MENU
Accueil
Quelle B.O rap pour ambiancer ta Saint-Valentin ?
Écouter le direct
Doc Gyneco (Photo : Eric Fougere)
Doc Gyneco (Photo : Eric Fougere) ©Radio France

Quelle B.O rap pour ambiancer ta Saint-Valentin ?

À l'occasion de la fête des amoureux, Mouv' t'aide à y voir plus clair pour profiter à fond du moment avec ta moitié.

Aujourd'hui c'est la Saint-Valentin ; même si les professionnels vous diront que normalement quand on est en couple, c'est toute l'année la saint-valentin et gneugneugneu, cette date reste traditionnellement un moment symbolique pour pas mal de damoiselles et damoiseaux en quête de romance. On vous a donc concocté plusieurs options en fonction de ce que sera le type de soirée pour laquelle vous avez opté.

Soirée pimentée

La soirée : Seul à seul avec votre moitié ou un simple plan d'un soir, la sensualité est au rendez-vous, et plus si affinité. Beaucoup plus.

LE morceau : Untitled [How Does It Feel] de D'Angelo. Les années passent et on n'a toujours pas fait mieux dans ce registre. D'Angelo a été une des stars de la Nu Soul ("nu" pour "new" hein, canalisez-vous) et effectivement à l'écoute du morceau, difficile de ne pas reconnaître le talent. A noter que durant cette période, le bonhomme était plus ou moins traité comme le sont les chanteuses de RnB : son label exigeait qu'il s'entretienne à fond pour toujours avoir un physique d'homme idéal. Suite au clip, son public féminin le voyait pas mal comme un objet de fantasmes et pas grand chose d'autre, ce qui lui aurait apparemment déplu. En France, Django Jack n'a jamais eu ce problème.

Autres suggestions : Y'a pas qu'la chatte, le classique d'Aelpeacha, MSJ, J'l'Tismé et Yuri. En voyant le titre on pourrait penser qu'il s'agit d'un morceau rappelant à tout le monde qu'il n'y a pas que le sexe dans la vie, mais soyons clairs ça parle avant tout de sodomie. A noter que dans une très vieille interview, Aelpeacha avait dit "c'est pas parce que j'ai écrit ce morceau qu'il faut croire que j'encule ma meuf tous les jours", et beaucoup ont vécu cette révélation comme si on leur apprenait une deuxième fois que le père noël n'existe pas.

Soirée risquée  

La soirée : en privé chez celui ou celle qui vous a invité(e), sauf qu'il faut prendre ses précautions et rester sur ses gardes car votre partenaire est en théorie déjà casé.

LE morceau : Celui qui vient chez toi (quand tu n'es pas là) de Doc Gynéco. Fidèle à son personnage, le Doc nous raconte une de ses relations, avec une femme mariée, alors qu'il était présent au mariage de celle-ci. Ca ne s'arrête pas là puisqu'il en profite également pour dévaliser la cuisine, faire les courses avec la carte bleue du mari absent, etc. La vie, la vraie.

Autres suggestions : Touche pas à ma soeur, de Brasco, un story telling assez drôle où le rappeur détaille un sacré merdier dans lequel il s'est volontairement foutu. Il a séduit la bombe du quartier sauf que si personne n'y touche c'est parce que son frère est un danger public, ce qui l'oblige à adopter des stratégies dignes du KGB pour éviter une mort certaine.

Soirée entre copines

La soirée : vous êtes posées avec vos amies, pas de mecs à l'horizon ce soir, dans une ambiance à la cool, autour d'un bon dîner et probablement deux-trois cocktails d'alcools sucrés, entre deux blagues et des reproches à la gente masculine, comme l'attestent toutes les séries US pour filles depuis la nuit des temps.

LE morceau : Copines d'Aya Nakamura, forcément. La chanteuse raconte à nouveau une petite histoire où un petit ami particulièrement pas subtil se met à draguer une de ses copines en s'imaginant qu'il ne va pas se faire griller, ce qui arrive fatalement plus tard. Elle fait même un clin d'oeil à l'expression "la plus bonne de tes copines" popularisée par Joey Starr dans le morceau La Fièvre de NTM.

Autres suggestions : Not tonight remix. Sur le sample du classique Ladies Night de Kool & The Gang, Lil Kim convie une tripotée de têtes d'affiche à ses côtés : Da Brat, Left Eye, Missy Elliott and Angie Martinez.

Soirée tarifée

La soirée : dans un bar à fille de petites vertus, une boîte de strip-tease ou un bordel (on va pas faire les difficiles non plus), vous dépensez l'argent gagné pour voir des grosses fesses, et c'est votre droit le plus strict.

LE morceau : Sur ce remix de I'm in Luv with a stripper, T-Pain a convié du beau monde : Twista, Pimp C, Paul Wall, R. Kelly, MJG et Too Short. Chacun explique qu'ils est tombé sur la meilleure strip-teaseuse de la planète et qu'ils ont perdu tous leurs moyens devant elle, jusqu'à la demander en mariage. Sauf Too Short et Pimp C, parce que ce sont des pimps et qu'il faut savoir raison garder.

Autres suggestions : le léger souci c'est qu'un des meilleurs couplets du morceau de T-Pain est celui d'R. Kelly qui explique son coup de foudre et son envie de mettre sa tête toute entière dans les fesses de sa cible, sauf qu'il y a fort à parier qu'il parle d'une mineure, donc il faut se ménager une autre option sur le même thème, et c'est le cas avec Maison Close d'Expression Direkt. Kertra, Le T.I.N et Weedy débarquent dans un établissement de professionnelles et détaillent une soirée qui s'avère enrichissante.

Soirée entre potes

La soirée : la saint-valentin, les soirées en couple, très peu pour vous, et vous avez bien raison, tout ça c'est une fête commerciale, pour les fragiles. Vous êtes donc restés avec vos potes, entre couilles, comme d'habitude, entre deux bières, avec de quoi fumer.

LE morceau : Nique lui sa mère, de LIM. D'une parce que ça défoule bien et vous en aurez bien besoin, et surtout le son est devenu culte grâce à son intro, son interludes et son outro où deux hommes s'embrouillent de plus en plus pour une histoire de trafic de stup, sans parler de son refrain ("nique lui sa mère" répété à l'infini).

Autres suggestions : Intouchable – En soirée, parce que même si ça parle d'aller en boîte, on a concrètement affaire à une équipe qui passe son temps à s'embrouiller, boire et fumer, et surtout, rigoler entre copains, avec cette phrase magnifique qui résume tout "ce soir j'ai pas baisé, mais bon, j'me suis amusé".

Bonus : soirée solo

La soirée : tout le monde est en bonne compagnie sauf vous, même après avoir écumé le fin fond de votre répertoire, personne n'a daigné vous rejoindre, mais qu'à cela ne tienne, cela ne veut absolument pas dire que vous n'allez pas vous amuser, car on n'est jamais mieux servi que par soi-même.

LE morceau : Bistouflex, de Seth Gueko. Sur son premier album solo La Chevalière, le rappeur du 95 a intégré ce morceau qui raconte sa découverte de l'onanisme quand il était petit, et qui revient sur ce qui est clairement devenu une de ses grandes passions vu la façon dont il en parle, multipliant les anecdotes et les descriptions comiques.

Autres suggestions : MSJ – Moi et ma bite, pour ceux qui préfèrent les sonorités plus douces, le fidèle collègue d'Aelpeacha a signé lui aussi une sorte d'hymne pour les branleurs, avec son style laid-back habituel.