MENU
Accueil
"Pour ceux" de Mafia K'1 Fry : le clip qui a tout changé
Écouter le direct
"Pour ceux" de Mafia K'1 Fry: le clip qui a tout changé
"Pour ceux" de Mafia K'1 Fry: le clip qui a tout changé ©Radio France

"Pour ceux" de Mafia K'1 Fry : le clip qui a tout changé

Retour sur une vidéo qui a marqué au fer rouge l'esthétique du rap français jusqu'à aujourd'hui

C'était il y a plus de 15 ans et on s'en souvient encore. En 2003, pour annoncer l'album à venir du collectif Mafia K'1 Fry , un morceau est lancé, il s'agit de celui qui réunit Karlito, OGB, Rim'K, AP, Rohff, Manu Key, Demon One et Dry  : Pour Ceux , qui n'a pas tardé à devenir un véritable hymne du rap français.

Outre la puissance de la musique en elle-même, la promotion du titre a pris un chemin un peu particulier pour l'époque. En effet, le collectif a opté pour une stratégie pas comme les autres, qui consistait à diffuser le clip sans passer par les réseaux habituels des chaînes musicales en télévision. Pour Ceux a été d'abord disponible sur la toile, et même distribué de main en main dans la rue, en VHS.  Les rappeurs du groupe ont expliqué que vu le visuel, ils ne comptaient pas trop sur des diffusions télévisées. Aujourd'hui ça semble très étrange tant ce style de clip est devenu la norme, mais ce n'était pas du tout le cas à l'époque.

Le contexte

Le début des années 2000, en termes de vidéos de rappeur, était très différent de ce que l'on peut connaître actuellement. Concrètement il y avait les traditionnels clips des quelques boîtes de prod qui se partageaient le marché,  les maisons de disque et plus généralement les artistes qui avaient les moyens faisaient souvent appel aux mêmes. Cela donnait des visuels assez léchés mais, sauf exception, sans grande originalité , quand ce n'était pas directement inspiré de l'esthétique américaine (ah, ces éternels plans où le rappeur fait son playback au milieu d'un couloir sans fond ou dos à un mur...).De l'autre côté, comme le rap indépendant commençait à sérieusement exploser, les budgets n'étaient pas les mêmes et on commençait à avoir de plus en plus de clips tournés de façon bien plus simple, d'autant qu'outre l'aspect purement économique, ça permettait de se distinguer. Dans le meilleur des cas ça donnait Pas le temps pour les regrets  de Lunatic , et parfois, ça donnait ça....

Du coup, quand la Mafia K'1 Fry  déboule en tant qu'entité Mafia K'1 Fry et non éclatée en différents groupes et artistes solos, l'idée est de faire comprendre au public que là, c'est le côté rue qui va ressortir , et pas le côté single festif que certains membres maîtrisaient depuis longtemps. C'est pourquoi le collectif décide de faire appel à une équipe qui faisait figure d'ovni dans la réalisation de clips :Kourtrajmé.

Comme son nom l'indique, le crew de vidéastes, qui compte parmi ses membres un certainRomain Gavras  et un dénommé Kim Chapiron , avait déjà tourné pas mal de courts-métrages, souvent humoristiques, mais surtout truffés de références au rap et à la culture des cités. En parallèle, d'autres artistes les avaient déjà sollicités, comme Rocé  par exemple.

On a droit à un festival : en bas des blocs du 94 , dans une voiture  ou dans un grec , les rappeurs posent accompagnés des bruits d'ambiance non effacés dans certains passages, tous les pilotes ont ramené leur bécane ou leur quad,Rohff a ramené son bolide , Oxmo passe faire un petit coucou , Kery James (qui ne faisait plus vraiment officiellement partie du crew à cette période précise) est présent symboliquement en poster, Demon One nous offre son remake personnel des Dents de la mer,  etc. On a tendance à l'oublier mais en dépit de l'aspect bourrin,il y a aussi beaucoup de bonne humeur et de rigolade qui se dégage de la vidéo, les rappeurs s'amusent entre eux, la foule les acclame comme jamais, les gosses prennent leur pied, etc. Bon à la toute fin, un type se fait pourchasser et attaquer par des pitbulls avant de se faire piétiner par toute l'équipe mais il avait fait des doigts d'honneur au groupe juste avant, c'est le jeu.

L'impact

Comme prévu, Pour Ceux  traumatise le rap français  dans son ensemble, du côté auditeurs mais aussi du côté rappeurs, et évidemment les clippeurs ne sont pas en reste. D'ailleurs un autre clip du même genre a suivi, le fameux 93 Hardcore  de Tandem , et pour le coup comme le titre l'indique, la bonne humeur est cette fois-ci portée disparue, ce n'est plus seulement le quartier mais surtout les travers de la rue dans ce qu'elle a de plus dur qui sont exposés.

Malgré tout, en étant tout à fait honnête, on ne peut pas non plus parler de révolution en matière d'imagerie puisque, comme souvent,les Américains avaient déjà testé ce genre d'ambiance.  On se souvient entre autres de l'esthétique de certaines vidéos desRuff Ryders , le point culminant étant Where The Hood At  de DMX.

Cependant il est clair qu'il y a eu un avant et un après Pour Ceux .  Concrètement les rappeurs ont progressivement cessé de s'aligner sur un quelconque espoir de décrocher à tout prix une diffusion télé : un clip viral sur internet se suffit amplement à lui-même. Fini aussi de chercher la "belle" image à tout prix , vu l'accueil plus que positif du public suite à ce clip, les décors paradisiaques ne sont plus du tout une obligation. Mais surtout, l'application de la recette petite foule hyperactive-bécanes-cité comme seule et unique mise en scène est devenue une norme  comme une autre depuis. Et ça dure quand même depuis 15 ans, à ce stade ce n'est plus une mode, c'est un style à part entière. C'est d'ailleurs là que se trouvent malheureusementles limites de l'influence de Pour Ceux . Kourtrajmé c'était aussi une manière bien à eux de filmer qui donnait une impression de totale immersion au spectateur. Du coup parmi les innombrables rejetons du clip, on a évidemment les inévitables arrières-petits-enfants attardés , en l'occurrence des sommets de médiocrité venus de gens qui n'ont toujours pas compris qu'au bout du 125e plan au milieu de trois bâtiments avec dix pèlerins qui agitent leurs bras bizarrement et un motard qui passe, le charme n'y est plus. Ceux qui s'en sortent le mieux seraient à chercher du côté du collectif Daymolition/Daylight , qui entre les épisodes de #JeSuisPasséChezSo  et une ribambelle de vidéos pour des rappeurs émergents, sont plutôt calés dans ce registre. Ils nous avaient d'ailleurs livré leurs trucs et astuces (et galères en tout genre) ici.

Que sont-ils devenus ?

Si les rappeurs étaient déjà connus bien avant Pour Ceux , certains ont été encore plus identifiés suite à ça. Ainsi sur le morceau La Pilule ,Demon One  se présente carrément de cette façon :"tu m'reconnais, je lâche les pits dans Pour Ceux"  . Mais c'est surtout pour d'autres dont l'image est le métier que tout a changé depuis. En effet Romain Gavras  et Kim Chapiron  sont partis à la conquête du cinéma. Kim a notamment signé Sheitan, Dog Pound et La Crème de la crème . Quant à Romain, outre des clips de plus en plus prestigieux (pour M.I.A.  mais aussi Jay-Z  et Kanye West , on s'emmerde pas) il a tourné le long-métrage Notre Jour viendra  et le récent Le Monde est à toi , sorti le 15 août, était même passé par l'étape Festival de Cannes . Comme quoi faire des gros plans sur un type qui fracasse un parcmètre peut vous emmener jusqu'au sommet....

Pour ceux romain gavras - kim chapiron
Pour ceux romain gavras - kim chapiron ©Radio France

Et on va bien évidemment conclure sur une sélection de clips tournés sur le modèle de Pour Ceux .

Crédit photo : Capture d'écran YouTube Kourtrajmé