MENU
Accueil
Cardi B : faut-il la prendre au sérieux ?
Écouter le direct
Cardi B : faut-il la prendre au sérieux ?
Cardi B : faut-il la prendre au sérieux ? ©Radio France

Cardi B : faut-il la prendre au sérieux ?

Cardi B, c'est le nouveau gros nom du rap féminin surtout aux Etats-Unis mais les avis s'opposent : est-elle le futur du rap féminin ou un accident industriel ?

Et la lumière fut, assez rapidement mais surtout de manière fulgurante. C'est à New York que tout commence, la rappeuse y est originaire : elle gagne sa vie dans un club où les danseuses se dévêtissent pour de l'argent. Non, elle n'était pas strip-teaseuse mais ''exotic dancer'',  nuance ! Et c'est ici, dans ces conditions, que la jeune Belcalis Almanzar -de son vrai nom- comprend qu'elle veut faire le show. L'exposition, surtout face à la gente masculine, l'attire. Il n'en fallait pas plus pour Cardi : elle veut les paillettes. Elle plait, surtout sur les réseaux sociaux, où elle balance ses états d'âmes, sans aucun filtre, sous forme de petites vidéos. Des producteurs la repèrent en 2015 et lui proposent de participer à l’émission, Love & Hip Hop sur la chaîne VH1. Elle y reste pendant deux saisons puis décide de se concentrer entièrement sur la musique, sa véritable passion.

En 2016, la jeune rappeuse sort sa première mixtape, Gangsta Bitch Music Vol. 1 . Un an plus tard, rebelote : en janvier dernier, le second volume lui ouvre véritablement les portes du rap game : un projet beaucoup plus travaillé et beaucoup mieux produit. On sent que Bardi a progressé. Puis, c'est la consécration, l'exploit, le miracle :le titre Bodak Yellow  déboule sans prévenir personne en juin 2017  et se propulse à la première place du Billboard Hot 100, classement hebdomadaire des cent chansons les plus populaires aux USA.

Grâce à ce titre, elle devient la première rappeuse solodepuis Lauryn Hill et son morceau 'Doo Woop (That Thing)  à atteindre cette position, c'était en 1998 ! Bodak Yellow  est un morceau sans refrain qui ne retient pas particulièrement l'attention lorsqu'il est écouté au sein d'un album. Comment est-ce possible que CE morceau devienne l'un des plus gros titres de cette fin d'année 2017, raflant toutes les récompenses sur son passage ? Parmi les causes probables et majeures : Cardi B a pu compter sur sa fan base solide et fidèle qui la suit depuis ses débuts sur les réseaux sociaux puis à la télé.

Cardi B : Nicki Minaj au rabais ?

Les femmes qui percent dans le rap, on arrive à les compter sur les doigts d'une main. Aux États-Unis, quelques noms ont fait son âge d'or : Foxy Brown , Lil Kim , Missy Elliott _ ou encore Eve_  pour citer les plus célèbres. Cardi B en est l'héritière directe.  Hier, on criait au plagiat de Lil Kim lorsque Nicki Minaj prenait d’assaut le rap avec sa dégaine de Black Barbie. Aujourd'hui, Cardi B prend le relais du travail de Nicki Minaj.  En 2014, c'est une année record pour Nicki Minaj : son titre Anaconda  prend la seconde place dans le célèbre classement du Billboard Hot 100. Trois ans plus tard, Cardi B fait mieux en plaçant son unique single Bodak Yello w en première position. Trois mixtapes et trois albums studio pour l'une et seulement deux mixtapes pour l'autre. Alors, coup de chance du débutant ? Ça se pourrait.

Les deux bimbos aux courbes de rêves, jouant et rejouant de leur image de Bad Bitch au maximum, sont différentes sur un point : le talent.  Malgré quelques bons titres comme Back It Up , Pull Up  ou encore Leave That Bitch Alone , Cardi B est loin d'égaler la Queen of Rap. Quand l'une flirte avec l'électro, ça donne Starship  de l'électro cheap pour certains certes, mais avez-vous écouté I 'm Gonna Hurt You  de l'autre ? De la dance des années 90 qu'on ne peut écouter aujourd'hui qu'en passant devant des auto-tamponneuses… Quand l'une veut nous émouvoir, elle nous balance un Pills n potions  ou Bed of lies  et on se dit que derrière sa plastique démesurée, il y a un petit cœur qui bat. L'autre nous sert un Selfish  un peu trop réchauffé pour nous toucher.

Parlons collaborations maintenant : Onika a eu tout le monde, passant de Beyoncé à Eminem, de Katy Perry à Will I  Am, en faisant même un détour par Madonna ! Du côté de Belcalis, aucun grand nom à l'horizon, mis à part son fiancé échappé de Migos... Même si elle semble loin d’être aussi douée, on espère que Cardi B parviendra à suivre les pas artistiques  et professionnels de sa grande sœur spirituelle.

Cardi B, ce qui lui manque (encore)

On ne va pas le nier, beaucoup de rappeurs masculins sont surcotés et ça ne pose aucun problème.  Lorsque c'est une femme, l'attaque est nettement plus facile. Sans faire de discours féministe, les rappeuses doivent être forcément bonnes  (sans mauvais jeux de mots). Les rappeurs doivent simplement rapper. Et encore, certains sont loin d'appliquer les codes de la discipline mais on les applaudit fort quand même. Un peu comme les maîtres de cet art : ils doivent forcément exceller tout le temps, mettre la barre haut tout le temps. Pas de pitié dans cette jungle qu'est le rap game. Malgré l'évolution flagrante de Cardi B entre sa première mixtape et sa deuxième, on redescend d'un palier lorsqu'on écoute Bodak Yellow . Mais au fond quand on voit le déferlement et la gloire a acquise grâce à ce titre,pourquoi travailler d'arrache-pied ?

Faudra-t-il compter sur ‘‘Bardi’’ pour la suite ? C'est évident.Elle vient de se faire une place de choix sur le trône, ne va pas se faire prier pour bien s'installer dessus  et ce serait même stupide de sa part de ne pas mettre les bouchées doubles pour la garder le plus longtemps possible. De plus,elle commence à se faire valider par les gros poissons du milieu comme Rihanna , Taylor Swift  ou encore Missy Elliott . Cardi B, c'est le visage de la nouvelle génération, reflet de notre société :elle est devenue célèbre avant de savoir pourquoi.  Elle a été mise sous les feux des projecteurs bien avant de prouver quoi que ce soit dans le monde de la musique. Ce qui est sûr, c'est qu'elle a le potentiel, c'est indéniable mais comme le dirait une prof principale faisant resurgir vos mauvais souvenirs d'école, un potentiel qu'elle n'a pas encore exploité.

Octobre 2017.  Cardi B croule sous les récompenses des BET Hip-Hop Awards 2017, partageant la vedette avec Kendrick Lamar . Elle repart avec quatre prix : le meilleur single de l'année avec Bodak Yellow , le meilleur style, la nouvelle artiste hip-hop et la révélation de l'année. Incroyable et miraculeux du haut de ses 25 ans,incroyable et miraculeux quand on sait que la starlette s'est lancée il y a seulement deux ans . Phénomène de mode ou lancement d'une belle carrière, Cardi B a les cartes en main mais pour elle, le plus dur commence car dorénavant, on l'attend au tournant du premier album.

Crédit photo : Kevin Mazur / Getty Images