MENU
Accueil
Paris sportifs : qui sortira le tube de l’été du rap francophone ?
Écouter le direct
Paris sportifs : qui sortira le tube de l’été du rap francophone ?
Paris sportifs : qui sortira le tube de l’été du rap francophone ? ©Radio France

Paris sportifs : qui sortira le tube de l’été du rap francophone ?

Qui va remporter le trophée du tube de l'été cette année ? PNL, Damso, Kekra, Gims, Dosseh, Booba, Moha La Squale, un ancien, un nouveau venu, un outsider ? Faites vos jeux !

A quelques jours du mois de juillet, il nous semblait primordial de nous intéresser à LA compétition dont tout le monde parle en ce moment : qui que c'est qui va-t-y sortir le tube de l'été rap français de cette saison 2018 ? Nous n'avons rien laissé au hasard et un professionnel qui s'était déjà brillamment illustré dans Snatch  nous a offert ses précieux conseils.

En passant, on rappelle pour les néophytes le principe de la cote sportive : plus elle est élevée, plus le résultat est improbable.

PNL

Points forts  : après presque 2 ans d’absence discographique, c’est peu de dire qu’ils sont attendus fébrilement par leur public, et ils ont déjà signé des ambiances estivales réussies avec Le Monde ou rien, J’suis PNL, J’suis QLF, J’suis à la plage , et on en passe.

Points faibles  : s’ils s’en tiennent à A l’ammoniaque , le succès sera certes au rendez-vous, mais on ne rentre pas vraiment dans la catégorie tube de l’été, c’est plutôt un morceau planant qui lorgne sur de la chanson pure. En revanche, l’extrait entendu à la fin du clip pourrait faire un carton encore plus affirmé s’il est lâché avant la fin de la saison.

Cote : 2,1

L’avis d e Tête-de-Brique : « du moment qu’ils continuent de se faire la coupe à Trunks et qu’ils marmonnent sous autotune en montrant leurs tétons, ils peuvent même chanter l’alphabet russe s’ils veulent, ça marchera  »

Maître Gim’s

Points forts  : c'est Maître Gim's

Points faibles  : c'est Maître Gim's

Cote : 1,2

L’avis de Tête-de-Brique : « y'a pas à tortiller du cul pour chier droit, ce cinglé a encore plus de 30 sons non exploités de son double album, faudrait être le dernier des trous de balle pour pas trouver de tube là-dedans  »

Jok’Air

Points forts  : en théorie son aisance en rap et en chant en fait un hitmaker en puissance

Points faibles  : en pratique, ça s’éparpille beaucoup trop et du coup, le public passe un peu beaucoup à côté, par exemple on imagine mal le morceau Daddy et sa combinaison avec Lili Poe & Madame Monsieur être vu autrement que comme un ovni bizarre, malgré le potentiel de tube.

Cote : 4,2

L’avis d e Tête-de-Brique : « c’est pas le tout de secouer ses dreads dans ses clips et peloter des grosses, faut aussi élargir sa fanbase si tu veux retourner les charts, et foutre ses meilleurs sons sur des EP gratuits c’était pas la stratégie de l’année  »

Jul

Points forts  : dans l'intégralité de la petite dizaine de mixtapes, d'albums et d'albums gratuits de Jul, on a minimum 4 à 5 tubes de l'été, peu importe le moment de l'année, ça marche toujours en termes de ventes

Points faibles  : à part l'aspect répétitif, c'est dur d'en trouver

Cote : 1,1

L’avis de Tête-de-Brique : « c'est une vraie question ? t'as pas vu que dans son clip y'a Winamax en sponsor ? Ça veut dire que même les bookmakers légaux ont choisi leur champion bordel  »

DJ Hamida

Points forts  : comme chaque année, il est sur son terrain de prédilection, les hits de l’été conçus pour les clubs, avec le combo autotune et ambiance ultra-dansante.

Points faibles  : comme tous ceux qui pratiquent ce genre de rap, ça cartonne mais ça reste un peu réservé au public friand du combo chicha-moustache-couscous, même si dès qu’il ne joue plus à domicile il est considéré comme un représentant de la zumba et pas grand-chose de plus.

Cote : 2,5

L’avis d e Tête-de-Brique : « on dirait pas comme ça, mais ils sont forts ces arabes  ».

Guizmo

Points forts  : quand il veut, il peut ambiancer les foules, d'ailleurs dans la première partie de sa carrière il y avait toujours plusieurs morceaux oientés fiesta, filles et étoiles dans les yeux

Points faibles  : malgré un premier extrait plutôt léger, Guizmo reste assez sombre depuis quelques temps, plongeant de plus en plus dans l'introspection la plus intime, sans retenue.

Cote : 3,6

L’avis de Tête-de-Brique : «les gens s’en rappellent pas forcément vu que ça fait quelques temps qu'il confond le studio avec le divan du psy mais ce p'tit enfoiré sait aussi faire des sons pour les gamins, c'est juste que les gamins en questions s'en battent sévèrement les couilles. »

L’Algérino

Points forts  : il est sur son terrain de prédilection, les hits de l’été conçus pour les clubs, avec le combo autotune et ambiance ultra-dansante.

Points faibles  : comme tous ceux qui pratiquent ce genre de registre, ça cartonne à mort mais ça reste un peu réservé au public friand du combo chicha-moustache-couscous, même s’il faut reconnaître que l’Algérino a un côté international qui n’est plus à prouver.

Cote : 2,3

L’avis d e Tête-de-Brique : «écoute t’es gentil mais je t’ai déjà répondu sur DJ Hamida, et de ton côté t’as juste copié-collé à peu près tout, alors m’emmerde pas  »

Moha La Squale

Points forts  : il bénéficie toujours d'un bon petit buzz et son attrait pour les ambiances et les instrus un peu latines peuvent aboutir à un cocktail qui convainc le plus grand nombre

Points faibles  : Niveau façon de rapper, Moha n'est pas exactement dans les codes actuellement en vogue, beaucoup le trouvent assez brouillon et d'autres ont déjà exprimé leur lassitude suite à son côté répétitif

Cote : 3,4

L’avis de Tête-de-Brique : «il a ses entrées chez les bobos et chez les crapules, il a cloné le même son une vingtaine de fois sur son album donc au moins il a la quantité pour lui, si avec tout ça il arrive à rien faut qu'il se rase la tête et qu'il se remette à dealer. Comment ça c'est pas le sujet ?  »

Kekra

Points forts  : l’instru est festive sans sombrer dans un style vu et revu et le rappeur garde son identité tout en se pliant à l’exercice du single plus joyeux que ce à quoi il nous avait habitué

Points faibles  : la fanbase initiale de Kekra peut être un peu frileux devant cette simplification de sa musique au lieu de le porter pour l’aider à franchir un cap et il n'est pas encore assez exposé pour toucher directement le grand public.

Cote : 4,1

L’avis d e Tête-de-Brique : « c’est bien, il s’ouvre, il fait des clips pieds nus dans l’eau en remplaçant ses punchlines par des onomatopées plus accessibles aux trisos, mais ça reste un type en cosplay de braqueur… à voir, ce petit enfoiré peut créer la surprise  »

Booba

Points forts  : il a déjà un nombre impressionnant de tubes à son actif, avec une formule éculée mais toujours performante, dans la mesure où le public sera toujours au rendez-vous avec la bave aux lèvres.

Points faibles  : l’exploitation de Trône  est apparemment finie, ce qui veut dire que nous n’aurons jamais de vidéo pour Ca va aller , alors que voir Niska hurler « ounga, ounga, ounga, ounga, orang-outan, fouka-fouka, fouka-fouka, Ariana Grande, Ariana Grande, Ariana Grande » entouré de singes et de filles en string (voire de singes en string, on est ouverts) aurait clairement sauvé le mois de juin, quant au morceau Gotham  qui vient d’être clippé, il date quand même de fin mars.

Cote : 5

L’avis d e Tête-de-Brique : «le problème quand on sort un super clip comme Gotham, c’est qu’il faut que le morceau soit au niveau pour pas se faire éclipser, du coup j’ai coupé le son au bout de 4 secondes et j’ai mis Batman de Kekra, c’était beaucoup mieux  ».

Express Bavon

Points forts  : il rappe bien, il chante bien et il s'est forgé un style reconnaissable, entre loveries, trip de fumeur et récits made in bitume du 19e

Points faibles  : totalement sous-exposé et inconnu du grand public

Cote : 8,6

L’avis de Tête-de-Brique : « c'est pas parce que c'est ton pote que tu dois faire chier tout le monde avec ça, tu veux pas me proposer Joe Lucazz aussi pendant que t'y es ? Enfin si tu veux foutre ton oseille en l'air ça te regarde hein  »

Hamza

Points forts  : que ce soit sous influence dance-hall, RnB, trap ou autre, le Sauce God sait faire bouger les popotins de Bruxelles à Paris.

Points faibles  : sa formule paraît encore trop américanisée pour le public français qui le boude dans la mesure où il n’a toujours pas de hit qui fait l’unanimité pour l’installer en tant que star.

Cote : 6,3

L’avis d e Tête-de-Brique : « Évidemment qu’il est capable de sortir le tube de l’été, y’a qu’à écouter Mi Gyal. Sauf qu’il l’a sorti en octobre ce con.  »

Kaaris

Points forts  : Suite à sa réorientation , K2A a éussi à pondre des tubes bien dansants, le plus performant étant Tchoin

Points faibles  : a priori il est reparti pour un album Or Noir 3 censé renouer avec sa période de trap hardcore, du coup on n''est plus vraiment sur le créneau festif

Cote : 5,2

L’avis de Tête-de-Brique : «faut savoir, ses fans le veulent énervé ou enjoué ? Parce que tu peux pas à la fois compter fleurette et mariage à une gonzesse ET lui dire que la ficelle de son string est sale ou que « quand ma bite rentre, ta tête sort » dans le même morceau, c'est l'un ou l'autre  »

La Fouine

Points forts  : La Fouine a déjà prouvé par le passé qu’il maîtrisait l’art du tube de l’été, que ce soit dans les ambiances trap, dansantes, ou même plus bon enfant.

Points faibles  : on n’est plus dans le passé, et pratiquement chaque sortie du rappeur est généralement ignorée voire moquée par une écrasante partie du public.

Cote : 5,9

L’avis d e Tête-de-Brique : « j’avais un pit qui s’appelait Ronnie la truffe, je l’aimais beaucoup mais il en était à son 11e combat et même si j’aurais dû m’en débarrasser je l’ai quand même fait se battre une dernière fois, je pouvais pas résister à ses yeux, ça se voyait qu’il voulait encore s’amuser. Ben il s’est fait bouffer la moitié de la gorge en 3 secondes, il se vidait de son sang et en plus il a chié partout, c’était infect. Tout ça pour dire que quand une bête est fatiguée, ça sert à rien de s’acharner, faut l’abattre pour abréger ses souffrances. En plus pour les bookmakers comme moi c’est une plaie, le mec a un superpouvoir qui lui permet de faire perdre tous ceux qu’il soutient, à chaque match, dans tous les sports  ».

Médine

Points forts  : il a plus de buzz que jamais, même si ce n’est pas forcément pour les bonnes raisons.

Points faibles  : Médine n’a jamais participé de près ou de loin à quoi que ce soit qui ressemble à un tube de l’été, ni à un tube tout court d’ailleurs.

Cote : 9,8

L’avis de Tête-de-Brique : «impossible, il fait peur à tout le monde le barbu, mais maintenant que j'y pense un jour j’ai vu un mec bourré danser sur Papéti, le morceau avec une rythmique saccadée et son fils qui chante, donc vu la cote, de deux choses l'une : le mec qui parie sur lui décrochera le jackpot s'il gagne, mais il décrochera aussi le titre de plus gros con du pays  »

Damso

Points forts  : A l’aise sur pas mal de terrains, le Belge a tenté l’exercice du Grime sur Aux Paradis  et a récidivé dans l’afro avec Même Issue .

Points faibles  : sur Ipséité , Damso n’a jamais clippé ou exploité ses morceaux les plus dansants, de son propre aveu ce n’était pas forcément ceux qu’il voulait mettre en avant. Même Signaler  n’a jamais eu droit à sa vidéo.

Cote : 4,8

L’avis d e Tête-de-Brique : « c’est le mec qui aime faire semblant d’être un tordu ? A mon avis il va clipper un son qui parle un peu de cul, un peu d’introspection, des "hun-hun, dem’s, ah oui" et des débiles vont se prendre la tête sur une image subliminale à l’arrière-plan, mais les clips torse nu avec chorégraphie c’est pas son truc, et tant mieux parce que sur Julien ça me semble compliqué  »

Rohff

Points forts  : de l’instru jusqu’au clip, avec Hors de prix , Rohff revient à une formule de single d’été simple et efficace, calibrée pour les dancefloors.

Points faibles  : ce style de son est jugé un peu ringard par les auditeurs, qui de surcroît sont souvent plus sévères avec Rohff qu’avec d’autres.

Cote : 7,9

L’avis d e Tête-de-Brique : «à partir du moment où tu rappes sur un beat comme ça et qu’en plus tu fous Seth Gueko en guest dans ton clip en Thaïlande alors qu’on est en 2018, c’est foutu  »

Lacrim

Points forts  : non seulement son retour est attendu mais en plus il a teasé des featurings avec des stars outre-atlantique comme Rick Ross et Snoop Dogg. Niveau tube ensoleillé ça se pose là, mais rien n'est sorti pour le moment.

Points faibles  : ce serait plus logique pour lui d'attendre encore un peu plutôt que de balancer directement ce genre de collaboration 5 étoiles

Cote : 6,7

L’avis de Tête-de-Brique : «y'a des sons sortis ? Non ? donc t'es sérieusement en train de me demander ce que je pense d'une instagrammeuse fan de rappeurs américains ? Mais pour qui tu te prends ? Et pour qui tu me prends ?  »

Take A Mic

Points forts  : il a déjà prouvé qu’il savait faire des sons qui parlent au jeune public tout en prouvant qu’il peut aussi kicker, donc en alliant les deux ça peut donner un résultat prometteur

Points faibles  : la date de sortie choisie est quand même un peu casse-gueule dans la mesure où il faudrait que, quel qu’il soit, le single prenne presque immédiatement pour le faire gagner

Cote : 7,8

L’avis d e Tête-de-Brique : «je suis désolé mais je vois pas qui c’est, par contre sous certains angles il me fait penser à une version noire de Sneazzy au niveau du visage. On les a déjà vus au même endroit ensemble ? »

Dosseh

Points forts  : cette fois le natif d'Orléans a mis toutes les chances de son côté en misant avant tout sur un enchaînement de hits potenttiels, d'où les feats (Lacrim, Kalash, Vegedream, Booba...), assez imparable

Points faibles  : après tout ce temps on a toujours l'impression que le rappeur peine encore à être identifié par le public mainstream

Cote : 5,8

L’avis de Tête-de-Brique : « on va pas branler le chien pour qu'il miaule, ce mec a tout essayé, le seul truc qui a marché c'est son feat avec le grand chauve, il l'a invité sur son nouvel album, donc qu'il fasse le clip, et qu'il dise au connard de réalisateur de sortir les effets spéciaux quand Booba rappe "je turn up dans ton cavu'' parce que ce serait con de passer à côté  »

Les outsiders - S.pri Noir, Alkpote, Ikaz Boi, 13Block...

Points forts  : étrangement, chacun a les moyens à sa façon de fabriquer un banger efficace, mais aucun d'eux n'en a jamais fait un tube

Points faibles  : absolument personne ne les attend sur ce registre, et concernant les Sevranais, la France n'est malheureusement pas prête à twerker sur des rappeurs qui font rimer « attachée » avec « attachés » surtout s'il y a « v'là la chienne, je vois que son cul, je vois pas la chaise » au milieu ni à se déhancher au doux murmure d'un Evryen criant "pouvoir me sucer la bite est un privilège", même sur de l'afro-trap. Et ça c'est regrettable.

Cote : 8,6

L’avis de Tête-de-Brique : «rassure-moi, tu viens d'inventer tous ces noms juste pour me faire marrer c'est ça ?  »

Les come-back - Sch et Nekfeu

Points forts  : Les deux ont une communauté de fans assez imposante qui les attend de pied ferme

Points faibles  : ce serait de la totale surprise puisque l'un comme l'autre ont simplement fait comprendre qu'ils allaient revenir prochainement, sans plus de précisions.

Cote : 4,3

L’avis de Tête-de-Brique : « j'ai autre chose à foutre que retenir leurs noms séparément donc je vais faire comme si y'en avait qu'un et l'appeler Schnekfeu. Il est sympa ton chevelu mais tant que t'as pas d'extrait t'es pas dans la course, coco.  »

crédit photo : sportservice-amiens.fr