MENU
Accueil
Top 10 : les albums de rap français des 40 ans et +
Écouter le direct
Booba à la Paris La Défense Arena en 2018
Booba à la Paris La Défense Arena en 2018 ©Getty

Top 10 : les albums de rap français des 40 ans et +

Qui sont les vétérans les plus chauds du game ?

Le rap français s’est longtemps interrogé sur la pérennité d’une carrière au delà d’un certain âge, et fut un temps où certains artistes quarantenaires, loin de montrer l’envie de raccrocher les gants aujourd’hui, annonçaient vouloir s’arrêter avant quarante ans, estimant que cette musique était celle de la jeunesse. Depuis, le miroir américain nous a cependant démontré qu’il était tout à fait possible de rester bankable dans le rap en vieillissant, et Booba affirmait ainsi il y a quelques années que le fait de voir Jay-Z redevenir numéro 1 à 40 ans avait changé sa vision des choses.

Entre ceux qui sont revenus aux affaires cette année (ATK, Sniper, Kery James, Flynt), les rappeurs qui n’ont cessé d’être productifs (Kaaris, Soprano, Rim’K), et ceux qui n’étaient pas vraiment partis (Rohff, Disiz, Joe Lucazz), la catégorie des quarantenaires est désormais l’une des plus représentées dans le paysage rap français, mais aussi l’une des plus actives. Et s’il n’y a pas de réponse définitive à la question Qui est le boss du rap game en 2018 ?, le nom de Booba, 42 ans en décembre, reste l’un des plus cités, preuve que l’on peut continuer à être au moins aussi influent à cet âge qu’un représentant de la nouvelle génération. 

Depuis quelques temps, la catégorie des quinquagénaires a même pris ses marques, avec le retour du Suprême NTM, la productivité toujours intacte d’Akhenaton et Shurik’n, ou encore celle, plus sporadique (et pas forcément pour des raisons dépendantes de sa volonté) de Rockin’ Squat. Vieillir dans le rap ne semble donc plus être une tare, et nombreux sont les artistes qui ont su s’inventer une deuxième jeunesse, à l’image de Rim’K, qui a réalisé cet été l’un des plus gros cartons de sa carrière solo avec le titre Air Max. L’énième retour de Kery James avec l’album “J’rap encore”, publié le 16 novembre, est donc l’occasion de faire le point sur ces rappeurs qui ont sorti un disque après 40 ans : 

Flynt - Ça va bien se passer  

Âge au moment de la publication : 41 ans

Conséquences de l’âge sur le contenu de l’album : En 2007, Flynt livrait un premier album en guise de bilan de ses trente premières années de vie, puis en 2012, un second album de pur trentenaire, résumant son évolution entre ces deux disques au détour d’une rime très claire : “j’ai échangé les délires de la vie parisienne contre des soirées en famille autour d’une chaudière de riz à l’haïtienne“. En 2018, le rappeur a montré une nouvelle facette de lui dans son troisième album, en évoquant des thématiques directement liées aux évènements de la vie d’un quarantenaire : rupture amoureuse et place des enfants dans la séparation, rejet du monde du travail, dégoût de la politique. 

Pourra-t-il écrire un nouvel album dans 10 ans ? Etant donnée la façon dont sa musique et ses textes ont été marqués par les évolutions de la vie personnelle de Flynt, tout porte à croire que le parisien aura encore pas mal de choses à nous raconter une fois la cinquantaine passée : ses enfants auront grandi et il aura tout un tas de questionnement à faire sur leur avenir, leur place dans la société, ou encore sur ses réussites ou erreurs en tant que père. 

Kery James - J’rap encore  

Âge au moment de la publication : 40 ans

Conséquences de l’âge sur le contenu de l’album : le côté vétéran revanchard est franchement bien amené, entre la partie egotrip qui mise beaucoup sur le background de Kery, ses vingt-cinq ans de carrière et l’importance de ses classiques, et l’aspect “vieux routard qui vient rappeler à la nouvelle génération comment on entre en cabine”. Pour le reste, les 40 printemps du rappeur n’influent pas directement sur les thématiques, puisque Kery James n’a pas attendu 2018 pour donner à sa musique une dimension moraliste et consciente, et ne s’est jamais privé pour donner à la jeunesse de bons conseils. 

Pourra-t-il écrire un nouvel album dans 10 ans ? Kery James est typiquement le genre de rappeur que l’on imagine continuer jusqu’à 80 ans ou plus, et repartir en tournée à 94 ans comme Charles Aznavour, donc oui, écrire un nouvel album à 50 ans ne devrait absolument pas être un souci, d’autant qu’il a pris le soin de démontrer dans J’rap encore qu’il était aussi bien capable de boxer dans sa propre catégorie que de s’adapter aux tendances plus récentes. 

Rim’K - Mutant  

Âge au moment de la publication : 40 ans

Conséquences de l’âge sur le contenu de l’album : Vraiment aucune, puisque Rim’K a écrit exactement le même album qu’il aurait pu écrire à 25 ans. Loin d’être désabusé, on sent même que le Vitriot est actuellement dans l’une des plus belles périodes de sa carrière et qu’il s’éclate, d’autant qu’il n’avait sûrement pas imaginé pouvoir continuer la musique à cette échelle une fois la quarantaine passée. Feats avec des têtes d’affiches de la nouvelle génération comme Ninho, Vald ou YL, thématiques classiques chez lui (en gros, un triptyque fumette, vie en banlieue, rêves d’oseille), sonorités en plein dans l’air du temps : rarement l’expression “deuxième jeunesse” n’aura été si bien illustrée. 

Pourra-t-il écrire un nouvel album dans 10 ans ? Dans un style très différent de Kery James, Rim’K est un autre rappeur qui pourrait continuer à monter sur scène jusqu’à 80 ans. La grande différence tient dans l’adaptation continuelle aux évolutions du rap que s’impose Rim’K : on pourrait craindre le faux-pas à un moment donné, mais on n’est pas face à un artiste qui s’engouffre dans une tendance dès qu’elle pointe le bout de son nez, et qui a toujours su faire les bons choix au bon moment.

Joe Lucazz - No Name 2, Paris Dernière, Carbone 14  

Âge au moment de la publication : 41 ans pour No Name 2 et Paris Dernière, 42 ans pour Carbone 14

Conséquences de l’âge sur le contenu de l’album : Joe Lucazz est un peu l’antithèse de l’idée selon laquelle un rappeur serait productif au début de sa carrière, et aurait tendance à se raréfier au fil des années. Après des années à galérer avec une discographie discontinue et des sorties sans cesse repoussées, il a sorti 3 projets en 2018, l’année de ses 42 ans. En terme de sonorités, on sait qu’on est face à un ancien, puisqu’il pioche beaucoup, en particulier dans Carbone 14, le dernier disque en date, du côté du jazz, de la soul, et plus globalement de la musique noire-américaine de l’après-guerre jusqu’aux années 70. Dans le discours, en revanche, on est toujours face au même Joe : pas spécialement rangé des bagnoles, et loin de nous servir le discours du daron qui veut apprendre la vie aux petits jeunes. 

Pourra-t-il écrire un album dans 10 ans ? Sa musique est tellement intemporelle et singulière que ses albums pourraient sortir en 1960 ou en 2060 avec la même pertinence. 

MC Solaar - Géopoétique  

Âge au moment de la publication : 48 ans

Conséquences de l’âge sur le contenu de l’album : On est ici à deux doigts de quitter la catégorie des quarantenaires pour entrer dans celle des quinquagénaires. S’il a toujours évolué en marge du rap français, MC Solaar n’a jamais fait d’albums très générationnels, et les différentes pièces de sa discographie pourrait être prise dans le désordre chronologiques sans qu’on n’y trouve d’incohérence palpable. Hormis un titre trap volontairement caricatural, Géopoétique est dans la même veine que le reste de la production de MC Solaar, et n’a finalement rien d’un album de vieux -du moins, pas plus que ses précédents disques. 

Pourra-t-il écrire un album dans 10 ans ? Évidemment, d’autant que l’excellente réception de Géopoétique a dû rassurer Solaar sur la fidélité de son public. 

Booba - Trône  

Âge au moment de la publication : 39 ans et 356 jours pour la version digitale, 40 ans et 6 jours pour la version physique

Conséquences de l’âge sur le contenu de l’album : Booba ayant toujours choisi de s’adapter aux sonorités les plus actuelles, voire même d’anticiper les tendances qui s’imposeraient en France (l’autotune sur 0.9, la trap sur Futur), toute la réussite de ses albums tient sur sa faculté à rester dans l’air du temps, chose qui n’a jamais semblé lui poser de problèmes jusqu’à aujourd’hui. Si Trône est loin de constituer son album le plus acclamé par la critique, on ne lui aura reproché ni excès de jeunisme, ni ringardise, ce qui signifie donc que le rappeur n’a pas failli sur sa volonté de rester actuel. 

Pourra-t-il écrire un album dans 10 ans ? La question est surtout : en aura-t-il envie ? A trente ans, Booba disait qu’il ne ferait pas d’album à 40 ans, avant de se raviser. A 40 ans passés, il n’évoque plus depuis longtemps l’envie d’arrêter la musique, et pourrait donc continuer jusqu’à un âge avancé. On sait aussi qu’il aime prendre son public à contre-pied et balancer ses décisions du jour au lendemain sans prévenir personne : difficile, donc, de prédire de quoi son avenir sera fait. 

Rockin Squat’ - Une dizaine de projets 

Âge au moment de la publication : Squat’ ayant fêté ses 40 ans en décembre 2009, il a eu le temps de sortir une bonne dizaine de disques en tant que quarantenaire

Conséquences de l’âge sur le contenu des disques : Rockin’ Squat est resté dans la droite lignée de ce qu’il faisait avec Assassin dans les années 90, en s’adaptant continuellement sur le plan des sonorités, sans jamais tomber dans un jeunisme qui aurait difficilement collé avec son style. Plus influencé par des thématiques spirituelles voire mystiques, il continue d’une part à défendre l'écologie, la lutte contre le grand-capital, l’indépendance, et un certain mode de vie, et d’autre part à s’attaquer aux grandes multinationales, aux pouvoirs secrets, et aux gouvernements des pays dominants -quitte à être parfois accusé de complotisme, mais c’est une autre question. 

Pourra-t-il écrire un album dans 10 ans ? On se demande surtout quand il pourra enfin publier à nouveau de la musique, le blocage de sa distrib pour d’obscures raisons juridico-contractuelles pouvant durer, sauf miracle, jusqu’en 2022. Il aura alors 53 ans, et certainement toujours autant de véhémence. 

Akhenaton - Je suis en vie  

Âge au moment de la publication : 45 ans

Conséquences de l’âge sur le contenu de l’album : Au-delà de la blague (un peu facile) sur le fait qu’un vétéran appelle son disque Je suis en vie, Akhenaton produit en 2014 un album qui n’a pourtant pas grand chose d’un témoignage de vieux routard. Certes, tout reste très ancré dans les décennies précédentes, mais Akhenaton n’a jamais été un rappeur qui courrait après l’ère du temps, restant toujours assez sobre et classique sur le plan de la forme. Finalement, cet album écrit à 45 ans aurait très bien pu l’être dix ans plus tôt, ou dix ans plus tard, sans que le contenu en soit forcément affecté. 

Pourra-t-il écrire un album dans 10 ans ? Parti comme il est parti, il pourra même le faire dans 100 ans, donc pas d’inquiétude. 

Kool Shen - Sur le fil du rasoir  

Âge au moment de la publication : 50 ans

Conséquences de l’âge sur le contenu de l’album : En plus d’être face au seul cinquantenaire de la liste, on est face à un cas assez particulier : alors qu’il avait annoncé une première fois sa retraite musicale en 2005, Kool Shen avait fini par revenir avec un nouvel album en 2009, dont l’accueil critique mitigé avait semblé freiner ses velléités de retour. Concentré sur ses activités extra-musicales (poker, cinéma) et sur le live avec NTM, il s’est, de son propre aveu, complètement déconnecté de l’actualité du rap pendant quelques années. Comme tout va très vite, et que la décennie passée a quelques bouleversements transformer en profondeur la musique, Kool Shen s’est retrouvé complètement dépassé quand il a voulu écrire un nouvel album en 2016. De là, une stratégie risquée : plutôt que de s’appuyer sur ce qu’il sait faire et de livrer un album dans la veine de ce que sa fan-base peut attendre, il tente une mise à jour, avec des beats très modernes et un flow plus moderne, mais bien moins maîtrisé. 

Pourra-t-il écrire un album dans 10 ans ? Cette année, la prestation de Kool Shen, certainement bien épaulé par Fianso, sur le titre Sur le drapeau, a semblé rassurer les fans sur le niveau du bonhomme. On peut imaginer qu’avec une bonne direction artistique, et l’appui des bonnes personnes, Kool Shen pourrait livrer dans quelques années un projet plus en phase avec ses qualités, à condition de ne pas faire dans le jeunisme absolu et de revenir à ce qu’il sait faire de mieux. 

MC Jean Gab1 - Illuminés  

Âge au moment de la publication : 49 ans

Conséquences de l’âge sur le contenu de l’album : Difficile de savoir où placer ce projet dans la discographie inégale de MC Jean Gab1, qui a livré un classique en 2003 avec Ma Vie, quelques bons projets et quelques inclassables dont personne ne sait vraiment quoi penser, comme Du Rire et des Gnons en 2005, et donc Illuminés en 2016. En pleine vague trap, en pleine explosion de rappeurs au style nouveau comme Young Thug ou Rich Homie Quan, MC Jean Gab1 semble vouloir parodier toute cette mouvance et ne se prend à aucun moment au sérieux tout au long de ce projet, là où Ma Vie et Seul … J’t’emmerde contenaient de grosses parts d’ombre. On est donc face à un grand gamin de 49 ans qui se fout ouvertement de la gueule de la nouvelle génération (voire même des anciens qui suivent la tendance), et quoi qu’on pense de ce projet, c’est toujours beau de voir un mec de cet âge et avec ce vécu prendre autant de plaisir à lancer des crottes de nez (mention spéciale pour ce passage improbable où il imite Future à la perfection dans le titre Renoi)

Pourra-t-il écrire un album dans 10 ans ? A priori il n’en a pas vraiment envie, mais sait-on jamais : personne n’aurait pu prédire qu’il sortirait un projet 100% trap un jour (on signerait tout de suite pour une parodie de 6ix9ine ou Lil Pump par MC Jean Gab1).