d'horreurs, notamment sur X-Is Coming  ou la série des Damien  (dont le deuxième est avec... Marylin Manson !). Et du rock électrique : I'ma Bang  de Just Blaze, Who We Be  de Black Key, Ruff Ryders Anthem  de Swizz Beatz, autant de titres où des guitares saturées accompagnent la voix de X.

Feats : 60%

« Après moi, c'est foutu, j'vais tuer le couplet, j'essaie de rester vrai, c'est pour ça que vous passez tous avant moi » . DMX est assez lucide sur son efficacité quand il déboule en feat sur un morceau. Quand sa carrière a décollé, son énergie lui a permis soit de bouffer la concurrence, soit de tirer ses hôtes vers le haut sur de nombreux morceaux. 4,3,2,1  avec LL Cool, Method Man, Redman et Canibus, Money, Cash, Hoes  de Jay-Z, Shut Em Down  d'Onyx : autant de titres où DMX a été tranchant. Pourtant, en termes de réussite commerciale, DMX n'est pas ce qu'on peut appeler un passeur décisif : sur la centaine de morceaux sur lesquels il a combiné, seul son featuring sur le Money, Power, Respect  des Lox s'est hissé à une pénible 17e place.

Embrouilles : 70%

Rappeur au style agressif, DMX a eu quelques coups de sang sur le terrain. Il était prêt à en découdre en un contre un avec 2Pac. Mais avec la mort de celui-ci, il a finalement préféré s'en prendre à K-Solo, rappeur un temps proche de EPMD. DMX et lui ont été co-détenu, et ont tous les deux adopté le « spellbound », un manière de rapper les mots en les épelant. L'un et l'autre se sont accusés de vol, DMX l'égratignant dans son troisième couplet de Get At Me Dog , initialement dédié à 2Pac. C'est une autre histoire de copie qui a conduit DMX à son autre grand beef : celui contre Ja Rule. Tous deux produits à leur début par Irv Gotti (DMX lui doit même sa signature sur Def Jam), fréquents collaborateurs en featuring, DMX accusera finalement Ja d'avoir pompé sa manière bestiale de rapper. DMX a eu l'occasion à plusieurs reprise de s'en prendre à Ja Rule, de Go To Sleep  avec Eminem et Obie Trice à Do You  en passant par They Want War .

Mais le meilleur ennemi de DMX, c'est au fond lui-même. Addiction au crack et à la cocaïne, possessions illégales d'armes à feu , maltraitance animale, non-respect de liberté conditionnelle, conduite dangereuse, non paiement de pension alimentaire, fraude fiscale... Les problèmes judiciaires de DMX s'accumulent depuis vingt ans. Suite à une énième arrestation l'an dernier, il risque 44 ans de prison.

Leadership : 50%

En tant qu'icône des Ruff Ryders et du renouveau new-yorkais après la période dorée du milieu des années 90, DMX a été un moteur indéniable, une figure majeure. A tel point que, lorsque l'académie des Grammy Awards ne l'a pas sélectionné dans les nommés pour l'album rap en 1999, après sa brillante année 1998, Jay-Z a boycotté la cérémonie, pendant laquelle il a gagné la dite récompense pour son Vol. 2... Hard Knock Life . Mais si DMX a été un leader indéniable, c'est d'avantage par l'aura et la rage de vaincre qui l'entourait que par une réelle volonté. DMX n'a jamais fait émerger de jeunes talents, probablement trop préoccupé à se battre avec ses propres démons et gérer sa carrière en même temps.

Probabilité de poursuite de carrière : 30%

La discographie de DMX, après son épopée entre 1998 et 2003, a lentement mais doucement décliné, entre le bancal Year of The Dog... Again  en 2006, et le carrément insipide Undisputed , en 2012. La faute à tous les problèmes personnels et judiciaires dont il a été question ci-dessus. Pourtant, en 2016, le nom de DMX commençait à doucement rebriller. Swizz Beatz annonçait que X avait travaillé avec Dr. Dre et Kanye West, tous deux alors auréolés par le succès de Compton  et The Life of Pablo . Quelques nouveaux temps de jeu de DMX montraient de belles promesses, comme Bane Is Back  et__ Still Scratching  avec Styles P, mais un titre comme Get It Get It  venait semer quelques sérieux doutes.

Et puis, entre ses problèmes avec la justice et son addiction à la drogue, difficile d'imaginer un véritable retour de DMX en 2018. Lors du concert de réunion des Ruff Ryders, en avril 2017, DMX serait passé à côté de son match, tenant des propos incohérents. Quelques mois plus tard, alors qu'une tournée des Double R était annoncée pour l'automne, DMX a finalement annulé sa présence à cause de ses problèmes de santé. Pour un rappeur qui a toujours laisser un moment de prière sur ses albums, c'est malheureusement tout ce qui doit lui rester aujourd'hui.

> Score général : 61,25/100

Crédit Photo : Mitchell Gerber / Getty Images