MENU
Accueil
Rap Maps : Montreuil, entre old school et avant-garde.
Écouter le direct
Ichon (© Capture YouTube) / Swift Guad (© DR) / Le Club (© Capture YouTube)
Ichon (© Capture YouTube) / Swift Guad (© DR) / Le Club (© Capture YouTube)

Rap Maps : Montreuil, entre old school et avant-garde.

Swift Guad, Ichon, Le Club, Triplego... Oscillant de la tradition à la modernité, la ville de Seine-Saint-Denis est un étonnant vivier de talents.

Scène à part au sein d’un département à part, Montreuil cultive sa différence sans trop sembler se soucier d’étendre son influence au delà de ses propres frontières. Parfois avant-gardistes, parfois old-school, souvent indéfinissables, les rappeurs montreuillois ont plus en commun que ce que l’apparente absence de direction commune de leur scène pourrait laisser imaginer. Argot local, différences marquées entre le haut-Montreuil et le bas-Montreuil, parti-pris artistiques audacieux, groupes historiques, emplacement à la croisée entre Paris et de la Seine Saint-Denis, absence surprenante de la tracklist de 93 Empire: coup d’œil sur le rap montreuillois, ses spécificités et ses artistes immanquables. 

L’environnement 

Située dans le prolongement de l’Est parisien, la ville de Montreuil constitue l’un des points d’entrée en Seine Saint-Denis, avec une géographie très ambivalente, partagée entre le bas-Montreuil, en sérieuse voie de gentrification, et le haut-Montreuil, où les quartiers populaires occupent l’essentiel de l’espace. Une ville très hétéroclite, donc, où se côtoient toutes les catégories de population, toutes les origines ethniques, et toutes les influences artistiques possibles. Conséquence évidente de ce melting-pot social, la scène rap de Montreuil peut aussi bien tendre vers le pur rap de rue sans fioritures que vers la musique vaporeuse, le rap plus conceptuel, ou les relents des années 90. 

Le moment où le monde a découvert Montreuil

Si Montreuil enchaine les succès d’estime depuis une bonne douzaine d’années, avec les réussites critiques successives de Paco, La Canaille, L’uZine, Big Budha Cheez, Ichon, Triplego et d’autres, la ville n’a jamais réellement connu d’artiste rap extrêmement populaire sur le plan national. Assez étonnamment, on a même vu certains médias spécialisés découvrir qu’il y avait des rappeurs à Montreuil le jour où le duo Le Club a fait son premier million de vues, faisant l’impasse sur des décennies d’activisme menées par Soklak, Swift Guad et autres. Plus récemment, une belle petite campagne médiatique s’est emballée autour du nom de Great Teacher Issaba, rappeur et prof de maths, qui s’est mis en tête de concilier ses deux activités principales avec des titres à visée pédagogique comme Théorème de Thalès ou Probabilités, et remixant Jul, Soprano ou Kery James. 

Le nom qui fait frissonner les puristes

Ou plutôt LES noms, puisque la scène estampillée old-school est particulièrement active à Montreuil : si Swift Guad a pas mal évolué ces dernières années, et s’est détaché de cette étiquette, d’autres comme Paco ou Soklak constituent typiquement le genre d’artiste cité par les puristes comme “garants du vrai hip-hop”, en commentaire de chaque clip d’un petit jeune qui se lance dans la trap autotunée. Parfois rattaché à cette catégorie, avec un gros zeste de rue supplémentaire, on citera également le collectif L’Uzine, actif depuis la fin des années 2000, et auteur de projets bien sombres et bien énervés, et pas mal de connexions avec des noms qui ne laissent pas indifférents, comme Lino, Lacraps ou Iron Sy. 

La discographie indispensable

Avec une douzaine de projets -en solo ou en collaboration- en dix ans, Swift Guad est très clairement l’un des rappeurs les plus productifs de la décennie en France, avec le petit exploit d’avoir réussi à se forger une discographie bien éclectique, à tel point qu’il est devenu difficile, pour ne pas dire impossible, de caser le montreuillois dans une catégorie bien définie. Autre petite particularité de sa discographie, les titres de ses différents disques ont tendance à se répondre et à se suivre : La mixtape avant Hécatombe, puis Hécatombe, la Mixtape après Hécatombe, Hécatombe 2.0 … Même chose avec les trois volumes de Vice & Vertu, dont le dernier joue sur l’ambivalence de sa personnalité, avec un concept simple : un disque Vice, un disques Vertu, et des feats très éclectiques puisqu’au fil de la tracklist, on passe d’Iron Sy à Nusky, de Hyacinthe à 25G, et de Lacraps à Laylow. Régulier et assez représentatif de toutes les petites particularités locales (l’argot, l’éclectisme), Swift Guad est en quelque sorte devenu la figure la plus emblématique du rap de Montreuil pour les auditeurs étrangers à cette ville. 

Le gros succès

Comme dit plus haut, Montreuil a abrité beaucoup plus de succès critiques que de véritables percées populaires. Dernièrement, on peut donc citer Le Club, ou Ichon, qui, sans exploser totalement, ont tout de même réussi à aller chercher une belle petite médiatisation. Ce dernier représente d’ailleurs une figure réellement atypique, aussi bien au sein du rap game français qu’au cœur du rap montreuillois. Entre l’esthétique léchée de ses clips et de ses visuels, ses activités extra-musicales assez peu communes dans le milieu du rap, et son look tout aussi peu usité, Ichon est l’un des candidats sur la liste des montreuillois qui pourraient s’imposer définitivement à l’échelle nationale. 

L’exception 

A peu près tous les artistes de Montreuil pourraient faire figure d’exception tant les profils y sont variés et atypiques. Citons tout de même Triplego, que l’on peut avoir tendance à résumer un peu grossièrement comme “les deux mecs qui faisaient du PNL avant PNL”, avec tout de même pas mal de grosses différences sur la forme -une musique beaucoup plus synthétique et froide, contrebalancée par des influences orientales plus chaudes- que sur le fond -on y retrouve bien le fameux spleen du dealer, mais la dimension introspective est beaucoup moins prononcée. Après avoir monté leur propre structure cette année, le duo Sangue-Momo Spazz ne semble plus très loin de pouvoir servir à son public le fameux album Machakil, annoncé et attendu depuis des mois.