MENU
Accueil
Kanye West : son contrat l’interdit de prendre sa retraite
Écouter le direct
Kanye West
Kanye West ©Getty

Kanye West : son contrat l’interdit de prendre sa retraite

Kanye West a signé un contrat avec la maison de disques EMI en 2003, l'obligeant à régulièrement fournir des morceaux et des productions.

Véritable icône du hip-hop depuis les années 2000, Kanye West ne reste pas moins un "prisonnier" sur le plan artistique. En effet, The Hollywood Reporter relate le litige entre le rappeur américain et EMI, sa maison de disque. Le média américain a dévoilé une partie du contrat de Kanye dans lequel il est dit qu'il doit régulièrement fournir des productions musicales (enregistrements, textes, morceaux) pour sa maison de disque. Mais ce n'est pas tout puisque l'artiste ne peut prendre sa retraite en tant qu'auteur-compositeur, producteur, ni prendre de longue pause.

Un contrat signé... qui n'est plus valable

Et la raison est toute simple, Ye a signé un contrat avec EMI en 2003, peu avant la sortie de son premier album The College Dropout. Or, selon la législation californienne, un contrat d'exclusivité de ce type ne peut excéder 7 ans et aurait dû prendre fin... en 2010 ! Le mari de Kim Kardashian souhaite donc obtenir les droits exclusifs sur tous ses projets sortis après 2010. Ce qui signifie que tous les albums qui interviennent après la caducité du contrat - depuis My Beautiful Dark Twisted Fantasy (2010) jusqu'au dernier Kids See Ghosts (2018) - doivent appartenir en intégralité à Yeezy.

La maison de disque prépare l'offensive

EMI a contre-attaqué et souhaite porter l'affaire non pas devant la cour californienne mais à un étage plus haut, à savoir devant une juridiction fédérale. Une technique qui, d'après The Hollywood Reporter, réduirait la marge de manœuvre de Kanye West. La plainte déposée par West le 19 janvier dernier marque donc le début d'un long procès entre les deux camps et inutile de vous le dire que des (très) grosses sommes d'argent sont en jeu.

Si l'artiste nous a balancé des bangers de folie en étant étranglé par EMI, on attend de voir ses prods le jour où il sera "libre" artistiquement !