MENU
Accueil
Quand le rap français cite des noms de politiciens...
Écouter le direct
Kalash Criminel - "Cougar Gang" (capture YouTube)
Kalash Criminel - "Cougar Gang" (capture YouTube)

Quand le rap français cite des noms de politiciens...

… C’est souvent rigolo. Du coup le retrait du morceau "Cougar Gang" de l’album de Kalash Criminel a surpris pas mal de monde, surtout quand on a su la raison. D’autant que le rap français a connu des cas similaires pour le meilleur et pour le pire.

Rappel des faits

En mai 2017, Kalash Criminel lâche la phrase "j’baise que des mères comme Macron" dans un freestyle. Dans l’album La Fosse aux lions, il récidive en prenant la même phrase comme une partie du refrain du morceau Cougar Gang, un extrait clippé. Moins d’une semaine après la mise en ligne de la vidéo,le rappeur révèle sur ses réseaux sociaux que son distributeur Universal a retiré le morceau de l’album, sans le consulter.Il précise plus tard en interview que cette décision fait suite à des remontrances de l’Elysée qui n’aurait que moyennement apprécié le morceau et sa dédicace à la Première Dame. Ce qui veut dire que "Kalash Crimi" ne pourra jamais accomplir son rêve de gosse, et ça c’est moche.

D’ailleurs Sadek non plus, et ça aussi c’est moche.

Ça semble un peu excessif, pour plusieurs raisons. 

D’abord, légalement, le texte est inattaquable (c’est d’ailleurs sans doute pour ça qu’absolument personne n’a retiré le titre de YouTube et des plateformes de stream) : Kalash Crimi ne dit jamais explicitement "Brigitte Macron est une cougar"__,  en jouant au plus malin il pourrait toujours prétendre que "baiser des mères" est une expression qui n’est pas à prendre au sens littéral, même dans le cas contraire ça reste factuel et ce ne serait toujours pas une insulte diffamatoire au sens strict du terme, bref il y a de quoi s’amuser.

Ensuite il y a cette interview où malgré un journaliste un peu tordu qui lui fait un pont d’or pour qu’il se lâche sur Brigitte, le rappeur se contente de lui faire des compliments ("elle est belle [] on voit qu’elle doit bien s’occuper de Macron" ), donc pas vraiment d’animosité. Enfin, et c’est ce qui nous amène à la sélection ci-dessous : de tous temps dans le rap français, il y a déjà eu bien, bien pire.

DSK

Suite à l’affaire DSK, de nombreux rappeurs se sont lancés dans des allusions salaces frénétiques, c’est le jeu. Seno lui avait même consacré un morceau entier. Du côté des autres, on a en général deux cas de figures. Le plus classique, ce sont ceux qui voient la dimension violeur sadique et en jouent : "pourquoi elle me dit ça j'vais pas lui faire à la DSK"  (BoobaScarface) ; "mon son c'est un viol lyrical : DSK participe" (Fababy, Représailles) ; "le rap et moi c'est Nafissatou, DSK" (Niro - #KesKiTariv) ; "ton équipe c’est personne, même DSK te viole pas" (Dinos - La mort ou tchitchi) ; "j’ai violé ton rap... #DSK"  (Green Money, Je Meurs Les Yeux Ouverts) ; "je suis DSK, t’es femme de ménage, rappe au Sofitel" (La Fouine, Autopsie 5).

Ensuite on trouve ceux qui se concentrent sur l’aspect obsédé crado incontrôlable façon Stifler dans American Pie : "y'a du DSK en moi sous l'armure, vibromasseur vivant"  (Nessbeal, Je suis un salaud) ; "libido DSK, regard de l’Alaska" (RohffZGA) ; "en furie comme DSK faisant jury dans un concours de beauté" (Sinik - Mr Punchline remix) ; "toujours à trainer dans un coin comme le slibard de DSK"  (Taïpan, Makake) ; "t'as trop la dalle, tu traînes en peignoir : attitude DSK"  (SopranoAttitude) ; "plus dalleux que DSK" (Ol Kainry - Jamais moelleux)

Et il faut saluer Abis qui, lui, avait misé sur l’inversion des rôles : "tu peux me croiser au Sofitel avec la mère à DSK" (Gangsta)

Rama Yade 

Ce morceau de Don Choa fait figure de grosse exception puisque tous ses confrères ne se sont pas vraiment montrés si affectueux avec la Secrétaire d’État. En premier reproche et vanne récurrente : son maquillage, jugé unanimement dégueulasse : "personne peut-faire quelque chose pour le maquillage de Rama Yade ?" (MokobéOulala) ; "ta meuf se maquille comme Rama Yade" (Joke, Kyoto) ; "ton costume de caillera se voit comme le fond d'teint de Rama Yade" (Disiz La Peste, Bête de bombe 6) ; "ta vie s'est maquillée comme Rama Yade" (AkhenatonCQFD). Il faut bien comprendre que quand même AKH se met à rire du visage de quelqu’un, c’est qu’on a affaire à un cause perdue.

Cela ne s’arrête pas là puisque Booba y est allé de son traditionnel "cette année je vais tout baiser, sur la chatte à Rama Yade", Dinos en a remis une couche sur ses cheveux avec "un bonheur superficiel, comme les cheveux de Rama Yade" (Un trop), Niro s’est moqué de son échec dans la vie politique avec "y'a plus personne derrière toi comme Rama Yade" (ComDab), Lalcko nous a offert un bienvenu "[ton passe-temps] c'est pleurer comme Rama Yade" (Cigare et nostalgie), Lacrim a placé un sympathique "chez nous le diable est déguisé en Rama Yade" (À Bout De Souffle), et Alkpote a exprimé sa conscience politique comme rarement en rappant "camarade, poursuis cette chiennasse de Rama Yade" -Eternelle course poursuite). Enfin, Ekoué a parachevé cette œuvre collective avec son sens de la formule bien à lui "les Droits de l’Homme, rien à foutre, c’est pas mes histoires, y'a que des vieilles négresses comme Rama Yade pour y croire" (Nord Sud Est Ouest).

Eric Raoult

"On saborde quiconque se met en travers de notre route, quiconque voudrait que notre musique s'écoute au mois d'août, quiconque aimerait ce sale fils de pute d'Eric Raoult, que tout le monde aille se faire foutre, ça me dégoûte"

Eric Raoult est un homme politique de droite particulièrement détesté parce qu’à une époque il s’affichait beaucoup en télévision, systématiquement pour défendre les positions les plus conservatrices de son parti (il était élu du 93 et stigmatisait pas mal les jeunes, se focalisait uniquement sur la délinquance, etc). Du coup, Casey s’est lâchée un peu plus que d’habitude et on sent que ça vient du cœur parce que juste après, il y a une sorte de bruitage de crachat/vomi du plus bel effet.

Ségolène Royal

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Ségolène ne s’est jamais faite insulter en raison de son combat contre les mangas violents du Club Dorothée. En revanche on a eu un nombre non négligeable de jeux de mot carambars sur son nom de famille : "roule un royal la chatte a Ségolène" (Hache-P), "roule un royal, roule un Ségolène" (Zekwé), "les jeunes voyagent en fumant un joint royal comme Ségolène" (Salif), etc. Heureusement d’autres ont misé sur d’autres atouts plus amusants de la femme politique, comme le physique pour Zefor de 13Block ("cette pute avait la même face que Ségolène"), l’intelligence pour Vald ("le shit me donne le Q.I. de Ségolène") ou encore l’âge pour Rochdi ("J'veux bouffer les seins d'une MILF, j'rêve de baiser Ségolène Royal")

En ce qui concerne la politique en tant que telle on peut citer Gued’1 qui durant une courte période semblait beaucoup lui en vouloir parce que c’est revenu sur 2 morceaux, dont Banlieue Sale avec le fameux "c’est gazoline sur Ségolène, le rouge sang est ma couleur", et aussi Alkpote avec un lapidaire "rien à foutre de la droite, de la gauche, la chatte à Ségolène Royal".

Jack Lang et Laurent Fabius

Un binôme qui n’est pas forcément revenu souvent des les lyrics de nos amis, mais il a suffit d’un enchaînement d’Alkpote pour rattraper tout ça, avec cette parenthèse enchantée au milieu du morceau bien nommé Vomissure : "mais où est Jack Lang ? Au Maroc ou en Thaïlande, à tourner sa langue sept fois dans l’anus étroit de Laurent Fabius".

Nicolas Sarkozy

JoeyStarr, Iron Sy et Dadoo ont consacré un morceau entier au "Petit Nicolas", où ils le critiquaient et se foutaient ouvertement de sa gueule en prenant pour axe principal l’adultère et la séparation de sa femme Cécilia. Mention spéciale au passage d’Iron qui beugle "tiens ta femme et tu tiendras la France", "Sarko rime avec fiasco, quand on lui chie dessus il aime, c’est un scato, sado-maso, putain de nabot, cerveau de facho, va chercher ta go, on le sait, elle traîne entre deux charlots", et d’autres joyeusetés.

Il serait fastidieux de relever toutes les nombreuses attaques de rappeurs contre ce specimen qui s’était fait haïr par tout le monde en un temps record, mais on peut retenir le "on baise tous sarko" de Rim’K ; Booba s’était également défoulé ("Nicolas on te baise, baise, toi et ta pute") sur OuestSide. Sinik lui non plus n’était pas en reste avec un élégant "Sarkozy me cherche sans doute parce que c’est moi qui ai pointé sa pute de mère" posé négligemment sur une mixtape. Rappelons que c’était une époque bénie où insulter des gens directement était plus simple sur mixtape que sur des albums médiatiquement exposés.

Bernadette Chirac

"La vie est devenue un film chinois sans sous-titre, c'est fou, imagine Bernadette Chirac sans soutif"

On l’oublie souvent mais quand il veut, Mokobé peut aussi en sortir des belles. Par contre un conseil, n’essayez pas de vraiment imaginer ce dont il parle, c’est une vision cauchemardesque.

Jacques Chirac

Sans surprise, Jacques Chirac a été l’un des plus utilisés niveau name-dropping. La plupart du temps pour toutes les casseroles qu’il traîne et le côté escroc et menteur qu’elles impliquent :  

"On prend cette monnaie à la Jacques Chirac, puis on oublie tout à la Jacques Chirac" (Veerus, Jacques Chirac) ; "qui met les plus grosses bananes ? Jacques Chirac" (La Fouine, Jacques Chirac) ; "n’oubliez pas de menotter Chirac après son mandat" (Despo Rutti, Arrêtez) ; "on n'allait même pas en taule #Jacques Chirac" (Guizmo - Le meilleur) ; "Gros c'est réel, j’veux m'en mettre plein les poches comme Chirac" (Layon de XVBARBARSavane) ; "ils font blehni d'perdre la mémoire comme Jacques Chirac" (Jok'Air - Chat errant) ; "Esquiver la prison, ça tient du miracle ou du Chirac" (Nakk MendosaAstral) ; "que des gueules de pirates, plein d'escrocs comme Chirac" (Rim'K - Terrain Vague), le plus bourrin "Click click paw, je t'encule comme Chirac" (Elh Kmer - Heure Du Crime) et l’improbable "Jacques est un enfant de putain, Chirac a racheté mon terrain" deNiska (J'suis dans l'truc) qui décidément n’a pas les mêmes problèmes que tout le monde.

Viennent ensuite les plus taquins : "les anciens auront tous mal vieilli comme Chirac" ( Sch,Rien de lavable) ; "mon rêve : Chirac déssapé, Marianne décalquée, De Villepin me léchant le cul juste pour avoir des papiers" (Salif -Caillera à la muerte) ; "un bon président, c'est un mort, y'a pas de miracle, les gens se demandent pourquoi on a raté Chirac sur les Champs" (LinoInterview) sans oublier le grand classique "Chirac m’a dit arrête pourtant j’ai que mis l’oid’" de Booba (On m’a dit).

Roselyne Bachelot

"J'ai un flow obèse comme Roselyne Bachelot"

Gratuit, classique mais toujours efficace, du pur Sefyu de la grande époque.

Christian Estrosi

"Aucun diplôme comme Christian Estrosi, mais je veux devenir maire de la ville comme Christian Estrosi"

Infinit', originaire de Nice, a tout simplement pris le nom du maire pour un son plutôt egotrip mais un peu trop blagueur au goût de l’intéressé qui l’a attaqué en justice dès qu’il a été au courant du morceau. Résultat : il a gagné un remix qui réunissait Alpha Wann, Nekfeu, Alkpote, Greg Frite, Millionnaire, Jeune Zmaël, Eff Gee et Mr Agaz. 

Charles Pasqua

Pasqua est cité fréquemment, et c’est avant tout pour son côté gangster, puisqu’on parle d’un type qui est impliqué dans un nombre record d’affaires troubles qui s’en est toujours sorti, parfois en disant publiquement "si je tombe tout le monde tombe" et autres techniques pour étouffer un scandale. Pas étonnant qu’il inspire tant nos amis rappeurs :  

"B.2.O.B.A. escroc mafieux comme Charles Pasqua" (Booba, Kalash) ; "j'en place une pour tout mes escrocs à la Pasqua" (Tengo John, Outsider) ; "rafale dans ton salon à la Pasqua" (Kekra, Sega) ; "parmi nous des crapules, comme parmi eux des Pasqua" (Rohff, L’expression du malaise).

Manuel Valls

"Je tire comme Val Kilmer. Manuel Valls, qu’il meure"

Encore une fois, pas mal de rimes agressives contre Manu dans le rap français, mais le plus assidu reste Alkpote, sûrement parce qu’il habite la ville dont Manuel a été le député-maire sur une longue période. Rappelons qu’Alk est une sorte de précurseur puisqu’il détestait Manuel Valls depuis 2009 au moins, date de sa première insulte à son égard sur un featuring avec La Comera.

François Hollande

"François Hollande roule en scooter, coup de queue, coup de coeur, casque minimum pour une avaleuse [...] Avant d'la quen', t'as pris du Cialis [...] président, qui on a vu sur un deux-roues Avec sa sousou, bisous-bisous sur la che-bou ?"

On va passer outre les innombrables jeux de mot type "je fume de la verte, de la François Hollande", c’est assez banal et ça joue juste sur le nom de famille utilisé pour désigner les Pays-Bas. Par contre, difficile de zapper ce morceau de bravoure d’Alonzo en roue libre totale qui, suite à la médiatisation de la relation entre le président et l’actrice Julie Gayet, a conçu ce morceau-freestyle en s’amusant. Ce qui nous gratifie d’un refrain inspiré "Hollande roule en scooter, Hollande roule en scooter, Hollande roule en scooter", bref vous avez compris le principe.

Marion Maréchal-Lepen

Là c’est encore un cas où le physique change un peu la donne, mais dans le sens inverse puisque ce sont souvent des blagues salaces que l’on trouve au détour de rimes consacrées à cette demoiselle. Fianso s’est fait remarquer en signant une chanson d’amour ironique complètement barrée, et on se rappelle aussi de Kaaris et ses invitations de gentleman : "trouve-moi une bitch, Marion Maréchal, Marion Maréchal, mon programme est anal, pas besoin de siéger à l'Assemblée Nationale" (Briller)

Jean-Marie et Marine Lepen

Même si on ne résiste pas au plaisir de vous remettre cette vidéo légendaire de LIM, pour le coup il y en a beaucoup trop, donc on vous invite à aller consulter la liste de cet article.

Rachida Dati

"Dans la grosse chatte à Rachida Dati, nique la justice ainsi que toute la police", déjà en 2015, Heuss l’enfoiré n’avait apparemment pas trop de temps à perdre. Ses autres collègues, eux, s’inspiraient le plus souvent de l’actualité autour de l’enfant de l’ex ministre (les médias spéculaient sur l’identité du père et plusieurs noms circulaient), et ça donnait des phrases pleines d’amour, comme le désinvolte "rien à battre de qui a rempli le cul de Rachida-da-Dati" (Kaaris, Un caillou sur la langue) ; l’ironique "aujourd'hui, j'ai plus de paires que la gosse de Rachida Dati" (DinosBloody Mary) ; et le gimmick "le père du fils à Rachida-ida" (JokeMajeur en l’air).

Bref, Brigitte Macron à côté, c’est limite une déclaration d’amour, alors il faut savoir raison garder.