MENU
Accueil
Qu’écouter d’autre à part PNL ?
Écouter le direct
RK (© DR) / Niska (© DR) / Zola (@ Ojoz ) / DJ Weedim (© DR)
RK (© DR) / Niska (© DR) / Zola (@ Ojoz ) / DJ Weedim (© DR) ©Radio France

Qu’écouter d’autre à part PNL ?

99,9% de l’actualité musicale étant occupée par deux frères venus des Tarterêts décidés à conquérir le monde, les autres sorties du moment passent sous les radars médiatiques mais cela ne signifie pas qu'elles sont moins intéressantes. On vous guide.

Certains, comme Columbine, ont préféré décaler les sorties pour éviter de passer derrière un tel raz-de-marée -et on les comprend. D’autres ont pris leur courage à deux mains et ont accepté de devoir faire face à cette concurrence monstrueuse. Si les inconvénients de sortir un projet en même temps que PNL sont évidents, il existe tout de même quelques avantages : d’une part la possibilité de cueillir les auditeurs fatigués par le battage médiatique autour du duo essonnien, d’autre part une justification toute trouvée en cas de flop. On fait donc le point sur les autres sorties de ce vendredi 5 avril. 

Zola - "Cicatrices" 

Grosse journée pour le 91, avec la sortie du premier projet de l'évryen Zola. Après avoir fait monter la sauce au cours des derniers mois par l'intermédiaire de freestyles et de singles isolés, le rappeur livre un premier album plutôt ambitieux, servi par les prods de l’écurie AWA Gang. On trouve d’ailleurs de nombreuses similitudes entre Cicatrices et Trix City, le projet de Diddi Trix sorti la semaine précédente : un premier album d’un jeune rappeur, produit par AWA Gang, cohérent de bout en bout, avec des sonorités aux influences plutôt ancrées dans les années 2000, mais remises au goût du jour avec des beats trap très modernes. produit par l’écurie AWA Gang. L’un et l’autre ont bénéficié de premiers retours franchement positifs, et font souffler un bon petit vent de fraîcheur sur le premier semestre 2019 du rap français. Petit bonus, la haine viscérale que semble vouer Zola au personnage de Skyler, la femme de Walter White dans Breaking Bad, l’un des personnages de série les plus détestés par les téléspectateurs. 

RK - "Rêves de gosse"

Grosse révélation de l’année 2018, avec un disque de platine dès son premier projet, le très jeune RK a choisi de battre le fer tant qu’il est chaud, en enchainant avec un nouveau disque à seulement 6 mois de distance. La logique à cette productivité tient dans la volonté du garçon de capitaliser sur sa percée récente, et de ne pas laisser l’engouement retomber. Avec 20 titres, dont quelques gros featurings (Jul, Fianso, PLK, et l’américain Icy Narco), RK vise donc à passer du statut de surprise à celui de valeur sûre. Sa musique très générationnelle lui a permis de fédérer une fan-base jeune mais solide, le garçon a donc toutes les raisons d’espérer. 

DJ Weedim - "Boulangerie française 20/20 : thèse"

Nouveau volume de la Boulangerie Française, avec une petite nouveauté cette fois-ci : plutôt que de délivrer un seul projet de 15-20 pistes, le beatmaker a divisé le disque en trois parties distinctes : thèse, antithèse et synthèse. Le premier chapitre est donc disponible, avec un joli casting : Alkpote (sur un titre d’ores et déjà clippé, Macintosh), Tengo John, Coyote Jo Bastard, Slimka, etc). 8 titres, 8 ambiances assez différentes, avec des titres purement trap, d’autre plus doux. Reste à savoir si l’antithèse sera radicalement différente, et si la synthèse amènera de vraies réponses à nos questions les plus existentielles. 

Franglish - "Monsieur"

Pas évident de sortir le même jour que PNL, RK et Zola, mais Franglish n’a pas forcément le même type de public que ces artistes, et peut donc espérer tirer son épingle du jeu. Niveau featurings on retrouve notamment Keblack, Alonzo et Vitaa, ce qui veut bien dire qu’on n’est clairement pas dans l’idée de faire la guerre, mais plutôt de faire bouger les hanches et de cartonner sur TikTok. 

Alivor - "Vor Life"

Alivor, c’est ce mec que Din Records aime présenter comme “l’antidote que l’on cherche lorsqu’on a envie de bouger la tête sans pour autant entendre une insulte toutes les deux mesures”, ce qui veut dire en gros qu’on peut rapper des textes introspectifs sans pour autant être chiant -ce qui pourrait être aussi applicable à PNL, mais ce n’est pas le sujet. Quoi qu’il en soit, le rappeur havrais a livré ce vendredi un bon petit EP, Vor Life, la bonne transition pour les puristes qui veulent du sens mais ont encore du mal à accepter qu’on puisse rapper sur un beat trap ou placer des gimmicks dans un refrain. 

2TH - "Rêver plus grand"

2TH est de loin le rappeur le moins médiatisé de la liste, et par conséquent, celui qui avait le moins d’auditeurs à perdre en plaçant son premier projet sur le marché le jour de la sortie de Deux Frères. Très jeune, le rappeur va un peu à contre-tendance en privilégiant des beats rapides comme sur les titres RPG ou 7ème ciel, et en laissant transparaître des influences plus proches de l’electro que de la zumba. En cherchant très clairement à imposer son propre style plutôt que de suivre ce qui se fait en ce moment dans le rap français, 2TH a le mérite de proposer un produit qui ne ressemble à aucune autre sortie, et rien que pour ça, il mérite un minimum d’attention. 

Les singles du vendredi 5 avril   

Niska - "Médicament" ft. Booba

Enième collaboration entre Niska et Booba, Médicament est le genre de titre simple et efficace qui va tranquillement faire son bout de chemin. Médicament démarre tout de même dans des conditions difficiles, entre l’attention médiatique entièrement braquée sur PNL d’un côté, et de l’autre des accusations de plagiat. Des internautes ont en effet décelé pas mal de similitudes entre ce titre et Plein les poches du rappeur rouennais Leone, et que ce soit avéré ou non, il s’agit dans tous les cas de mauvaise publicité. C’est d’ailleurs une grosse semaine pour nos amis internautes, puisque le même type d’accusations a été porté à RK sur le titre No no, et à Zola sur Papers. 

Disiz la Peste (et Yemco en guest) - "Hendek"

Yemco, c’est ce petit jeune qui avait été agressé en direct sur Twitch et lançait des appels à l’aide à ses followers en leur demandant d’appeler “les hendek”. La vidéo était devenue virale, et il était donc impensable qu’un rappeur ne finisse pas par vouloir la récupérer. C’est chose faite avec Disiz, qui invite l’adolescent à venir jouer le rôle de rappeur dans son clip. Disons au moins que c’est sympa de voir qu’une personne agressée finisse par voir la roue tourner. 

Juicy P feat DA Uzi - "Tout C’que T’as"

Plutôt discret -pour ne pas dire inactif- dans le rap ces dernières années, Juicy P semble bel et bien décidé à revenir prendre son dû : après avoir publié des featurings avec Koba LaD puis Alkpote au cours des dernières semaines, il collaborer cette semaine avec DA Uzi, l’une des révélations du moment. Vétéran de la scène du 91, Juicy P a un statut de légende pour les auditeurs qui ont connu la grande période du rap grignois, mais doit à présent cravacher pour que son nom soit connu par la nouvelle génération.