MENU
Accueil
A$AP Rocky : le beau jeu et le collectif avant tout
Écouter le direct
A$AP Rocky : le beau jeu et le collectif avant tout
A$AP Rocky : le beau jeu et le collectif avant tout ©Radio France

A$AP Rocky : le beau jeu et le collectif avant tout

Mouv' vous propose désormais de passer au crible les performances d'un artiste qui a marqué le rap. Après J. Cole, on évalue la carrière de A$AP Rocky.

Nom :  Rakim MayersPseudo :  A$AP RockyÂge :  29 ansVille d'origine : Harlem, New YorkNombre de projets :  4 (3 albums, 1 mixtape)Titres :  2 disques de platineRécompenses :  3 BET AwardsEquipes :  ASAP Worldwide (AWGE), Polo Grounds, RCACoéquipiers :  A$AP MobRecord :  En 2011, grâce au buzz généré par ses singles Peso  et Purple Swag , A$AP Rocky parvient à signer un contrat d'un montant de 3 millions de dollars avec RCA Records.

Ecriture : 60%

A$AP Rocky joue pour la superbe, le beau geste, mais aussi la flambe. « Don't view me as no conscious cat, this ain't no conscious rap » , rappelait-il dans Suddenly . Il résume parfaitement ses lubbies dans un titre comme Long. Live. A$AP  : « Purple sippin', finger twistin', teeth glisten like it's Memphis / A bunch of hypocritic Christians, the land of no religion » . Tout y est : l'amour des psychotropes, la culture de gang, la passion pour le rap sudiste, le nihilisme et la course à l'argent. Des préoccupations avec lesquels il jongle aussi dans Peso  : « Couple A, B, C's, bad bitch, double D's / Popping E, I don't give a F, told you I'm a G ».  Les femmes, les drogues (très présentes dans At.Long.Last.A$AP ), mais aussi la mode. S'il donne parfois l'impression d'être un porte-manteau, comme dans Fashion Killer , Rocky montre aussi qu'il y a une histoire derrière son équipement. Dans Demons , il raconte avoir conscience des maux qui le guettent, sans pour autant vouloir les fuir.

Dans Phoenix , entre deux gorgées de lean dans un biberon, Rocky soupèse le bien et le mal dans ses choix et son quotidien (« It's a fine line between truth and lies / Jesus Christ never lied, still was crucified » ), avant de regarder dans le rétro dans sa course au succès dans Suddenly  (« Roaches on the wall, roaches on the dresser / Everybody had roaches but our roaches ain't respect us » ). Depuis la mort de son pote Yams, les excès de Rocky ont pris un autre aspect, une sorte de fuite en avant dont il craint lui-même les conséquences : « I'm 'bout my business but I'm alone / I still had the vision when I was broke / () I pray to God I don't overdose » , rappe-t-il dans A$AP Forever . Entre deux trips, enivrés par la célébration de ses buts, il a parfois des rappels de conscience et de lucidité. Dans Purity , en clôture de son dernier album Testing , Rocky se sent coupable de ne pas s'occuper de sa nièce comme il le voudrait après le décès de sa sœur, en septembre 2016.

Flow : 80%

Un peu comme un francilien qui supporterait l'OM, A$AP Rocky est un joueur plus inspiré par des légendes d'autres villes que par la sienne. Sa technique hachée rappelle d'avantage l'articulation millimétrée de Lord Infamous et Juicy J de la Three 6 Mafia, ou encore les mélodistes de Bone Thugs-N-Harmony. Un maniement des syllabes inspirés par les modèles du sud et du midwest, donc. Mais dans l'attitude, le ton arrogant et confiant, il rappelle d'avantage ses aînés de Harlem comme Cam'ron et Ma$e, surtout dans sa manière de lancer des rimes internes et répétitives avec nonchalance : « Nigga pass that, finna ash, where the hash at, got a Kat Stacks with a ass, finna smash that make 'em catch that, A$AP, then I pass that » . Dans un titre comme Goldie , il alterne ses couplets entre deux phrases courtes, puis une phrase longue, comme des feintes de corps avant une accélération pour doubler son vis-à-vis.

Voix : 50%

Rien ne sonne comme particulièrement remarquable dans La voix d'A$AP. Sans réelles sonorités reconnaissables, aspérités ou harmonie particulière, ce n'est pas son outil le plus percutant. Pourtant, elle sied particulièrement bien à son style nonchalant et détaché dans le récit de sa vie de gravure de mode empilant les excès. Les réguliers traitement screwed and chopped de sa voix, notamment dans les refrains, donne du relief à ses visions hallucinées. Avec le temps, il a aussi appris à maîtriser des instants chantés, particulèrement à partir de At.Long.Last.A$AP , pour coller à l'esprit rockstar de son univers, notamment sur un titre comme L$D .

Choix des prods : 80%

Rocky est attentif à l'apparence des surfaces sur lesquelles il joue. Peut-être trop. Dès le départ, en choisissant de courir sur des instrumentaux éloignés de la tradition new-yorkaise dans laquelle il a été formé, Rocky a pris les observateurs à contre-pied. Purple Swag  et Peso  lorgnaient plutôt du côté du Texas époque SUC, quand Palace  et Bass  étaient livrés par Clams Casino, l'un des architectes du cloud rap. Des ambiances lancinantes qu'on retrouvait aussi sur son premier album officiel, Long. Live. A$AP , côtoyées par de nouvelles directions : des explorations vers la musique électronique sur Wild For The Night  avec Skrillex et Hell  avec Santigold, les rythmiques plus appuyées de 1Train , Fuckin Problems  ou Goldie , et des titres plus hallucinées comme Phoenix  ou Suddenly . C'est d'ailleurs vers ces ambiances psychédéliques, qu'A$AP s'est dirigée pour At.Long.Last.A$AP , tendant même vers le rock 70's sur Holy Ghost , Everyday  et L$D . On y retrouvait aussi le goût marqué de Rocky pour le rap sudiste vintage : la sirène urgente qui donne le tournis de Lord Pretty Flacko Jodye 2  rappelait l'énergie de l'époque No Limit, quand Wavybone  créait un bon entre le country rap tunes de UGK et la proto-trap de Three 6 Mafia. Dans son dernier match, Testing , Rocky semble vouloir faire la synthèse de toutes ces influences, mais de manière un peu brouillonne. A$AP Forever  reprend une mélodie de Moby, Calldrops  mélange des accords de guitare très doux avec les sons étranges du batteur Shelly Manne, Brotha Man  a une ambiance soul qui tranche avec les airs de rock titubants de Kids Turned Out Fine . Et les fantômes du gangsta rap d'hier hante toujours ses morceaux, avec des samples screwed and chopped de Tommy Wright III et des Outsidaz.

Feats : 40%

On dénombre un peu moins d'une cinquantaine de featurings pour A$AP Rocky en sept ans de carrière. C'est assez peu pour un joueur de son profil, d'autant qu'une poignée ont été de véritables passes décisives : No Limit  avec G-Eazy et Cardi B, où Rocky a un rôle minime, et Good For You  avec Selena Gomez, où l'aura de la pop star fait tout le boulot. Pourtant, A$AP a aussi quelques belles phases de jeu collectif à l'extérieur remarquables, à l'image de Hands On The Wheel  avec Schoolboy Q, et Work (Remix)  et Shabba  de son pote A$AP Ferg. Et à sa manière, Rocky sait aussi apporter un autre de ses talents à d'autres joueurs, en réalisant des clips pour Danny Brown, SpaceGhostPurrp et ses coéquipiers du A$AP Mob.

Embrouilles : 15%

Assez peu de cartons jaunes et rouges au tableau d'art contemporain d'A$AP Rocky. A ses débuts, il a été visé par le floridien SpaceGhostPurrp, qui accusait Rocky et son A$AP Mob d'avoir copié son style de jeu. Ce à quoi Rocky a répondu de manière très succincte : « contente toi de faire des instrus » . S'il faut chercher quelques débordements de comportement chez A$AP Rocky, c'est en dehors du terrain, concernant ses différentes conquêtes. Des histoires extra-sportives, qui n'ont débordé qu'une fois, lorsque Rocky a parlé dans des termes très cavaliers de Rita Ora. Peu glorieux, mais pas de quoi en faire un joueur sans fairplay sur le terrain.

Leadership : 85%

En devenant le premier rappeur du crew A$AP a planté des buts, Rocky n'a pas seulement lancé sa carrière et fait briller le nom de son équipe : il en est devenu le leader de facto, le capitaine, avec A$AP Yams derrière en rôle sélectionneur et entraîneur. Plus qu'un homme sandwich avec le maillot du A$AP pour l'apparat, Rocky est de tous les projets collectifs, de la mixtape Lords Never Worry  en 2012 aux albums Cozy Tapes , en passant par les projets solo de ses coéquipiers. Rocky est devenue une vraie locomotive, en permettant à des artistes comme A$AP Ferg de pouvoir à leur tour briller sur le terrain. Et avec la signature sur son label AWGE de la nouvelle star des terrains Playboi Carti, Rocky démontre aussi un vrai talent de recruteur.

Probabilité de poursuite de carrière : 90%

Aucun doute sur la suite de la carrière d'A$AP Rocky. Avec Testing , son troisième album, le rappeur d'Harlem continue d'explorer ses envies musicales. Reste à savoir si ses autres aventures en dehors des terrains, notamment dans le milieu de la mode, ne vont pas trop l'éloigner des salles de studio pour ses séances d'entrainement. L'accueil de Testing , son premier album sans la supervision de son pote Yams, sera sans doute aussi déterminant sur la suite de sa carrière.

► Score général : 70/100

Crédit photo : Scott Dudelson / Getty Images

+ de Fiche de Perf sur Mouv'